En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // Guingamp/Nantes (0-1)

Nantes s'installe au pied du podium

Opposés à des Nantais bien en jambes dès les premières minutes de la partie, les hommes de Jocelyn Gourvennec se sont inclinés (0-1) et restent lanterne rouge du championnat. De leur coté, les Canaris s'installent presque sur le podium grâce à un but magnifique de Georges-Kévin Nkoudou.

Modififié
Guingamp/Nantes : 0-1
But : Nkoudou (33e) pour Nantes

Fatigués, mais sortis victorieux de leur dernier match jeudi dernier face au PAOK au Roudourou, Sylvain Marveaux - auteur d'un doublé jeudi soir - et ses collègues se devaient de réitérer une performance étoilée, au doux parfum européen. Bons derniers du championnat avant le coup d'envoi, les Guingampais avaient en effet bien besoin des trois points pour prendre un bol d'air bien frais, digne de Bretagne. Malheureusement, l'opération, mal menée, aura été un échec pour les soldats de Jocelyn Gourvennec. Battus par les Nantais et un chef-d'œuvre de Nkoudou, ils restent profondément englués dans la zone rouge.

L'éclair de génie de Nkoudou


Avant le coup d'envoi de cette rencontre entre les deux plus mauvaises attaques de Ligue 1, le spectacle s'annonçait bien pauvre. Pourtant, dès le début de partie, les Nantais imposent un rythme plus que soutenu. Pressing haut, présence au milieu de terrain, les Canaris veulent vite marquer et jouer sur la fatigue de Guingampais confiants après leur victoire européenne sur les Grecs du PAOK jeudi dernier. Les hommes de Der Zak combinent bien et se créent d'ailleurs les premières situations dangereuses de l'affrontement, grâce à un Serge Gakpé en forme, titularisé en attaque aux cotés de Yacine Bammou, mais écrasant sa reprise de volée sur une belle remise de la tête de Nkoudou (10e). Les Guingampais ne se laissent pas faire pour autant et jouent en contre, s'appuyant sur leurs centres, qui avaient fait la différence en Coupe d'Europe. Mais les Nantais ont annoncé la couleur et s'accrochent à leurs intentions. La preuve à la 16e minute. Sur un beau centre de Nkoudou, décidément en jambes, Bammou reprend comme il faut du pied droit et fait trembler le poteau d'un Lössl heureux comme un pape. Les Bretons semblent alors déjà en dessous du niveau de l'adversaire du jour, et restent en vie grâce à une solide charnière centrale Sorbon – Kerbrat qui commence à prendre de la bouteille, Europa League oblige. Pourtant, la bouteille, solide, finira par exploser à la 33e minute de jeu. Nkoudou, initiateur d'un beau mouvement près de la ligne de touche, prend l'axe et profite d'un bon décalage de Veretout pour déposer, tout en caresse, le cuir dans les filets de Lössl, aux 20 mètres. Spectateur, le gardien de l'EAG ne peut que regarder la merveille d'enroulé – et premier but en Ligue 1 – du jeune numéro 14 entrer dans son but. Dès lors, la situation se complique véritablement pour des Guingampais plus trop dans le coup, et les tentatives de Pied n'y changeront rien. À la fin de la première mi-temps, l'audace de la jeunesse a pris le dessus sur tout le reste.

Un EAG aussi malchanceux qu'inefficace


Au retour des vestiaires, les deux équipes décident de se renforcer derrière. Benjamin Angoua prend la place de Kerbrat chez les Bretons. Et puisque ce match est celui des baptêmes, c'est Aristote Ndongala, 20 ans, qui remplace Veigneau côté nantais, pour sa première en Ligue 1 cette saison. Une entrée pas des plus évidentes, dans un match où des hommes vêtus de rouge et de noir, blessés, veulent montrer ce qu'ils ont dans le bide. Comme à la 50e minute. À la récupération aux 30 mètres, l'ancien Rennais Sylvain Marveaux percute et frappe une gonfle qui passe tout près du but de Riou. Les Guingampais sont fatigués et fringants en même temps, poussés par un Roudourou en feu. Alors, pour l'honneur, ces Bretons-là n'abdiquent pas. Jérémy Pied, Sylvain Marveaux ou Claudio Beauvue s'essayent au tir, mais les Canaris peuvent s'appuyer sur un Riou virevoltant sur sa ligne de but, comme sur la tête d'un Angoua plein d'espoir sur corner (60e). Les Nantais commencent alors à stresser et tentent de sortir le ballon par tous les moyens. Malheureusement pour eux, la physionomie de la rencontre s'est inversée. L'EAG pousse, notamment par l'intermédiaire de Sambou Yatabaré, entré à la place de Pied. Le frangin de Mustapha, ancien buteur maison côté Guingamp, entre bien dans la partie et est à la réception du centre de Lévêque, mais manque le cadre (73e). La suite est une série d'attaques pour des Guingampais qui investissent complètement la moitié de terrain nantaise. La défense jaune est bien regroupée, mais se fait très peur à la 80e minute. Sur un centre de Beauvue, le ballon lobe Riou et vient taper le second poteau avant que le portier nantais ne s'interpose sur la tentative de Schwartz. Guingamp est malchanceux et est à deux doigts de se faire punir une seconde fois, sur l'une des seules sorties nantaises, quand Nkoudou, auteur d'un match remarquable, trouve la transversale de Lössl sur une autre frappe enveloppée. Guingamp aura eu les occasions, mais sera resté muet face à des Nantais bien repliés, qui prendront finalement les trois points de la victoire, après quatorze années de disette au Roudourou, pour fondre sur Lille et s'installer sur le podium.

Résultats et classement de L1

Par Maxime Nadjarian
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9