1. //
  2. // 13e journée
  3. // Bordeaux/Nantes (0-3)

Nantes humilie Bordeaux

Après avoir donné l’illusion d’être dominés, les Nantais ont battu à Chaban-Delmas des Girondins pourtant séduisants (3-0). Mauvaise semaine pour les Bordelais, coup de maître pour leurs adversaires.

Modififié
0 22
Bordeaux – Nantes : 0-3
Buts : Bessat (41e), Djilobodji (60e) et Djordjevic (64e) pour Nantes.


La réserve nantaise avait montré la voie, la veille, en s’imposant à domicile face à celle des Marine et Blanc (2-1), en CFA. Le réalisme froid et la stratégie ont payé pour les joueurs de Michel Der Zakarian, ce dimanche (3-0). Un but en fin de première période et deux en seconde ont mis fin aux espoirs girondins. Bordeaux a peut-être maîtrisé la partie collectivement, mais s’est bien fait avoir par la stratégie des Sud-Bretons. Réalistes à souhait, Bessat (41e), Djilobodji (60e) et Djordjvic 64e), notamment, ont magistralement scoré, quand leurs vis-à-vis butaient à tour de rôle sur Rémy Riou. Ou quand dominer ne signifie pas toujours gagner…

Le contre à fond et la volée

Fort de ses sept rencontres consécutives sans défaite en championnat, Bordeaux recevait son voisin de façade littorale avec quelques certitudes de confiance. En face, la bande à Der Zakarian, embusquée derrière le trio de tête, se préparait à la joute tant attendue sur la côte Atlantique. Parce qu’un derby, ça reste un derby. Tant pis pour la fourchette kilométrique. Tant pis pour les principes de jeu basiques, aussi, chez les Canaris. Parce que le Der des der, il avait aligné un 4-2-3-1 des familles destiné à approvisionner Filip Djordjevic, en profondeur. Ou tout l’art du contre. Mais ça, ça n’a pas payé. Pas même sur la première situation du capitaine, sa tête passant à côté du but de Cédric Carrasso (7e). Pas vraiment d’occases à mettre au crédit du promu en première période, donc, exceptée celle qui a fait mouche, par Bessat et sa pure volée en lunette, juste avant la pause soda (41e). Au contraire, Rémy Riou et Oswaldo Vizcarrondo étaient même les visiteurs les plus en vue. C’est dire… Bref, pour être très exact, ce sont les Bordelais qui ont mis le feu. D’abord en tribunes, avec une banderole à l’attention de Waldo Kita : « Apparemment, ce n’est plus la kitastrophe  » , puis sur la pelouse – pourrie – de Chaban-Delmas. Bien huilé, le collectif aquitain maîtrisait le cuir, pressait et inquiétait l’arrière-garde nantaise. Jouait précis, également. Avec des frappes : Sertic (7e), Diabaté (20e, 32e) et même une tête renversée d’Obraniak venue mourir sur le poteau (18e). Du jeu court, léché, offensif. Mais voilà, quand on ne concrétise pas ses temps forts, on s’expose…

Double éclair et gueule de bois

Au retour des vestiaires, toujours du rythme, de l’intensité et de l’ambition. Malgré les « On est chez nous » et les « olé » des 2 000 supporters nantais parqués dans le virage nord, les Boyz de Francis Gillot, pas récompensés de leurs belles intentions en première période, suivaient leur plan de jeu. Soit on construit, et on passe par les côtés. Mais bon, aller à la guerre avec des fleurs n’est pas toujours gage de victoire. Et le petit bouquet local, il a vite fané. En quatre minutes, précisément, quand les cueilleurs jaunes se régalaient de leur composition. El Hadji Djilobodji (60e) et Djorjevic (64e) déglinguaient à souhait en jouant les opportunistes. Sertic, Saivet, avaient, eux, laissé passer leur chance (50e, 53e). Faciles, les Jaune et Vert. Tranquilles, à l’aise, dans la gestion du match. Malins, même, pourrait-on dire. Parce que laissant passer l’orage dans le premier acte, ils mettaient la foudre dans le second. Sans grand génie collectif, mais avec de l’envie, et l’appétit qui sied à tout club issu du niveau inférieur. L’euphorie d’une montée, quoi. Et l’embellie, elle dure. Patients, disciplinés, les joueurs du F.C.N. ont assuré ; mis en application les consignes. Réussi la bonne opération de la journée, également. Car avec ces quatre points glanés au courage, Nantes reste quatrième au classement, mais n’est plus qu’à deux unités du troisième, l’A.S. Monaco. Et ça, c’est pas pareil. En face, moral dans les chaussettes, les Girondins ont concédé leur deuxième revers de la semaine, après s’être inclinés à Chypre, en Europa League, jeudi (2-1). Gueule de bois en perspective.

Bordeaux : Carrasso (cap) – Mariano, Henrique, Planus, Orban – Sertic (Nguemo, 71e), Sané, Obraniak (Faubert, 71e), Maurice-Belay – Ch. Diabaté (Jussiê, 71e), Saivet.

Nantes : Ré. Riou – I. Cissokho, Vizcarrondo, Djilobodji, Alhadhur (Veigneau, 75e) – B. Touré, Deaux, Bessat (I. Bengoura, 81e), Veretout (Pancrate, 81e), Bedoya –Djordjevic.


Résultats et Classements de L1

Par Laurent Brun, à Chaban-Delmas.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 17
le canard en plastique de Rennes: 3-1
le lama de Bordeaux: 3-0
c'est quoi le prochain, Guingamp qui nous sort son tracteur porte-bonheur ?

ça devient presque gênant d'humilier nos rivaux chez eux.
Personnellement, ça ne m'a aucunement gêné.
cantor0305 Niveau : CFA
la prochaine journée on bat monaco à l'arrache et on leur passe devant. et l'année prochaine Pancrate contre Dani Alves en ldc !!!
Quel beau dimanche, par contre c'est Papy Mison Djilobodji et pas El Hadj
Message posté par ankourage
le canard en plastique de Rennes: 3-1
le lama de Bordeaux: 3-0
c'est quoi le prochain, Guingamp qui nous sort son tracteur porte-bonheur ?

ça devient presque gênant d'humilier nos rivaux chez eux.


Il y a quand même Lorient qui nous a battu chez eux
Nantes à 3 points de Monaco au bout de 13 journées ... Le taf de Der Zakarian est à souligner parce que vu l'effectif c'était loin d'être gagné. En tous cas énorme prestation de Nantes ( et match sur-dégueulasse de Diabaté, c'est un scandale de vendanger autant...)
Bref Reims Nantes Bastia Guingamp dans les 10 premiers, ça apporte un gros vent de fraicheur sur la L1 et ça fait plaisir.
JaphetN'Do Niveau : CFA2
"Car avec ces quatre points glanés au courage, Nantes reste quatrième au classement, mais n’est plus qu’à deux unités du troisième, l’A.S. Monaco"

La victoire à points ça existe pas je crois. Du coup on est à 3 points et pas à 2 points de Monaco.
Entre ça et El Hadji Djilobodji faudrait peut-être se relire un peu.
JaphetN'Do Niveau : CFA2
Message posté par JaphetN'Do
"Car avec ces quatre points glanés au courage, Nantes reste quatrième au classement, mais n’est plus qu’à deux unités du troisième, l’A.S. Monaco"

La victoire à points ça existe pas je crois. Du coup on est à 3 points et pas à 2 points de Monaco.
Entre ça et El Hadji Djilobodji faudrait peut-être se relire un peu.


Je voulais dire 4 points évidemment.
Enorme public nantais ! La communion avec les joueurs fait plaisir a la fin :)

Et l'interview de Kita qui parle de Canal + sur Bein c'est magique !
DanielToscanSéplanté Niveau : Loisir
Vous n'entendrez définitivement plus parler du lama du côté de bordeaux

Comme quoi les défaites peuvent avoir du bon
Message posté par Tafisco
Quel beau dimanche, par contre c'est Papy Mison Djilobodji et pas El Hadj


Hello, tu ne le sais peut-être pas mais c'est El Hadji Papy Mison Djilobodji. Feuille de match officielle, LFP...
lamaaaal bordeaux!!!
Allez enflammage de canaris en vue. Ca va etre pénible ...
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Message posté par Loloscap


Hello, tu ne le sais peut-être pas mais c'est El Hadji Papy Mison Djilobodji. Feuille de match officielle, LFP...


En l'occurrence, son prénom usuel, c'est Papy. Des fois, on voit le Mison accolé, mais c'est rare. Disons que ce genre de détail (à défaut d'erreur) permet de voir si l'auteur de l'article connaît son sujet ou pas...
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Le mental du 11 bordelais est à souligner tant il est digne de celui d'une équipe de poussin. Bonne 1ere mi temps (où nantes ne touche pas une bille) que l'on arrive pas à concrétiser. On prend un but et c'est la fin. Plus rien, plus d'envie, incapables de récupérer des ballons.
Message posté par tistnc
Allez enflammage de canaris en vue. Ca va etre pénible ...


ce qui n'est pas vraiment pénible c'est les aigris qui postent en masse ce genre de commentaires à chaque journée. Au début c'était pénible, et puis au fur et à mesure qu'on continue de gagner des matchs, ça deviens plutôt drôle en fait.
Poko à Poko Niveau : DHR
Je me suis bien assez plaint du traitement de Bordeaux pour devoir souligner que c'est un très bon résumé du match selon moi.
Message posté par Krevur


ce qui n'est pas vraiment pénible c'est les aigris qui postent en masse ce genre de commentaires à chaque journée. Au début c'était pénible, et puis au fur et à mesure qu'on continue de gagner des matchs, ça deviens plutôt drôle en fait.


Aigri?? Un mot utilisé a tort et a travers s'appliquant fort bien 90% du temps a la personne l'utilisant en premier lieu.

Bref, réussite maximale pour des nantais pourtant fort limités techniquement. Par contre tactiquement ca tient la route a chaque match. Merci Der zak!
90% peut-être... là c'était juste un constat assez objectif étant donné ton intervention.

Pour parler des nantais si on s'en sort bien au deux derniers matchs en prenant 4 points alors qu'on se fait dominer, c'était loin d'être le cas sur la série de victoire avant, surtout le passage nice-rennes-evian ou les adversaires n'ont pas vu le jour.
Après on se doutait qu'on allait pas tenir ce rythme longtemps, mais bon si on continue de prendre des points en étant dans le dur, c'est pas du hasard, c'est aussi que savoir contrer, centrer, placer ses frappes, c'est aussi important que le pressing et la conservation de balle pour gagner des matchs.

Et le fait qu'on puisse se faire chambrer même en gagnant 3-0 à l'extérieur face à une équipe invaincue depuis 7 maths confirme ce qui était déjà évident : nantes agace un paquet d'aigris et c'est tant mieux
Message posté par Krevur
90% peut-être... là c'était juste un constat assez objectif étant donné ton intervention.

Pour parler des nantais si on s'en sort bien au deux derniers matchs en prenant 4 points alors qu'on se fait dominer, c'était loin d'être le cas sur la série de victoire avant, surtout le passage nice-rennes-evian ou les adversaires n'ont pas vu le jour.
Après on se doutait qu'on allait pas tenir ce rythme longtemps, mais bon si on continue de prendre des points en étant dans le dur, c'est pas du hasard, c'est aussi que savoir contrer, centrer, placer ses frappes, c'est aussi important que le pressing et la conservation de balle pour gagner des matchs.

Et le fait qu'on puisse se faire chambrer même en gagnant 3-0 à l'extérieur face à une équipe invaincue depuis 7 maths confirme ce qui était déjà évident : nantes agace un paquet d'aigris et c'est tant mieux


Ah nan mais y'a pas de soucis, j'ai rien contre Nantes hein. Et bon là c'est un plus un aigri mais un paquet. Bon bon bon...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 22