Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Nantes/Dijon (2-0)

Nantes grimpe sur le podium

Poussive et méritée, la victoire des Nantais (2-0) leur permet en tout cas de s’emparer de la deuxième place du classement. Une nouvelle donne avant qu’ils ne s’en aillent affronter le leader monégasque lors de la prochaine journée.

Modififié
Nantes/Dijon : 2-0
Buts : Djordjevic (16e p.) et Touré (92e) pour Nantes.

Petit match, mais belle victoire. C’est ainsi que peut se résumer la soirée nantaise. Car après avoir contrôlé le premier acte, les Nantais se sont laissés endormir dans un simulacre de deuxième période. Le classement de Ligue 2 n’en a que faire. Avec ce succès sur la plus petite des marges, les Canaris s’accaparent la seconde marche du podium. Un succès qui doit beaucoup à sa pointe Djordjevic, auteur de son dixième but depuis le début de saison. Le Serbe qui devra garder toute sa réussite lors des prochaines échéances qui verront les Jaune et Vert se frotter au leader Monaco et au troisième larron Angers. Le passage obligé pour envisager une montée en Ligue 1.

Djordjevic, Mister plus

Pourtant, c’est bien Dijon qui tient la chique dans les premiers instants. Mais la domination, pleine de bonnes intentions, reste territoriale. Et fait le jeu des Nantais. Car le leur, de jeu, est fait de contres éclair. Entre quelques taquets bien sentis, les ouailles de Michel Der Zakarian sortent la tête de l’eau. Au quart d’heure de jeu, Djordjevic s’éprend d’une technique toute nouvelle. Fini le temps de la caravane et des pieds carreaux, actuellement le grand Serbe marche sur l’eau. En deux crochets, il efface la moitié d’une défense adverse apathique, puis voit son centre contré de la main par Paulle. Il exécute lui-même la sentence et permet à ses coéquipiers de grimper sur la seconde marche du podium. Surtout, la domination nantaise devient dès lors plus pressante. Avec une récupération très haute, les locataires de la Beaujoire enchaînent les temps de jeu et font le siège de la surface d'un Reynet esseulé. Sur un délice d’action côté gauche, le gardien dijonnais doit d’ailleurs sortir une parade XXL sur un face-à-face avec Trebel. Le pire est évité pour les protégés de Dall'Oglio. À quelques secondes de la pause, Cáceres est même à deux doigts de trouver le chemin des filets et d’arracher le hold-up. Histoire de rappeler que cet écart n’est pas rédhibitoire.

Dijon se punit

La seconde séquence repart sur le même scénario. Les Dijonnais gardent la possession. Et, par conséquent, les Nantais subissent. Dans le creux de la vague, les Canaris ne peuvent pourtant ressortir proprement les quelques munitions qui s’offrent à eux. Sur un coup franc tout en touché, Guerbert est à deux doigts de ramener les pendules à zéro. Des doigts appartenant à Riou et qui envoient le ballon sur l’équerre nantaise. Un frisson qui a pour mérite de remettre les idées à l’endroit côté ligérien. Avec quelques minutes de retard, le FCN reprend le contrôle des débats. Toujours aussi juste dans sa distribution, Eudeline sert sur un plateau Bessat. Sa reprise, non-cadrée, permet à Dijon de rester dans le match. Mais l’ailier jaune et vert va avoir d’autres soucis à se faire. Sur un duel avec Bamba, il voit les crampons dijonnais chatouiller son crâne. Le rouge est direct, les ardeurs des visiteurs terminées. Car les hommes de la Côte-d’Or ont beau se démener, les Nantais n’ont plus qu’à gérer en supériorité numérique. Certes, la maîtrise laisse à désirer, la fébrilité est présente, mais les trois points sont bien là. Et ce n’est pas la fusée en pleine lucarne de Touré qui dira le contraire. Car, maîtrise ou pas, en ce lundi soir, le club de Waldemar est sur le podium de la Ligue 2.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi