En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bastia-Nantes (2-2)

Nantes coupe le souffle de Bastia

Bastia n'a pas accueilli son nouvel entraîneur Rui Almeida de la meilleure des manières et concède le nul dans les derniers instants d'un match au scénario dramatique.

Modififié

Bastia - Nantes

Buts : Danic (69e) et Oniangué (75e) pour Bastia // Sala (78e) et Diego Carlos (92e) pour Nantes

Au terme d’un match aux deux tiers inintéressants à cause de conditions météo difficiles et la pauvreté technique des joueurs, Nantes a arraché le nul à la dernière seconde alors que Bastia avait cru reprendre de l’air en menant 2-0 à un quart d’heure de la fin. Malgré un penalty manqué par Lima quelques minutes plus tôt, c’est un autre Brésilien, Diego Carlos, qui est venu mettre le coup de patte nécessaire au bonheur des hommes de Conceição. Les Corses, réduits à dix dès la 10e minute de jeu, peuvent nourrir des regrets, mais également des espoirs dans leur lutte pour le maintien, puisqu'ils ont retrouvé du caractère pour cette première du coach Rui Almeida.

11e carton rouge de la saison pour Bastia


Reporté à cause des pluies torrentielles qui tombaient sur la Corse début février, le match entre Bastia et Nantes s’est joué ce mercredi sur une pelouse balayée par les rafales de vent. Mais le drapeau du Portugal n’avait pas besoin d’autant d’air pour flotter sur un stade Armand-Cesari à moitié vide. Ce soir, Sergio Conceição retrouve sur le banc adverse son compatriote Rui Almeida, fraîchement débarqué au Sporting avec la tâche de reprendre la barre d’un club que François Ciccolini, limogé lundi, a laissé à la 19e place. Seulement dix minutes de jeu seront nécessaires pour que l’ancien entraîneur du Red Star ne goûte aux spécialités locales. Le latéral Alexander Djiku attrape la cuisse d’Adrien Thomasson avec ses crampons et prend un rouge direct et logique, le onzième de la saison pour les Bastiais. Bienvenue en Corse, coach ! Jusqu’ici discrets, les Nantais profitent de la confusion pour allumer les premières mèches. Valentin Rongier, puis Emiliano Sala défient tour à tour les bourrasques en tentant leur chance de loin, mais le premier ne trouve pas le cadre, alors que le second bute sur Jean-Louis Leca. Le scénario catastrophe continue de s’écrire pour Rui Almeida quand l’attaquant Sadio Diallo, touché à une cuisse déjà affaiblie, cède sa place à la 24e minute. Les Nantais jouent au maximum au sol et neutralisent des Bastiais qui n’arrivent pas à ressortir proprement de leur moitié de terrain. Jules Iloki, Léo Dubois et Lucas Lima cherchent à trouver les grands de devant, mais les attaques ligériennes manquent de patience.

Un final tempétueux


Le retour des vestiaires reste dans la même veine que les quarante-cinq premières minutes avec une domination stérile des Jaunes et des Bastiais sans solution. Sur une belle ouverture, Yacine Bammou préfère envoyer une frappe dans les nuages plutôt que de glisser le ballon à Guillaume Gillet. Une intention louable, le Marocain ne voulant certainement pas que le Belge se mette en bisbille avec les supporters de son ancien club, qu’il porte toujours dans son cœur.


Le public commence d’ailleurs à gronder quand les tirages de maillot ou les contacts musclés subis par les siens ne sont pas sifflés par M. Buquet. Imprécis, les Nantais subissent de plus en plus les contres bastiais. Et sur l’un d’eux, à la 69e minute, Gaël Danic reprend au deuxième poteau un bon centre de Nangis et trompe un Rémy Riou bien trop timoré pour repousser la frappe. Un déclic qui a le mérite d’emballer la partie, car six minutes plus tard, sur un coup franc des vingt-cinq mètres, c’est encore le gaucher Danic qui vient déposer son coup franc sur le pied de Lindsay Rose dont la reprise tape le poteau, file le long de la ligne, touche Riou avant d’être poussée au fond par Prince Oniangué. Réponse immédiate de Nantes quand Sala reprend, au point de penalty, enchaîne un superbe contrôle-volée qui finit en lucarne. La furia jaune continue quand sur un centre de Pardo, Kačaniklić rate complètement sa volée. Mais stupeur chez les Bleus quand l’arbitre siffle penalty, estimant qu’El Kaoutari a empêché Stępiński de jouer un ballon qu’il ne semblait pourtant pas pouvoir contester. Heureusement pour les Bastiais, Lima croise trop sa frappe qui passe à droite du cadre. Dans les dernières minutes, les Corses repoussent les assauts des Canaris bien décidés à récupérer un point de ce traquenard. Ce qu’ils arriveront à faire à quelques secondes du coup de sifflet final quand Diego Carlos, monté aux avant-postes, vient reprendre un second ballon au nez et à la barbe de Leca. Cruel pour Bastia.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88
    À lire ensuite
    Fernandez dézingue Lama