1. //
  2. // Ligue1
  3. // Présentation
  4. //

Nantes contre l'ascenseur

L'euphorie de la montée passée, le FC Nantes commence maintenant à se demander comment il va bien pouvoir se stabiliser à nouveau dans l'élite. À vieux pots, meilleures soupes, les Canaris vont devoir compter sur l'éclosion rapide de leurs jeunes pour s'en sortir, sauf que contrairement à l'âge d'or de la Jonelière, la prime à la formation semble davantage liée à un manque de moyens qu'à une vraie stratégie.

Modififié
1 23
Le bilan de l'été

Le dernier des six matchs de préparation du FC Nantes aura finalement été la première victoire. Contre Vannes. Et 1-0, avec ça. Auparavant, le promu avait cependant dû batailler contre des adversaires de poids tels que Carquefou, Le Poiré-sur-Vie ou Angers, et sa réserve (augmentée de titulaires) était même parvenue à arracher une victoire sur le fil (2-1) contre cet ogre du district Loire-Atlantique qu'est la Chapelle-sur-Erdre (DH). Encourageant avant la Ligue 1 ? Il y a mieux : en préparation, lors de l'ascension à vélo du col du Forclaz, Franck Kita, n°2 du board nantais, 50 Cent à fond dans le casque, a mis une mine à tout le monde, reléguant le second à plus de trois minutes tandis qu'Aristeguieta, en vélo électrique, n'a fait que 5e. « Je n'ai regardé le paysage que pendant les 5 premières minutes d'ascension » , a précisé Franck. Bon... Côté mercato, les Canaris cultivent également l'art du contrepied puisque, après avoir bataillé avec la Fifa pour être autorisés à recruter, ils ont décidé de rester pour le moment quasiment muets dans ce domaine. Une situation qui pourrait s'expliquer par le choix de la part des Kita de n'avoir… aucune cellule recrutement. En dehors d'eux-mêmes et de coach Der Zakarian, of course. Après avoir refoulé Boumsong ou Meriem, s'être pris une veste par Rothen, Nantes a capitalisé sur sa filière vénézuélienne, née d'une amitié insoupçonnée entre Waldemar et le président du Caracas FC. Après Cichero – qui fait la gueule car il n'obtient pas de revalorisation, du genre à quitter les entraînements avant la fin - et le jeune rouquin de qualité, Aristeguieta, surnommé « El Vikingo » ou « El Colorado » , les bords de la Jonelière accueillent maintenant l'international Oswaldo Vizcarrondo, dit « El Patron » , concurrent direct de Cichero en sélection. Deux blases circulent tout de même pour varier les plaisirs : Silvio « El Chino » Romero, avant-centre argentin de Lanus, et l'Algérien Islam Slimani, conseillé à coach Der Zak' par Vahid Halilhodžić, mais qui n'arrive toujours pas à obtenir son visa. En revanche, pas de nouvelles du temps de jeu d'Ismaël Bangoura.

Le coefficient de résistance au PSG

Il ne faudra pas compter sur le FC Nantes dans le maquis anti-parisien cette saison. En deux « faits divers » , fin juillet, le club ligérien est devenu la bitch de Nasser. Le premier coup dur, c'est le recrutement pour la CFA d'un certain Yacine Bammou, dont le contrat précédent était celui qu'il avait signé avec… la boutique officielle du PSG. En tant que vendeur. Et le coup de grâce est signé Fabrice Pancrate, ancien Parisien et joker de luxe des Canaris la saison dernière. « Les regarder à la télévision, ça me fait rêver… et ça me laisse un petit regret » , a lâché l'attaquant à propos du Paris qatarien. Et le titre de champion du monde U20 de Jordan Veretout, ça te fait pas rêver peut-être ? Salaud. Heureusement que Sylvain Armand est là pour rappeler aux supporters que Nantes l'avait vendu au PSG en même temps que Jean-Hugues Ateba. Allez, on monte à 10%.

Le portrait robot

20% Tragédie – Boyz II Men de Nantes, et à bandanas
35% Canari – oiseau comestible selon Bernie Noël, même si « ce qui est embêtant dans les oiseaux, c'est le bec »
30% Venezuela – nouveau cache-misère
15% Rouquemoute – parce que Fernando Aristeguieta et Adrien Trebel vont continuer à entendre le public chanter « Roux ! Roux ! » à chacune de leurs entrées sur le terrain



La banane de la saison

Michel Der Zakarian. Il s'est déjà assis sur son honneur, acceptant de revenir dans le bordel Kita, malgré un licenciement de vilain par le même Waldemar il y a 5 ans. Aujourd'hui dans la même configuration qu'en 2008 – l'entraîneur de la montée qui doit poursuivre en L1 - le Zak semble décidé à affronter l'élite avec le même effectif, ni bon ni mauvais, que la saison dernière. Au-delà des hésitations défensives (défense à 4 ? à 5 ?), Der Zakarian explique sans panique, sur le site du club, les raisons du mutisme offensif de son onze : « C'est dû à cette avant-dernière passe, cette dernière passe et l'efficacité devant le but. » À part ça, tout va bien…



L'homme à suivre

Évidemment Waldemar Kita. Il s'était promis de ne plus intervenir dans le « technique » après ses premières années nantaises, polluées, entre autres, par son ingérence. Waldemar est aujourd'hui de retour dans l'élite. D'après ceux qui sont assez prêts de lui pour l'entendre crier pendant les matchs, son unique directive, répétitive et continuelle, est « Jouez vers l'avant ! » Même sur une touche d'un de ses joueurs, à 5 mètres de sa propre ligne de but. On attend naturellement Waldemar sur le terrain médiatique et une empoignade avec Pierre Ménès sur le CFC. Et on peut vous dire que ça ne parlera sans doute pas lentilles de contact.

Ce qu'il va se passer cette saison

Après un mois d'août catastrophique, ponctué par une rouste à domicile contre Paris et une défaite piteuse chez l'autre historique français, Reims (une frappe involontaire de 40 mètres de Tacalfred), Kita décide de lourder Der Zakarian, lors d'une conférence de presse organisée dans ses bureaux parisiens. Le président polonais engage Alain Perrin, Olivier Monterrubio en assistant et, au mercato d'hiver, il tente le tout pour le tout en payant un ticket de paquebot à David Trézéguet, qu'il justifie ainsi : « Le FC Nantes a toujours eu une filiation particulière avec l'Argentine : Burruchaga, Bustos, Mazzoni ou Fabbri pour ne citer que les meilleurs exemples. » Pris à partie par les supporters nantais après un derby contre Rennes, Trézégol suivra les traces d'un autre champion du monde passé par les bords de l'Erdre, Fabien Barthez, chahuté lui aussi après un match contre l'ennemi rennais. Désertion et retour en sécurité à la maison, en Argentine. Nantes se sauvera à l'ultime journée, à Bastia, dans un match violent à 9 contre 9 (Cichero sera évidemment le meilleur boxeur sur la pelouse). Kita vendra le club dès le coup de sifflet final. À un mystérieux milliardaire originaire du Belize et associé à Bernard Tapie, qui aurait quelques millions en poche d'après les dernières nouvelles.

La banderole de supporter

« Le Serbe d'or. Une aventure de Filipdjordjevix. »

Mais surtout, comme d'habitude : « Kita dégage » . Il vous a tout donné, ingrats.

Le nom du derby pourri en ico

L'Ornico, contre Nice - Canaris contre Aiglons

La chanson de la saison

Boby Lapointe – Ton Kita t'a quitté



Par Ronan Boscher et Thomas Pitrel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gareth Root Bale Niveau : Loisir
Niveau recrutement je vois bien Nantes tenter la piste Niang, avec le jeune attanquant irlandais, ancien vendeur du psg, ça peut faire une attaque à au moins 17buts et 40M, selon Galtier, sur papier. O'bammou-Niang, pensez-y.
serguei_rachmaninov Niveau : District
Je me souviens de la dernière fois que Nantes a eu un gardien chauve, on sait tous comment cela s'est fini..
Selbycool Niveau : CFA2
Le fait qu'ils n'aient encore recruté aucune valeur sûre de L1 commence à me faire vraiment flipper... Il nous en faudrait une par ligne (hors défense peut-être ?), histoire de faire mûrir le groupe et d'assurer une pousse tranquille pour nos jeunots - dont beaucoup sont bien sûr très prometteurs, à commencer par mon petit prince Veretout, mais ils ne vont pas prendre les épaules en six mois.

Allez les jaunes !
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
"À vieux pots, meilleures soupes, les Canaris vont devoir compter sur l’éclosion rapide de leurs jeunes pour s’en sortir, sauf que contrairement à l’âge d’or de la Jonelière, la prime à la formation semble davantage liée à un manque de moyens qu’à une vraie stratégie."

Comme en 1992, en fait. Où les errements de Bouyer avaient conduit à une rétrogradation administrative par la DNCG pendant l'été avant le sauvetage in extremis par les collectivités locales (d'où le A de Atlantique apparu à l'époque) permettant de rester en D1.

A l'époque, le jeu et les jeunes n'étaient pas vraiment au coeur du projet sportif, après 3 ans de Blazevic.

Non, la grosse différence, c'est que Coco Suaudeau avait repris en main l'équipe depuis un an, et avant, il était repassé par la formation où, avec Raynald Denoueix et les autres formateurs, ils avaient accompli un boulot monstrueux pour préparer des équipiers à passer pros, pas des individus lambdas.

Ensuite, il y a la part de chance d'avoir une génération de tarés, pas les plus forts individuellement, mais inarrêtables ensemble. Ah, ce quatuor magique N'Doram-Pedros-Loko-Ouédec...

On est très, très loin de cette configuration aujourd'hui. Les bons résultats du centre de formation l'an dernier cachent une triste réalité : il n'y a pas eu de surclassement des meilleurs éléments, qui étaient confrontés à des joueurs de leur âge de clubs moins huppés ou à des joueurs plus jeunes des autres centres de formation. Et la CFA2, qui est enfin remontée en CFA, était surtout composé de joueurs à qui on ne prédit pas d'avenir professionnel (pas de contrat pro en tout cas...).

Bref, c'est toujours le Kita Circus qui débarque en D1, sans plus d'espoir d'un avenir meilleur que les rentrées d'argent supérieures à cause des droits TV...
Pancrate qui porte le maillot mythique du legendaire FC Nantes.
A quel moment tout a foire?
Jack Facial Niveau : CFA
Fut un temps lointain, supporter la FC Nantes, c'était espérer le titre de Champion de France et de belles aventures en C1 ou C3.

Aujourd'hui c'est croiser les doigts et serrer les fesses pour éviter de repartir trop vite vers la L2.

Ce que la vie peut être chienne...
Vous auriez du prendre OTIS comme sponsor les nantais, ça vous ira comme un gant pour cette saison!!!
Rendez moi Benoit cauet!!
Derzakarian est à mon avis un bon coach de L2 mais c'est tout. J'aime pas son discours. Il mise tout sur la défense et l'impact physique. Mais au niveau de l’animation offensive y a rien, aucune idée, aucune prise de risque. ça tactique s'est tous derrière, on ne prend surtout pas la maitrise du ballon et du jeu et on essaie de placer un but en contre ou sur coup de pied arrêté. Après on bétonne et on tient le score. Super !! Alors ok ça gagne en L2 mais pour ceux qui ont suivi le FCN l'année dernière, franchement c'était affligeant à voir. Il fait peut être avec les moyens du bord mais je ne suis pas sur qu'avec des joueurs plus technique il change son projet de jeu. Bref on va s'ennuyer sec à la Beaujoire et la seule chose qui me fait espérer le maintien c'est le niveau global de la ligue 1. Y a facile 6-7 équipes qui sont à notre niveau, à nous de faire qu'on les tape. Mais ça serait bien de recruter un peu car à certains postes c'est chaud quand même. Les latéraux et les ailiers notamment. Et devant vu que Djordjevic c'est un peintre qui n'a pas le niveau L1 et qu'il veut se barrer, il serait bon de trouver un vrai buteur et espérer qu'Aristigueta confirme.
Je trouve Aristeguieta plus "peintre" que Djordjevic. Il a quand même des loupés assez énorme, cf son coup franc dans la surface juste devant le but contre Châteauroux. Alors j'aime beaucoup son envie et son sérieux mais j'ai très peur pour lui en Ligue 1.
Nicolasouedec3 Niveau : Loisir
Nantes va s écrouler cette année !!!
J annonce dernier de ligue 1.
cantor0305 Niveau : CFA
ça respire l'optimisme ici !! on va pas chialer avant d'avoir mal. je pense que l'on peut se maintenir.
je suis pas spécialement supporter nantais mais si tous les fans sont aussi désèspérés avant que la saison commence,ça va pas aider à la confiance des joueurs.
on a déja vu des équipes avec un jeu à chier,bétonner et se maintenir grace à l'envie,une grosse motivation,l'euphorie de la montée etc....
il sera temps ensuite d'essayer de crèer un jeu plus offensif,même si croire qu'on reverra un jour le fameux jeu à la nantaise semble un peu utopique.
ressasser le passé à des joueurs qui n'ont surement jamais vu des matchs du nantes de la grande époque ne les aidera pas à s'affirmer a mon avis.
« C'est dû à cette avant-dernière passe, cette dernière passe et l'efficacité devant le but. »
Par contre, dans la passe qui précède l'avant dernière passe, ils sont costaud !
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Euh, en fait, c'est juste que ce que tu décris n'intéresse pas les supporters du FC Nantes. On accepte une équipe qui ne soit pas au niveau, mais là, le club n'existe juste plus. Tout ce qui a fait l'histoire du FC Nantes n'existe plus. Les derniers formateurs qui perpétuaient l'esprit d'Arribas ont été jetés par Kita il y a quelques années déjà (Guyot, Moreau and co). Le club qui reste, c'est le FC Kita, plus le FC Nantes. Il intéresse à peu près autant que le TFC ou le Stade Rennais, avec tout le respect que j'ai pour ces clubs sans histoire particulière, sans identité forte et sans palmarès, parce qu'ils sont dans l'ombre d'un club beaucoup plus rayonnant (le Stade Toulousain et le FC Nantes avant sa disparition, donc).
@ragno nero

béh,réunis 3 ou 4 potes et crée un nouveau club alors ,le sporting club de nantes ou je sais pas quoi. la situation que tu décris arrive à beaucoup de clubs qui son achetés et revendus ,à des personnes plus ou moins fortunés ou compétentes ,pour le meilleur(psg,monaco) ou le pire(grenoble par ex.)
mais je pense que ce qui fait le lien entre ces époques ce sont les supporters justement.
les supporters sont la seule opposition aux dirigeants qui auraient les complètement libres sans eux.
nantes aura surement des jours meilleurs parce que ça reste un club respecté avec une bonne image.
regardes,je suis marseillais et j'aime bien ce club.
GenzoLloris Niveau : DHR
Même les fans les plus hardcore des Canaris savent que cet effectif ne pourra jamais décoller au delà de la 12eme place pour cette saison 2013-2014. Cela va être moche, défensif, tout en contre-attaque et du 1-0 (du pur ASNL plutôt que le beau jeu de Troyes pour ceux suivant la ligue 1 l'année dernière)pour suivre l'impératif de ne pas retomber aussi sec en seconde division. Rien à voir avec ce fameux "jeu à la nantaise" dont le Barça en particulier et la Liga en général sont aujourd'hui clairement les hérauts (oui, A-U-T, le sens médiéval de continuateur et qui n'a rien à voir avec son homonyme "HérauLt" du MHSC).

Est-ce que ce FC Nantes va effectuer sa première marche vers son come-back réussi en premiere division à l'exemple du Napoli au Calcio ou se vautrer façon Deportivo Coruna ? Let's see...
A vous lire on a l'impression que Nantes est le nouveau Nancy... Oh !!!

Sur les matchs amicaux ca joue au ballon hein, de tres belles sequence de jeu, le point noir c'est que l'on arrive pas a concrétisé.
SeventhDisciple Niveau : CFA2
Message posté par juda
A quel moment tout a foire?

Au moment du rachat de la Socpresse (alors propriétaire du club) par Dassault, et du limogeage de Denoueix l'année suivante...

J'espère une vente du club à la mi-saison a la faveur d'un classement favorable (vers les 12/14ème places) [rêve éveillé], et l'entrée au capital de l'asso àlanantaise.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 23