1. //
  2. // 23e journée
  3. // OM/Nancy (0-1)

Méconnaissables et totalement dominés par des Nancéiens épatants, les joueurs de l'Olympique de Marseille se sont logiquement inclinés à domicile (0-1). Réduits à dix après l'exclusion de Barton et « nuls » selon Mathieu Valbuena, les joueurs d'Élie Baup loupent l'occasion de rejoindre Lyon.

Modififié
14 31
Marseille - Nancy : 0-1
But : Sané (72e) pour Nancy.

On existe comme on peut. Du moins, on essaye. Visiblement soucieux de son CV, l'arbitre de ce Marseille – Nancy, Wilfried Bien, a dû se dire qu'être le premier shérif à faire tomber Al Barton en France, ça pourrait le faire. Alors, en l'espace de cinq minutes et de deux cartons jaunes généreux, Bien a fait mal à un OM qui n'avait pas besoin d'être à dix pour ne pas exister, justement. Sous pression à l'idée de rattraper Lyon ou tout simplement prise de cette satanée envie de procrastination dominicale, l'équipe d'Élie Baup a tout simplement été mauvaise. Puis punie. Dominés de long en large par des Nancéiens infiniment plus impliqués, les Marseillais perdent une nouvelle occasion de prendre leur distance avec leurs poursuivants et laissent filer Paris.

Plus éjaculateurs précoces qu'étalons affirmés

À force de jouer en orange, en noir et rose ou en bleu, les Phocéens brouillent les pistes. En cette première mi-temps, on se demande s'ils ne jouent pas en rouge et blanc tant Nancy, que l'on croyait venu pour défendre, se balade. Ce soir, les Phocéens ont été plus éjaculateurs précoces qu'étalons affirmés : cinq minutes, puis plus rien. Toujours mal placés, toujours trop loin du ballon, les Marseillais manquent d'agressivité. Les trois petites fautes commises en première période en témoignent assez largement. Toujours pris à défaut dans leur dos, Nkoulou et Diawara offrent à Bakar et Alo'o Efoulou d'innombrables occasions de tromper Mandanda. Servis dans les espaces par Grange, les attaquants lorrains sont une menace permanente pour l'arrière-garde fébrile des locaux. Des Marseillais qui s'en remettent à une mauvaise décision de l'arbitre assistant, qui signale un hors-jeu inexistant, pour éviter la correctionnelle. À défaut de se montrer devant, où il ne brille que par son égoïsme, André-Pierre Gignac se distingue sur sa ligne, où il sauve une reprise de volée acrobatique d'Alo'o Efoulou. Sur un malentendu, en toute fin de première période, l'OM a l'occasion de planter un gros coup de schlass dans le dos de Nancy. Mais Gignac, qui parvient à se mettre en position de frappe après avoir pris à défaut Puygrenier, précipite sa frappe au lieu de crocheter Grégorini.

Tel un Roberto Carlos en 1998

Et puis Wilfried Bien s'en est mêlé. Mais bon, quand on voit comment les Phocéens ont commencé la seconde période, c'est à peine si on peut le blâmer. Deux passes en retrait toutes molles de Diawara et Amalfitano vers Mandanda, comme si les Marseillais n'en avaient rien à foutre. Lynché la semaine dernière, le portier de l'OM est d'ailleurs le seul élément fiable ce soir, au sein d'un nouveau dispositif, un 4-3-3 qui n'est pas à critiquer. Le vrai problème de l'OM aujourd'hui, c'est ce manque constant de mouvement qui permet à Alo'o Efoulou, suite à un bon jeu en triangle avec Djebbour et Bakar, de se retrouver seul face à Mandanda et de croiser une frappe juste à côté du poteau. À dix, les Marseillais se réveillent. Deux minutes. Le temps pour Grange d'enrouler un corner, pour Sané de le dévier et pour André Ayew de le regarder passer devant lui, tel un Roberto Carlos en 1998. Le néant, les Marseillais y restent un certain temps. D'abord parce qu'ils ont été mauvais, mais ensuite parce qu'il faut le dire, ce Nancy-là n'est pas celui de la lose. Conscients de leurs forces, modestes et besogneux, ce sont des joueurs venus pour se battre qui regardent les locaux se démener lors des dix dernières minutes. Kadir et Sougou, entrés en jeu à la place de Valbuena et d'un Amalfitano médiocre, tentent d'allumer quelques mèches. Gignac, par deux fois, a l'occasion d'égaliser, mais est trop lent au moment de dégainer. Jordan Ayew tente d'y aller seul comme dans la cour de récréation. En vain. Ce soir, à Marseille, le mistral est perdant. Et le caramel risque de faire mal aux dents demain matin.

Par Swann Borsellino
Modifié

Note : -5
Cette CAN dégueulasse imposée par canal + cette illustre merde de match me donnent sérieusement envie de résilier mon abonnement canal. Sans oublier cette daube de free qui bug constamment...Haaa il me reste qu'à violer dans enfants dans des caves si ça continue
Louis Nique Aulas Niveau : DHR
Note : 2
Nancy réussirait-il l'exploit du maintien ? L'histoire serait belle, mais du coup vu qu'ils ont vendu tout le monde, ils risquent de se retrouver comme des cons...
Louis Nique Aulas Niveau : DHR
Note : 3
Message posté par caesar92
tant mieux pour nous parisiens, ol et om= défaite, c'est bon ça , on s'envole et vous nous verriez plus! on se revoit à la fin du championnat.


Je suis supporter parisien aussi, mais ne parle pas trop vite... Il s'agit de Paris, n'oublie jamais ça. ;)
Ralph Louren Niveau : DHR
Barton remet les pendules à l'heure.. Me voilà rassuré
Note : 2
L'OM a gagné de justesse des tas de fois, ce soir c'est pas passé.
Se mettre en difficulté face à Nancy fallait le faire.
Quel match pourri de Amalfitano...
Gignac n'est pas au rdv cette saison, Valbuena on le voit plus, et Nkoulou est médiocre.
Bref l'OM va couler.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Note : -1
Y'a que moi qui ai trouvé le coaching de Baup affreusement mauvais ? Toute une mi-temps à ne voir aucun lien entre la défense et l'attaque et à se faire balader par Nancy, ça n'a pas suffit à Baup ? Je pense qu'il fallait un milieu défensif de plus, en tout cas un mec en plus au milieu pour faire le lien et combler les brèches au cas où... Sur ce match, Baup a eu autant d'aisance tactique qu'un Homer Simpson !

maxthemenace Niveau : District
Note : 1
Allo Sofoot, Il est où l'article sur le gros gros match du Milan et de Balo !!??
Partenaires
Le kit du supporter Vietnam Label Trash Talk basket
A lire ensuite Auto-Mutu
14 31