1. //
  2. // 33e journée

Nancy dans le vert, Valenciennes gagne enfin

La 33e journée de Ligue 1 nous a gratifiés d'un bel après-midi. Et de deux grosses sensations : Valenciennes a enfin retrouvé la victoire à Reims (0-1), et surtout, Nancy est sorti de la zone rouge. Les Lorrains l'ont emporté face à Évian (3-1) et ont profité du nul de Sochaux face à Bordeaux (2-2) pour se mettre au vert.

Modififié
0 6
Nancy-Évian TG : 3-1
Buteurs : Alo'o Efoulou (21e), Moukandjo (65e, 80e) / Khlifa (33e)

On le sentait venir, voilà qui est fait : l'AS Nancy Lorraine est sorti de la zone rouge. Un évènement, quand on repense à la situation du club il y a encore quelques mois, alors que Jean Fernandez rendait son tablier. Mais son successeur, Gabriel, a changé les mentalités, et ça s'est confirmé une nouvelle fois face à Évian. Car les Nancéiens ont dominé et bien joué au football. Simplement. Eux qui avaient pour habitude de fermer le jeu pour tenir un score avantageux, sont allés au bout de leur mentalité offensive, y compris après la réponse de Khlifa suite au premier but d'Alo Efoulou. Une stratégie payante. Dans une seconde période bien maîtrisée, les Lorrains sont parvenus à trouver la faille avec Moukandjo, laissé seul par deux fois au second poteau sur corner. Le succès confirme la forme admirable des Nancéiens, qui enchaînent un 5e match sans défaite. Pour Évian, c'est évidemment un retour sur terre, après la qualification en demie de Coupe de France acquise cette semaine aux dépens du PSG.

Reims-Valenciennes : 0-1
Buteur : Pujol (58e)

Valenciennes qui remporte un match de football. En voilà une autre, de sensation. Après tout, les Nordistes n'avaient plus gagné depuis huit rencontres, suscitant alors l'interrogation quant à leur survie en L1, malgré un grand nombre de points d'avance sur la zone rouge. Mais VA a réagi à Reims. Et a même réagi dans le match : archi-dominés sur la première demi-heure de jeu, les Rouges ont su imposer leur domination au retour des vestiaires. Là où les Champenois ont clairement manqué de réalisme, les hommes de Sanchez ont vite concrétisé leur domination, Pujol venant tranquillement terminer une action initiée par Danic. Avec ce succès, VA passe en tout cas la barre symbolique des 40 points, synonyme de maintien mathématique. Pour le promu rémois, pas d'affolement, mais un petit coup dur, puisque la série d'invincibilité s'est interrompue.

Sochaux-Bordeaux : 2-2
Buteurs : Boudebouz (34e sp), Bakambu (65e)/Mariano (51e), Diabaté (78e)

On avait l'impression que les Sochaliens étaient connectés à Marcel-Picot. Parce qu'à chaque but nancéien qui plongeait les hommes d'Éric Hély dans la zone rouge, ces derniers répondaient quasiment dans l'instant avec une réalisation. À chaque coup, ou presque. Parce que les Doubistes n'ont pas répondu au dernier but de Moukandjo, et ont finalement dû concéder le nul. Une déception, au regard de la physionomie. Les Jaunes ont en effet menés par deux fois au score, grâce au péno de Boudebouz – suite à une main incontestable de Poundjé dans la surface – et un bel enchaînement de Bakambu. Les Bordelais, trop maladroits en première période, ont su répondre dans le second acte. Mariano, premièrement, d'une volée avec rebond, puis Diabaté – cela va de soi – de la tête. Corchia aura beau toucher le poteau à quelques secondes du terme, Sochaux perd deux points, et surtout une place : les Doubistes sont désormais 18es, et relégables.

Toulouse-Lorient : 0-1
Buteur : Aliadière (77e)

TFC-Lorient. Logiquement, une telle confrontation devait être l'affiche de l'après-midi. Un match équilibré, entre deux bonnes équipes de L1. Enfin, ça, c'était pour le principe. Dans le jeu, ce match fut sans nul doute le moins passionnant. Le public du Stadium, majoritairement invité, a plutôt bien fait de ne pas payer son billet. Enfin, il aura quand même assisté à une belle scène théâtrale avec le but d'Aliadière : l'attaquant lorientais a profité d'une incompréhension entre Zébina, Abdennour et Blondel – rien que ça – pour se faufiler dans la surface et pousser le cuir au fond. Comique. Pour le reste, une seule frappe cadrée sur le premier acte, un Corgnet des grands jours, et un Ben Yedder qui aura manqué un face-à-face avec Audard au retour des vestiaires. Le Téf s'incline donc une nouvelle fois au Stadium, où il n'a plus gagné depuis le 19 janvier dernier. Les Toulousains n'ont plus grand-chose à craindre ni espérer, ce n'est pas le cas de Lorient, qui s'accroche encore à son rêve européen.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

volontaire82 Niveau : Loisir
Je suis supporter toulousain et je ne sais vraiment plus quoi dire sur le cirque continuel qu'est cette équipe..
La même, je suis supporter de Toulouse, et je commence à souffrir... ça devient dur de supporter une équipe qui ne fait rien, rarement très mauvais, jamais bon, toujours les mêmes matchs semaine après semaine...


Le pire, c'est cette sensation qu'il ne se passera rien d'excitant, même une demi de coupe de la ligue me ferait bander... Mais apparemment, on est trop bon pour cette coupe de vaurien...
volontaire82 Niveau : Loisir
T'inquiètes, Capoue et Tabanou vont se barrer l'an prochain comme ça on pourra jouer le maintien.. enfin on va avoir un peu de suspense !
On peut même pas leur reprocher de vouloir ce barrer de ce club... De toute façon je sens que ça va finir mal cette histoire, a la auxerre : 2-3bonnes saisons où accroche l'europe, puis deux-trois en mode touriste où tu finis 12eme, finalement tout le monde se barre et tu descends en ligue2...
Faut pas se voiler la face, on sera jamais un bon club, Lorient, Nice, Sainté, même Rennes ont plus d'ambition et d'envie que nous...
A Toulouse, c'est vraiment pas le foot qui emballe. Faut se tourner vers un autre sport de ballon pour trouver des supporters. 30 000 personnes dans le stade, dont 20 000 pisseux invités. Ca veut tout dire.
Le jour où vous virerez Casanova, peut-être qu'il y aura un espoir de voir un club qui se tient.
le miracle rouge et blanc !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Digne de Lille de Beauté
0 6