Nacho, la Galice jusqu'à la lie

Galicien plus qu'espagnol, José Ignacio Fernandez Palacios, alias Nacho, est l'un des rares joueurs à avoir refusé de défendre les couleurs de la Roja. C'était en novembre 1995, et le latéral de l'époque de St-Jacques-de-Compostelle avait subi de plein fouet les relents populistes de certains médias.

Modififié
Bon gré mal gré, football et politique cohabitent depuis des lustres en Espagne. De tout temps, de nombreux joueurs ont exprimé leurs envies indépendantistes, leur sentiment d'appartenance régionale. Du Catalan convaincu Pep Guardiola au Basque militant Joseba Etxeberria, les exemples, à défaut d'être légion, existent. Plus rares sont ceux à avoir franchi le pas : refuser de porter le jersey de la Roja. À l'instar d'un Oleguer Presas en 2006, José Ignacio Fernandez Palacios l'avait précédé une dizaine d'années plus tôt. Plus communément appelé Nacho, son refus d'intégrer la sélection espagnole avant le championnat d'Europe anglais de 1996 avait soulevé un débat houleux de l'autre côté des Pyrénées. Car, terre fertile en polémiques, l'Espagne du football, et surtout ses médias, avaient cloué au pilori le latéral gauche de l'époque de Saint-Jacques-de-Compostelle. Sur l'autel d'un patriotisme des plus discutables, une majeure partie des journalistes l'avait dépeint comme un énergumène. Présentation d'un Gallego pur souche, ovni en son temps, qui rêvait « d'une sélection galicienne » .

« La Roja ? Ça ne m'intéresse pas »


Natif de Foz, petite bourgade de la façade nord de l'Espagne, Nacho effectue ses premiers pas professionnels du côté du Celta Vigo. Auteur de deux montées en Liga avec les Celtiñas, en juin 1987 et 1992, il quitte pourtant le navire un an plus tard. Faute d'un nouveau contrat et suite au manque de confiance de Txetxu Rojo, il s'engage avec la modeste Sociedad Deportiva Compostela. Il y découvre un club à son image : sans prétention. De déboulés personnels sur son côté gauche en exploits collectifs, il fait partie de la belle aventure des hommes de l'inconnu à cette époque Fernando Vazquez. Surnommé le « Harry Potter de Galice » - ses binocles rondes aidant -, l'entraîneur aux effusions de joie légendaires place ses ouailles à la seconde place de Liga au terme de la première phase de l'édition 1995/96. Alors dépourvu de latéral gauche de niveau international, Javier Clemente, sélectionneur espagnol, lâche suite à un match à Elche qu'il « aime bien Nacho » . Peu au fait des convictions du Compostellan, il reçoit en retour un cinglant : « Cela ne m'intéresse pas, ni ne me donne envie » - en galicien dans le texte.

De suite, les médias nationaux s'emparent de l'affaire. Comment un joueur d'un club si modeste peut-il refuser une telle proposition ? Comment l'inconnu Nacho peut-il refuser le graal de tout joueur espagnol ? « Je crois que des gens dans l'État espagnol peuvent très bien le faire, des gens qui s'identifient très bien avec la sélection espagnole, ce qui me semble génial. Depuis longtemps, mon ambition n'est pas celle-là. Je préfère être ici, je m'y trouve mieux » , assume-t-il pleinement face aux caméras et aux dictaphones présents au lendemain de son refus oral. Une réponse qui ne satisfait personne dans les rédactions madrilènes. Certains canards ne lésinent pas sur les qualificatifs : « ennemi de l'Espagne » et « antipatriote » deviennent ainsi des synonymes de sa personne. Certains gratte-papiers vont même plus loin. Ils exigent de Clemente de sélectionner le réfractaire. Car, en cas de refus face à une convocation officielle, il risque une suspension d'un an de la pratique du football. Un iota plus intelligent, le sélectionneur prend son téléphone, joint l'intéressé et comprend sa position. Il ne sera jamais convoqué par ses soins.

« Ce pays a beaucoup de mal à parler de démocratie »


« Ce pays a beaucoup de mal à parler de démocratie, tance-t-il une fois la polémique passée. Quand quelqu'un manifeste une opinion personnelle totalement pacifique, comme je l'ai fait, il est attaqué avec l'arme qui s'emploie aujourd'hui : les médias de communication. » Cette dite arme ne s'est finalement que peu penchée sur la personnalité de Nacho. Plus qu'un ennemi de l'Espagne, il est un amoureux de la Galice. Dans les faits, il s'adresse dans sa langue natale, le gallego, à ses coéquipiers, à ses entraîneurs et à ses supporters. Ovni dans le monde déjà policé du football, il se range du côté des syndicats avec lesquels il participe à des manifestations. De même, il critique ouvertement l'univers du ballon rond, expliquant que « les footballeurs vivent dans une bulle » et « ne se soucient pas des problèmes des gens qui les entourent » . Une fois sa carrière terminée, il n'en oublie pas son amour pour ce sport et sa Galice. Sous son impulsion, la sélection de Galice renaît de ses cendres. En 2005, elle joue ainsi un match amical face à l'Uruguay. Depuis, Nacho entraîne le SD Club Ordenes, modeste pensionnaire de la CFA espagnole. Loin des micros et de la Roja.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PeterTheMagic Niveau : District
Surnommé le Harry Potter de Galice depuis quand exactement ? L'irrespect de la chronologie ici me perturbe légèrement.
La Catalogne contre la Galice. L'Andalousie contre le Pays Basque. Etc...

Finie l'Espagne!

Et pourquoi pas? L'Europe des régions, c'est ce qui nous pend au nez.

Plus d'état. Ou plutôt l'état à Bruxelles.

On ne sera plus français. On sera parisien, nordiste ou breton.

Nacho se veut galicien. Sans doute se sent-il anti-nationaliste. Se rend-il compte qu'ainsi, il est mondialiste? Il est favorable (sans doute inconsciemment) à un gouvernement mondial.

Le gouvernement mondial (ou tout du moins européen) saura-t-il comprendre et respecter la Galice plus que le gouvernement espagnol?

On peut en douter.

Le régionalisme se croit respectueux du local mais il ne mène qu'au global. C'est un des pièges tendus par l'époque.
J'ai passé un an avec des galiciens et ça ne m'étonne même pas de lire un tel article. Ils n'ont pas forcément une volonté d'indépendance (enfin ceux que j'ai connu) comme les catalans ou les basques, mais ils ont un fort sentiment régionaliste, dans le bon sens du terme, qui fait plaisir à voir. Ils sont vraiment fiers de leur région.

Si je pouvais comparer avec la France, je dirais que c'est comme les Bretons mais en beaucoup plus fort, en plus l'analogie va bien, car parait-il qu'en Galice il pleut tout le temps!

En tout cas, chouette article!
M'six au lard Niveau : District
Pas d'accord, le régionalisme ne tend pas forcément au "mondialisme" ou globalisme.

Justement l'Espagne est un exemple : certaines de ses régions ont beaucoup d'autonomie, la Catalogne en tête, le Pays Basque, etc
Pourtant l'Espagne existe encore, même s'il est vrai que l'indépendantisme dans ces régions est important et progresse, Madrid garde (pour l'instant) le dernier mot sur chaque province. Et ce quitte à invalider un référendum (procédé démocratique !) catalan sur l'indépendance, bravo l'autoritarisme.

On peut améliorer l'échelon régional sans détruire l'échelon national au profit de l'Europe ou du monde. Il s'agit d'avoir un juste milieu
Tout ça pour dire qu'en France, ça ne ferait pas de mal à la "province" d'avoir un peu plus d'autonomie.

Un Breton
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Finalement, si c'est un syndicaliste fier de sa région, ce serait pas José Bové?
Message posté par mario


Nacho se veut galicien. Sans doute se sent-il anti-nationaliste. Se rend-il compte qu'ainsi, il est mondialiste? Il est favorable (sans doute inconsciemment) à un gouvernement mondial.

Le gouvernement mondial (ou tout du moins européen) saura-t-il comprendre et respecter la Galice plus que le gouvernement espagnol?


Bordel, "Gouvernement Mondial" on dirait un terme dans le genre des Reptiliens.
DennisRapeAyala Niveau : District
Message posté par Pierino
J'ai passé un an avec des galiciens et ça ne m'étonne même pas de lire un tel article. Ils n'ont pas forcément une volonté d'indépendance (enfin ceux que j'ai connu) comme les catalans ou les basques, mais ils ont un fort sentiment régionaliste, dans le bon sens du terme, qui fait plaisir à voir. Ils sont vraiment fiers de leur région.

Si je pouvais comparer avec la France, je dirais que c'est comme les Bretons mais en beaucoup plus fort, en plus l'analogie va bien, car parait-il qu'en Galice il pleut tout le temps!

En tout cas, chouette article!


En plus les galiciens ont une grosse culture celte pour completer ton analogie
"En Bretagne, il ne pleut que sur les cons"
Mais il pleut quand même ;)
il y a 3 heures Trejo de retour au Rayo 9
il y a 3 heures Oscar suspendu huit matchs 17 il y a 5 heures Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 40 il y a 6 heures Zlatan vers Los Angeles ? 34 il y a 6 heures Parme va passer sous pavillon chinois 34 il y a 7 heures La panenka d'Alessandrini 17
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:01 L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36
Hier à 12:06 F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 Hier à 11:50 Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 Hier à 11:31 La volée monstrueuse de Bruma 26 Hier à 10:59 Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 Hier à 10:27 Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 Hier à 10:11 Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20 vendredi 2 juin Munich 1860 perd son statut professionnel 21 vendredi 2 juin Un joueur d'Oxford signe son contrat... au McDo 3