Nacho, la Galice jusqu'à la lie

Galicien plus qu'espagnol, José Ignacio Fernandez Palacios, alias Nacho, est l'un des rares joueurs à avoir refusé de défendre les couleurs de la Roja. C'était en novembre 1995, et le latéral de l'époque de St-Jacques-de-Compostelle avait subi de plein fouet les relents populistes de certains médias.

Modififié
Bon gré mal gré, football et politique cohabitent depuis des lustres en Espagne. De tout temps, de nombreux joueurs ont exprimé leurs envies indépendantistes, leur sentiment d'appartenance régionale. Du Catalan convaincu Pep Guardiola au Basque militant Joseba Etxeberria, les exemples, à défaut d'être légion, existent. Plus rares sont ceux à avoir franchi le pas : refuser de porter le jersey de la Roja. À l'instar d'un Oleguer Presas en 2006, José Ignacio Fernandez Palacios l'avait précédé une dizaine d'années plus tôt. Plus communément appelé Nacho, son refus d'intégrer la sélection espagnole avant le championnat d'Europe anglais de 1996 avait soulevé un débat houleux de l'autre côté des Pyrénées. Car, terre fertile en polémiques, l'Espagne du football, et surtout ses médias, avaient cloué au pilori le latéral gauche de l'époque de Saint-Jacques-de-Compostelle. Sur l'autel d'un patriotisme des plus discutables, une majeure partie des journalistes l'avait dépeint comme un énergumène. Présentation d'un Gallego pur souche, ovni en son temps, qui rêvait « d'une sélection galicienne » .

« La Roja ? Ça ne m'intéresse pas »


Natif de Foz, petite bourgade de la façade nord de l'Espagne, Nacho effectue ses premiers pas professionnels du côté du Celta Vigo. Auteur de deux montées en Liga avec les Celtiñas, en juin 1987 et 1992, il quitte pourtant le navire un an plus tard. Faute d'un nouveau contrat et suite au manque de confiance de Txetxu Rojo, il s'engage avec la modeste Sociedad Deportiva Compostela. Il y découvre un club à son image : sans prétention. De déboulés personnels sur son côté gauche en exploits collectifs, il fait partie de la belle aventure des hommes de l'inconnu à cette époque Fernando Vazquez. Surnommé le « Harry Potter de Galice » - ses binocles rondes aidant -, l'entraîneur aux effusions de joie légendaires place ses ouailles à la seconde place de Liga au terme de la première phase de l'édition 1995/96. Alors dépourvu de latéral gauche de niveau international, Javier Clemente, sélectionneur espagnol, lâche suite à un match à Elche qu'il « aime bien Nacho » . Peu au fait des convictions du Compostellan, il reçoit en retour un cinglant : « Cela ne m'intéresse pas, ni ne me donne envie » - en galicien dans le texte.

De suite, les médias nationaux s'emparent de l'affaire. Comment un joueur d'un club si modeste peut-il refuser une telle proposition ? Comment l'inconnu Nacho peut-il refuser le graal de tout joueur espagnol ? « Je crois que des gens dans l'État espagnol peuvent très bien le faire, des gens qui s'identifient très bien avec la sélection espagnole, ce qui me semble génial. Depuis longtemps, mon ambition n'est pas celle-là. Je préfère être ici, je m'y trouve mieux » , assume-t-il pleinement face aux caméras et aux dictaphones présents au lendemain de son refus oral. Une réponse qui ne satisfait personne dans les rédactions madrilènes. Certains canards ne lésinent pas sur les qualificatifs : « ennemi de l'Espagne » et « antipatriote » deviennent ainsi des synonymes de sa personne. Certains gratte-papiers vont même plus loin. Ils exigent de Clemente de sélectionner le réfractaire. Car, en cas de refus face à une convocation officielle, il risque une suspension d'un an de la pratique du football. Un iota plus intelligent, le sélectionneur prend son téléphone, joint l'intéressé et comprend sa position. Il ne sera jamais convoqué par ses soins.

« Ce pays a beaucoup de mal à parler de démocratie »


« Ce pays a beaucoup de mal à parler de démocratie, tance-t-il une fois la polémique passée. Quand quelqu'un manifeste une opinion personnelle totalement pacifique, comme je l'ai fait, il est attaqué avec l'arme qui s'emploie aujourd'hui : les médias de communication. » Cette dite arme ne s'est finalement que peu penchée sur la personnalité de Nacho. Plus qu'un ennemi de l'Espagne, il est un amoureux de la Galice. Dans les faits, il s'adresse dans sa langue natale, le gallego, à ses coéquipiers, à ses entraîneurs et à ses supporters. Ovni dans le monde déjà policé du football, il se range du côté des syndicats avec lesquels il participe à des manifestations. De même, il critique ouvertement l'univers du ballon rond, expliquant que « les footballeurs vivent dans une bulle » et « ne se soucient pas des problèmes des gens qui les entourent » . Une fois sa carrière terminée, il n'en oublie pas son amour pour ce sport et sa Galice. Sous son impulsion, la sélection de Galice renaît de ses cendres. En 2005, elle joue ainsi un match amical face à l'Uruguay. Depuis, Nacho entraîne le SD Club Ordenes, modeste pensionnaire de la CFA espagnole. Loin des micros et de la Roja.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


PeterTheMagic Niveau : District
Surnommé le Harry Potter de Galice depuis quand exactement ? L'irrespect de la chronologie ici me perturbe légèrement.
La Catalogne contre la Galice. L'Andalousie contre le Pays Basque. Etc...

Finie l'Espagne!

Et pourquoi pas? L'Europe des régions, c'est ce qui nous pend au nez.

Plus d'état. Ou plutôt l'état à Bruxelles.

On ne sera plus français. On sera parisien, nordiste ou breton.

Nacho se veut galicien. Sans doute se sent-il anti-nationaliste. Se rend-il compte qu'ainsi, il est mondialiste? Il est favorable (sans doute inconsciemment) à un gouvernement mondial.

Le gouvernement mondial (ou tout du moins européen) saura-t-il comprendre et respecter la Galice plus que le gouvernement espagnol?

On peut en douter.

Le régionalisme se croit respectueux du local mais il ne mène qu'au global. C'est un des pièges tendus par l'époque.
J'ai passé un an avec des galiciens et ça ne m'étonne même pas de lire un tel article. Ils n'ont pas forcément une volonté d'indépendance (enfin ceux que j'ai connu) comme les catalans ou les basques, mais ils ont un fort sentiment régionaliste, dans le bon sens du terme, qui fait plaisir à voir. Ils sont vraiment fiers de leur région.

Si je pouvais comparer avec la France, je dirais que c'est comme les Bretons mais en beaucoup plus fort, en plus l'analogie va bien, car parait-il qu'en Galice il pleut tout le temps!

En tout cas, chouette article!
M'six au lard Niveau : District
Pas d'accord, le régionalisme ne tend pas forcément au "mondialisme" ou globalisme.

Justement l'Espagne est un exemple : certaines de ses régions ont beaucoup d'autonomie, la Catalogne en tête, le Pays Basque, etc
Pourtant l'Espagne existe encore, même s'il est vrai que l'indépendantisme dans ces régions est important et progresse, Madrid garde (pour l'instant) le dernier mot sur chaque province. Et ce quitte à invalider un référendum (procédé démocratique !) catalan sur l'indépendance, bravo l'autoritarisme.

On peut améliorer l'échelon régional sans détruire l'échelon national au profit de l'Europe ou du monde. Il s'agit d'avoir un juste milieu
Tout ça pour dire qu'en France, ça ne ferait pas de mal à la "province" d'avoir un peu plus d'autonomie.

Un Breton
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Finalement, si c'est un syndicaliste fier de sa région, ce serait pas José Bové?
Message posté par mario


Nacho se veut galicien. Sans doute se sent-il anti-nationaliste. Se rend-il compte qu'ainsi, il est mondialiste? Il est favorable (sans doute inconsciemment) à un gouvernement mondial.

Le gouvernement mondial (ou tout du moins européen) saura-t-il comprendre et respecter la Galice plus que le gouvernement espagnol?


Bordel, "Gouvernement Mondial" on dirait un terme dans le genre des Reptiliens.
DennisRapeAyala Niveau : District
Message posté par Pierino
J'ai passé un an avec des galiciens et ça ne m'étonne même pas de lire un tel article. Ils n'ont pas forcément une volonté d'indépendance (enfin ceux que j'ai connu) comme les catalans ou les basques, mais ils ont un fort sentiment régionaliste, dans le bon sens du terme, qui fait plaisir à voir. Ils sont vraiment fiers de leur région.

Si je pouvais comparer avec la France, je dirais que c'est comme les Bretons mais en beaucoup plus fort, en plus l'analogie va bien, car parait-il qu'en Galice il pleut tout le temps!

En tout cas, chouette article!


En plus les galiciens ont une grosse culture celte pour completer ton analogie
"En Bretagne, il ne pleut que sur les cons"
Mais il pleut quand même ;)
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 4
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)