Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

N'Zonzi : « Je peux encore jouer pour le Congo »

Modififié
N'Zonzi met la pression sur la Desch'.

Énorme depuis le début de saison avec le FC Séville, Steven N'Zonzi faisait partie des surprises possibles en équipe de France lors de la dernière liste de Didier Deschamps. Malheureusement pour le milieu de vingt-sept ans, la Desch' avait préféré réserver sa carte surprise à Adrien Rabiot, pour remplacer l'ancien détenteur du totem d'immunité Yohan Cabaye.


Une non-sélection que Steven N'Zonzi semblait dans un premier temps accepter. Pourtant, dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport, le milieu sévillan a déclaré qu'il n'écartait pas l'idée de jouer avec le Congo, dont il a aussi la nationalité : « En France, on ne sait même pas que je suis français. Blague à part, je travaille et j'attends. Je peux encore jouer pour le Congo. Une porte qui n'est en rien fermée, notamment parce qu'ils sont encore en course pour une qualification au Mondial 2018. On verra. Je ne suis pas inquiet. »

Ce qui est sûr, c'est qu'en Espagne, on sait très bien que tu joues à Séville. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur