My Summer Bee : « Je donnerais bien le Ballon d'or à Nicolas Seube »

Issus d’une scène pop caennaise décidément terreau de multiples talents (Concrete Knives, Superpoze, GaBlé, Granville, The Lanskies), les cinq membres de My Summer Bee fêtaient mardi soir à l’International (Paris 11e) la sortie de leur premier EP. L’occasion de tester leurs connaissances et leurs souvenirs d’amateurs du Stade Malherbe…

Modififié
219 7
Est-ce que vous vous rappelez de la première rencontre du Stade Malherbe à laquelle vous ayez assisté ?
Julien (bassiste) : Je ne me souviens pas vraiment de l’adversaire, c’était il y a longtemps, je supporte le SMC depuis mes 10 ans. Malherbe jouait encore à Venoix, à l’époque. Ce dont je me souviens très bien, en revanche, c’est le bruit de ce stade, les gens qui tapaient des pieds et contre les tôles : c’était un vrai chaudron. Tu ne pouvais pas te tromper, tu savais qu’on jouait à domicile… D’ailleurs, j’ai fait plusieurs matchs derrière la tribune réservée aux visiteurs, et on se prenait des fumigènes. Mon père faisait une drôle de tronche… Je me souviens aussi qu’à l’époque, j’avais un petit carnet, et avec mon cousin, on découpait les photos des joueurs dans Ouest France et on allait récolter des autographes. Faudrait que je le retrouve, d’ailleurs, parce que ça peut valoir cher, un truc comme ça !

Avez-vous pu assister à la rencontre entre Caen et le Milan AC, le jour où le club a fêté son centenaire (le 13 octobre dernier) ?
Sébastien (chant/claviers) : Non, malheureusement pas. Par contre, on a des potes qui ont participé à l’écriture du bouquin du centenaire, et on compte bien se le faire offrir à Noël !

Avez-vous suivi la défaite du SMC lundi soir à Auxerre (ndlr : Caen comptait deux buts d’avance sur l’AJA avant de s’incliner 3-2) ?
Julien : J’ai suivi la rencontre à la radio. C’est comme d’habitude : on commence par y croire, et puis tout s’écroule. À mon avis, la montée, ce ne sera pas encore pour cette année. Surtout qu’on approche de la trêve, et ce n’est pas une période que le Stade Malherbe négocie bien, généralement…
Sébastien : Oui, ça va être « chaud » , c’est sûr... En général, on fait toujours une bonne première partie de saison, et c’est après qu’on déchante. Peut-être que cette année, c’est l’inverse qui va se passer.

Sébastien, tu soutiens également Manchester United, paraît-il ?
Sébastien : Oui ! Depuis l’arrivée de Canto... Pour tout un tas de raisons, liées à ma conception du foot… J’aime beaucoup le fighting spirit, et je suis définitivement un fan absolu de Paul Scholes !

Quels sont vos plus beaux souvenirs de supporters ?
Sébastien : La finale de la Ligue des champions en 1999 ! Quand tu perds 1-0 à la fin du temps réglementaire, tu n’y crois plus une seconde… et c’est encore plus beau !
Julien : Mon plus beau souvenir, c’est le but de Michel Rio contre Cannes, en 8 secondes. Le but le plus rapide de l’Histoire du championnat ! J’étais dans le virage, du côté où il marque. Je revois cette longue passe, et puis ce lob magnifique… J’étais également dans les tribunes au soir de Caen – Saragosse (3-2), pour la seule participation du club à une Coupe d’Europe ! J’avais regardé le match retour à la télé… Bon, évidemment, c’était moins la fête.

Vous regardez beaucoup de foot, entre les membres du groupe ?
Joy (chant/claviers) : Non ! Et c’est à cause de moi, je n’aime pas vraiment le foot. Par contre, je rêve qu’on m’emmène un jour au stade, je n’y ai jamais mis les pieds ! Mais, ils m’ont fait regarder Les yeux dans les Bleus, parce que je ne connaissais pas…
Julien : En fait, j’habite à Paris et la plupart des autres membres du groupe à Caen. Donc pour regarder les rencontres du SMC, j’ai trouvé un petit bar qui s’appelle « Le Rochebrune » , je crois ; c’est devenu mon QG. Je peux voir les matchs de L2 du lundi soir : comme il n’y a rien d’autre, la patronne du bar est d’accord pour mettre Eurosport !

Et vous jouez encore ?
Sébastien : Oui ! On a tous les deux joué quand on était gamins… Aujourd’hui, j’en fais deux fois par semaine, entre copains… De fait du foot en salle, parce que je vais pas me jeter et tacler sur les terrains gelés…
Julien : Je fais aussi du foot, en corpo. Je joue arrière-droit, avec Joël Germain comme modèle, l’attaquant devenu défenseur. Nous, quand on a monté l’équipe, tout le monde voulait jouer attaquant… Du coup, il a fallu que certains se décident à être défenseurs.
Thibault (ingé son) : Moi, c’est le tennis. Et que sur gazon… Moi, c’est Federer !
Nicolas (claviers/guitare) : Mon seul souvenir de foot, c’est quand j’étais étudiant en STAPS. J’avais un prof alcoolique… Il débarquait le matin, il descendait de sa voiture, il gerbait, et puis il venait nous entraîner au foot. Il gueulait, on comprenait rien à ce qu’il disait…

Vous avez un favori pour le Ballon d'or ?
Julien : Je verrais bien Nicolas Seube, mais j’y crois moyen…
Sébastien : Tu vas voir qu’ils sont capables de le donner encore à Messi ! Mais bon, si ce n’est pas lui, ce serait quand même étrange qu’on le donne pas à Ronaldo. Parce qu’objectivement, Cristiano Ronaldo, c’est le meilleur. Je dis ça mais je ne l’aime pas beaucoup, même s’il a joué pour Manchester. Il ne représente pas vraiment United, d’ailleurs…

Même pas une petite pièce sur Ribéry ?
Sébastien : Bof. Ça me fait marrer qu’on demande à Ribéry de mener le jeu en équipe de France. Le mec, il ne mène même pas le jeu au Bayern, il joue sur une aile. Ce n’est pas Robben ou Ribéry qui organisent le jeu, à Munich, c’est des mecs comme Schweinsteiger…

Il paraît qu’on se souvient toujours de l’endroit où on se trouvait lors des moments historiques… Alors, vous étiez où, lors de la rencontre FranceUkraine ?
Julien : Moi, j’étais chez des amis de ma copine, que je ne connaissais pas trop. Du coup, je n’ai pas pu regarder le match en entier. On se tenait au courant de l’évolution du score aux cris des voisins et en regardant discrètement à travers la cour intérieure sur les télévisions des autres appartements… On était deux à vouloir suivre le score, en fait ; du coup, on a fini par allumer un écran dans un coin.
Joy : Moi, j’étais dans un restau-couscous. Le serveur marocain nous tenait au courant, il venait nous voir et nous disait « Vous avez marqué ! » , il était super content pour nous…
Sébastien : Moi, je supporte davantage l’équipe d’Angleterre. Je ne sais pas vraiment pourquoi… Ce sont des beautiful losers : en compétition internationale, on sort tout le temps des poules, mais on ne va jamais plus loin… En fait, le plus intéressant, dans le foot, c’est la dramaturgie. Et quand je regarde l’équipe de France, je ne vois pas de réelle envie, je ne vois pas ce fighting spirit. Et puis quand Sakho marque deux buts, le mec court vers le banc, il ne va pas remercier le mec qui lui a fait la passe. En foot, il y a deux genres de joueurs : il y a celui qui court vers son passeur, et il y a celui qui court vers sa gloire. Je vénère les joueurs humbles, comme Javier Zanetti
Julien : Comme Nicolas Seube !

Figurine



Propos recueillis par Julien Mahieu.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Matos_de_blackos Niveau : DHR
C'est pas la premiere interview par sofoot d un groupe qui vient de caen si?
Je donnerais bien les grammy awards au groupe "My summer Bee"
meinkrampe
Hey les gars, le jour où je sors un skeud avec mon groupe, vous venez nous interviewer ?
Y'a eu Granville aussi

Et puis d'façon le meilleur c'est Titi
Il peut demander la nationalité anglaise Sébastien pendant qu'il y est.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
219 7