Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // CAN 2013
  2. // Groupe C
  3. // 2e journée
  4. // Zambie/Nigeria (1-1)

Mweene sauve la Zambie

Sur un terrain plus adapté à la pratique du beach soccer que du football, la Zambie de Hervé Renard parvient à arracher un deuxième nul d'affilée face au Nigeria de Stephen Keshi (1-1). Les Chipolopolos peuvent remercier leur gardien Mweene, qui a transformé un pénalty à 10 minutes de la fin. Les deux équipes sont donc en tête de leur groupe C avec 2 points au compteur chacune. Le suspense est encore total avant la troisième journée de la CAN.

Modififié
Zambie-Nigeria : 1-1 (0-0)
Buts : Emenike (58e) pour le Nigeria. Mweene (85e) pour la Zambie.

C'est comme un symbole que le gardien Mweene ait pris ses responsabilités pour frapper le pénalty à la 85e minute pour les Chipolopolos, en manque de solutions offensives. Car bien qu'ayant les capacités de se projeter rapidement vers l'avant, l'équipe entraînée par Hervé Renard a du mal à trouver les failles et ne fait que survivre dans cette compétition. Les Zambiens comptabilisent 2 points dans ce groupe C, comme le Nigeria, et aucune équipe n'a pour l'instant réussi à dompter une autre. Il faudra certainement gagner face au Burkina Faso pour atteindre les quarts de finale, même si l'exemple italien de 1982 prouve qu'il est possible de gagner une compétition internationale en concédant trois matchs nuls lors des matchs de poule. Le Nigeria peut, lui, regretter d'avoir loupé un pénalty à la 26e minute, la frappe d'Obi Mikel terminant sur le montant gauche des buts du héros du soir. Si le Burkina Faso et l'Éthiopie faisaient match nul ce soir, les qualifs' pour les quarts se joueraient sur un seul match, comme un huitième de finale avant l'heure.

Obi Mikel trouve le poteau

La première mi-temps est un paradoxe : le jeu est ouvert, les fautes rares, mais les occasions presque toutes faméliques. Le Nigeria insiste sur le flanc gauche, mais Obi Mikel ne parvient pas à trouver la faille malgré une défense zambienne en confiture. Il faut attendre la 17e minute pour voir une vraie occasion : Kalaba pour la Zambie est servi en profondeur, il reprend le cuir dans un angle légèrement excentré. Le missile file à 50 cm au-dessus des montants. Transfigurée après le peno raté d'Obi Mikel à la 26e minute, la Zambie hérite d'un coup franc que Lungu tire subtilement. Il sera cependant prolongé en corner par Vincent Enyeama. Le tenant du titre se projette vers l'avant à la faveur d'une équipe nigériane saucissonnée, mais ce n'est pas très prolifique. Les habiles acrobaties des joueurs nigérians aux abords de la surface animent le match, sauf que ce n'est que de la poudre aux yeux et c'est donc logiquement que les deux équipes se quittent sur un match nul et vierge à la mi-temps.

Mweene sauve la Zambie

La deuxième mi-temps démarre sur un tout autre rythme pour les Super Eagles. Le coach Stephen Keshi a sans doute trouvé les bons mots pour avancer plus vite malgré la plage à traverser à chaque fois qu'il s'agit de pénétrer dans le camp des Chipolopolos. C'est Emmanuel Emenike à la 58e minute qui trouve le chemin des filets. Le successeur annoncé de l'ancienne étoile nigériane Kanu pensait alors faire s'envoler les Super Eagles vers d'autres cieux. Des Nigérians pour qui cette CAN n'est qu'un apéritif avant le vrai repas : le Mondial 2018. Le match est de plus en plus décousu et les Zambiens multiplient les occasions. Puis le stade retient son souffle. L'arbitre de la rencontre siffle un pénalty après un très léger accrochage entre Onazi et Mayuka, aux abords de la surface. Ni une ni deux, le gardien zambien place le ballon dans la lucarne droite de l'autre gardien. La Zambie est encore là, mais a tutoyé les abysses. Les Super Eagles étaient dans les nuages pendant 25 minutes, mais il faut bien redescendre un jour. Pour mieux remonter ?

Par Jules Rouhling
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 36
il y a 2 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 13 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique