1. //
  2. // Affaire Proxénétisme

Mœurs un autre jour

C'est le buzz du moment sur Paname. Des joueurs de l'équipe de France seraient impliqués dans une histoire de mœurs. Proxénétisme, mineure, nuit chaude, escort girls, des mots qui se transforment en maux quand on est footballeur professionnel. Concrètement, quel est ce nouveau bordel qui inonde le football français ?

Modififié
0 3
Les faits

La BRP (brigade de répression du proxénétisme) enquête depuis quelques temps sur une place des Champs Elysése : le Café Zaman. Un bar branché dans lequel les hommes fortunés aiment retrouver un intermédiaire du monde de la nuit, Abou, un Marocain d'origine lyonnaise. Le loustic aime les choses bling-bling. Il s'est d'ailleurs présenté plusieurs fois pour intégrer La Nouvelle Star, en vain. Son talent n'a pas convaincu. Il s'est donc recyclé. "Abou Show", son surnom, était placé sur écoute depuis plusieurs semaines selon Le Point. Son défaut ? Avoir alimenté en femmes de joie plusieurs de ses clients. Jusqu'ici rien d'extraordinaire. Sauf que certains de ses fameux clients sont joueurs de football et certaines filles mineures... deux casseroles en une phrase. Dans le cadre de l'enquête, Franck Ribéry et Sidney Govou ont ainsi été entendus en qualité de témoin par la BRP dans la semaine. Le buzz est lancé...

Pourquoi Franck Ribéry et Sidney Govou ?

Interrogée par RMC, Maitre Sophie Bottai, l'avocate du milieu offensif du Bayern Munich, a très vite éteint le feu. Les déclarations de la magistrate filent droit au but : « Des personnalités, dont Franck Ribéry et d'autres joueurs de renommée internationale, comptent dans leur relationnel un proche d'un animateur d'un réseau d'escort girls (Abou ndlr). C'est uniquement en raison de cette relation qu'ils ont été ou seront entendus par les services de police, à qui une enquête a été confiée. Cette affaire ne le concerne pas et ne pourrait, dans le pire des cas, que relever de la seule sphère privée de son client et n'appelle ainsi aucun autre commentaire » . En gros, Ch'Ti Franck fréquentait le Café Zaman et basta. Le hic, c'est que l'endroit - établissement dans lequel plusieurs joueurs de l'équipe de France auraient leurs habitudes - est soupçonné par la police d'employer des prostituées. C'est donc en qualité de témoin que l'ancien Marseillais s'est présenté au 36 quai des Orfèvres mardi dernier. Il devait s'expliquer sur ses relations avec le gérant du bar et la jeune demoiselle. Dans le même cadre – toujours en tant que témoin – Sidney Govou aurait également été entendu par la BRP.

D'autres joueurs convoqués ?

L'Equipe d'hier et Le Point sont formels, d'autres joueurs seront prochainement convoqués par la BRP. Toujours en tant que témoins. Il semblerait, selon les premières rumeurs, qu'il s'agisse de Karim Benzema et d'Hatem Ben Arfa. Reste à savoir si eux aussi sont soupçonnés d'avoir partagé un moment avec la jeune femme d'origine marocaine. La même que Sidney Govou et Franck Ribéry.

Comment la fédération française de football a-t-elle réagi ?

Le meilleur joueur français à la BRP ça fait tâche. Plusieurs, c'est louche. Forcément, le football français se doit de réagir. A l'AFP, Jean-Pierre Escalettes s'est montré extrêmement prudent: «  Sur cette affaire-là, dans la mesure où les choses évoluent et où on ne possède aucune information officielle, si ce n'est ce qu'on a lu dans les médias, il n'est pas question pour nous de faire un commentaire quelconque. On est vigilant, on suit avec attention l'évolution des choses. Et si un jour il y a un commentaire à faire, on le fera mais pour l'instant c'est très prématuré » . En gros, on lavera le linge sale en famille plutôt que de l'étendre sur la place publique.

Quel avenir pour les Bleus impliqués ?

Govou et Ribéry sont témoins dans cette enquête. Rien de plus. Mais la vox populi a de la mémoire. Et une publicité de ce genre n'est pas idéale quand on exerce une fonction "publique". Annonceurs, sponsors, équipementiers risquent de faire la gueule. A quelques semaines du Mondial, il semble difficile de connaître l'impact réel de cette histoire de mœurs sur le groupe France. D'ailleurs, cette « affaire » aura-t-elle des répercussions sur la liste même de Raymond Domenech le 11 mai prochain ? Personne ne le sait encore. En attendant, Govou et Ribéry vont très vite se recroiser. Mercredi prochain en Ligue des Champions pour commencer...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Les faits
[...]
Dans le cadre de l'enquête, Franck Ribéry et SIDNEY GOVOU ONT ainsi ÉTÉ entendus en qualité de témoin par la BRP dans la semaine."

"GOVOU et Ribéry SONT témoins dans cette enquête."


Article complètement puant. Qu'est ce qui vous permet d'utiliser l'affirmatif concernant Govou alors que, comme Ben Arfa et Benzema, son implication est encore à démontrer. La seule chose avérée, c'est que Ribéry a été entendu, comme le signifie son avocat, ainsi que d'autres joueurs dont on ne connait pas l'identité. Alors pourquoi mêler Govou à ce "paquet officiel", agrémenté de faits avérés et le distinguer à d'un autre paquet "officieux" tenant de la rumeur et pour lequel on utilise le conditionnel. Procédé complètement infect. On ne mélange pas de l'avéré à de la rumeur sous couvert d'affirmatif, d'officialité, de "faits" comme c'est signifié, en jouant avec la réputation d'un homme marié et père de famille (ni d'aucun autre d'ailleurs). Du grand journalisme...
J'espere que les deux joueurs que vous citez sont réelement impliqué sinon c'est une honte ce n'est pas du journalisme mais de simple ragot...si jamais vos infos sont fausses j'espére que des plaintes seront déposés...
qui a balancé ribéry ? titi ou malouda ???
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Real Madrid en chasse
0 3