En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Muricy pas impressionné par Guardiola

"Moi aussi je gagnerais si j'entraînais le Barça". Un constat que beaucoup d'illuminés faisaient l'année dernière tant les Blaugranas écrasaient le monde. Muricy Ramalho, lui le coach des Santos de Neymar, en fait toujours parti.

En conférence de presse pour le Mondial des clubs, l'entraîneur a vanté ses mérites et rappellé qu'il est plus dur de bosser dans un club brésilien, qu'en Europe dans une grosse écurie : "Le Barça est la meilleure équipe du monde, il n'y a aucun doute là-dessus. Mais ça ne veut pas dire qu'elle va gagner. Pour Guardiola, c'est pareil, il fait parti des meilleurs entraîneurs du monde parce qu'il gagne beaucoup de titres, tout comme Mourinho. Mais ils n'auront de crédit auprès de moi que quand ils gagneront le championnat du Brésil, où le niveau est bien plus homogène. Ici, pour survivre, on doit gagner d'année en année. on n'a pas le temps de bâtir une équipe, on n'a moins de moyens financier, il y a plus de pression sur nos épaules."

Chercherait-il une excuse pour expliquer la future défaite de son équipe?


WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 50 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
Platini tacle Ferguson