1. //
  2. // 25e journée

Munich brûle-t-il ?

Le Bayern est enfin redevenu le FC Hollywood. La crise ne couve plus, elle est là, elle explose à la face de van Gaal. Après la défaite à Hanovre (1/3), les Bavarois revivent la crise d'avril 2009 qui avait vu le départ de Klinssmann et l'arrivée d'Heynckes.

Modififié
0 0
Et de trois. Après Dortmund (1/3) le week-end dernier, Schalke (0/1), encore à l'Allianz Arena, en coupe mercredi, le Bayern a trébuché lourdement hier à Hanovre (1/3), un de ses concurrents à la Champions. Comme Mayence s'est imposé tout à l'heure à Hambourg (4/2), grâce notamment à un doublé de Schürrle, les Bavarois végètent ce soir à une sinistre cinquième place. Dix-neuf "étages" les sépare désormais du Borussia Dortmund, victorieux à la Pyrrhus d'un valeureux Cologne grâce à un but de Lewandowski juste avant la mi-temps. A Hanovre, un éclair de Ribéry conclu par un coup de chaudron de Robben a vaguement rendu l'espoir au Bayern. Cela n'a duré que sept minutes, le temps pour Kraft, pourtant héroïque à Milan contre l'Inter, de trouer sur une frappe flottante de Pinto. Le champion d'Allemagne est désormais à cinq points derrière son adversaire du jour, solidement accroché au dernier ticket disponible pour la Champions League. On ne connaît pas encore la décision du board munichois quant à l'avenir de van Gaal. Désormais seules ses appétences continentales peuvent le sauver. Rummenigge et Hoeness ont déjà déclaré leur flamme à Jürgen Klopp le coach du Borussia Dortmund, pour l'année prochaine; en attendant qu'ils affrètent un charter pour essayer de dépouiller le club de la Ruhr de ses meilleurs éléments. Le futur de l'ancien cornac d'Aalkmar, s'il ne se joue pas dans les prochaines heures, sera fortement arrimé au destin du Bayern sur la scène continentale, contre l'Inter. En cas d'échec...

Le cas de Magath à Gelsenkirchen ne vaut guère mieux mais il travaille sur du moyen terme. En dépit d'un recrutement aussi pléthorique qu'onéreux, l'ex-skipper de Wolfsburg n'en finit plus de décevoir ses fans. Bien que qualifié pour la finale de la coupe d'Allemagne, contre Duisbourg un club de L2, et bien parti en C1 (1-1 à Valence), Schalke 04 qui était revenu à distance réversible de la zone de l'Europa cup, vient d'aligner deux défaites contre des relégables (il y a quinze jours contre la lanterne rouge le 'Gladach et hier contre Stuttgart, 0-1, Kuzmanovic sur pénalty) entrelardé d'un nul à domicile contre Nuremberg. La fin de saison se jouera donc dans les matchs à élimination directe pour le Nun-Fire.

Si cette Bundesliga conserve une très, très vague once de suspense, elle le doit à un Bayer Leverkusen, plus létal que jamais. Contre Wolfsburg, qui poursuit son chemin de croix, Bender et Renato Augusto ont plié l'histoire en moins d'une demi-heure avant que Kiessling ne se rappelle au bon souvenir du marquoir juste avant la pause. La seconde mi-temps ne sera qu'une formalité même si M'Bokani (si, si le fantôme monégasque) s'est bien débattu. Comme s'il avait récupéré le talent qui était le sien quand il jouait pour les Rouches à Liège. Au reste, le champion d'Allemagne d'il y a deux ans n'est qu'à un point de la zone rouge. Le Bayer s'accroche de son côté à un vieux rêve complètement fou : remonter les douze points de retard sur le Borussia.

Un autre Borussia poursuit une chimère du même ordre, c'est celui de Monchengladbach. Depuis qu'il a changé d'entraineur, la lanterne rouge de la ligue a gagné deux fois sur trois. Sa victoire probante contre Hoffenheim (Starke et de Camargo) lui permet de croire encore à sa survie qui n'est plus désormais qu'à trois points. Dans la même zone d'inconfort, le Werder Brême, qui vit le même genre de procession terrifiante que Wolfsburg, s'est éloigné du spectre de la relégation en s'imposant dans le dernier quart d'heure à Fribourg (3-1) pourtant en lice. La palme de la journée revient pour cette fois au FC Nuremberg qui a taillé en copeaux l'erratique FC Sankt Pauli (5-0) mais tout le monde semble s'en foutre. Il devance pourtant au classement Stuttgart, le Werder, Wolfsburg, Schalke, Francfort ou hambourg; il n'est qu'à trois points du Bayern. Le monde est un endroit hideux pour (sur)vivre...

25ème journée :

Borussia Dortmund-FC Cologne (1-0)


VFB Stuttgart-Schalke 04 (1-0)


Hanovre 96-FC Bayern Munich (3-1)


FC Nuremberg-Sankt Pauli (5/0)


Eintracht Francfort-FC Kaiserlautern (0-0)


Borussia Monchengladbach-TSG Hoffenheim 1899 (2/0)


Bayer Leverkusen-VFL Wolfsburg (3/0)


Hambourg SV-FSV Mayence (2/4)


SC Fribourg-Werder Brême (1/3)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Et PAF, l'OM...
0 0