1. //
  2. //
  3. // Sunderland-Manchester United

Moyes, des claques et des claques

Septième entraîneur de Sunderland en cinq ans, David Moyes est depuis plusieurs semaines en roue libre au cœur d'une institution qui se devait d'exploser avant, cette fois, de redescendre en Championship. Le dernier chapitre d'une carrière qui n'a plus de sens depuis son échec à Manchester United.

Modififié
« Attention à vous la prochaine fois. » Malgré la fronde, malgré la colère et malgré tout ce qui l'entoure, David Moyes affiche un sourire de façade. L'homme ne veut pas se courber, ce n'est pas le moment. La scène date du 18 mars dernier, un jour où Sunderland a interrompu une série de trois baffes consécutives par un nul qui ne sert finalement pas à grand-chose contre Burnley (0-0) au Stadium of Light. Oui, pas à grand-chose, car deux semaines plus tard, les Black Cats ont replongé face à Watford (0-1) avant de se faire une nouvelle fois piétiner le moral à Leicester (2-0). Voilà plusieurs saisons que tout le monde s'est préparé à voir Sunderland dégager en Championship, la seule incertitude était de savoir quand et comment. Sur les cinq dernières campagnes, Moyes est la septième solution, mais l'Écossais devrait donc être l'homme de la chute. Bien sûr, il ne peut être entièrement tenu responsable de cette situation, mais le football est comme ça : à la fin, il faut un nom pour porter la responsabilité, que ce soit dans la gloire ou dans la défaite. Aujourd'hui, la situation est la suivante : à huit journées de la fin du championnat d'Angleterre, Sunderland est toujours le dindon de la Premier League. Condamné, déjà ? Presque lorsqu'on regarde le calendrier (Arsenal, Chelsea, Manchester United), mais surtout quand on assiste au bordel que traversent depuis plusieurs semaines les Black Cats. Retour au 18 mars. Dans les couloirs du Stadium of Light, Moyes se sait sous pression. Pour la réception de Burnley, le propriétaire de Sunderland, Ellis Short, est venu alors que la journaliste de la BBC présente pour couvrir la rencontre, Vicki Sparks, a une question simple : la présence de Short est-elle le signe d'une pression particulière sur les épaules de l'entraîneur écossais ? La caméra s'éteint et voilà comment Moyes enchaîne : « Attention à vous la prochaine fois. Même si vous êtes une femme, vous pourriez bien recevoir une gifle. » Une autre brique dans le mur.

« Je veux gagner »


Il y a quatre ans, David Moyes était encore l'un des entraîneurs les plus cotés du Royaume et était adoubé par Sir Alex Ferguson sur le banc de Manchester United avec l'étiquette d'entraîneur « prometteur » , récompensé trois fois coach de l'année par la League Managers Association (LMA) au cours de la première décennie des années 2000. Puis, il y a eu l'échec, la Real Sociedad et donc Sunderland où Moyes a débarqué il y a neuf mois sur un discours simple : « Je suis ici pour quatre ans et j'ai pour objectif d'apporter de la stabilité. Mon travail est de gagner des matchs. Peut-être qu'au début, nos victoires ne seront pas belles, mais sur le long terme, je veux que les supporters prennent du plaisir. Je veux gagner. Gagner est la chose la plus importante pour moi. Sunderland a un potentiel que beaucoup de clubs n'ont pas, mais nous devons progresser. » Problème, pour progresser, Sunderland devait avant tout faire le ménage, nettoyer ce que Gustavo Poyet, entraîneur du club entre octobre 2013 et mars 2015, détaillait il y a quelques mois en parlant de « quelque chose au plus profond du cœur de l'institution. C'est difficile à expliquer, mais c'est une façon de faire, quelque chose d'enfoui, qui fait que c'est compliqué. » Ça n'a pas été fait, et la guillotine va maintenant tomber sur un club flingué par les affaires depuis plusieurs saisons (Adam Johnson, Margaret Byrne) et abattu par des mauvais résultats à répétition. Sous Moyes, Sunderland n'a claqué que cinq victoires en trente combats et est surtout déjà largué à dix points de Hull City, premier relégable. Le comportement de Moyes face à Vicki Sparks n'est finalement que la représentation d'un club pourri de l'intérieur par un gouffre financier, des licenciements à répétition et un Stadium of Light qui ne cesse de se vider. Face à Manchester United dimanche, Moyes retrouvera ce qu'il a laissé : le premier chapitre du reste de sa vie d'entraîneur. Une carrière qui n'a aujourd'hui plus de sens.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 1
Ça a du être dur pour Moyes de voir son boulot saccagé par Le Pélican a Man.U et détruit par Koeman à Everton..
Résultat il semble perdu a Sunderland.
Sans oublier la crucifixion de la Real Sociedad par le bien-nommé Eusebio Sacristàn
1 réponse à ce commentaire.
Moi j'ai de la peine pour lui. Man Utd était malheureusement beaucoup trop grand pour lui, il m'a fait penser a moi dans FM quand tu te retrouves enfin a la tête d'une grande équipe et que tu fais des offres à gauche a droite sur des joueurs qui sont quasi impossibles a obtenir. Il avait tenté mais avait choisi les mauvaises cibles (Marchisio, Schweinsteiger, Bale, CR7, Müller,...) et a été incapable de trouver des solutions crédibles a ces refus (Fellaini c'était beaucoup trop léger). Parfois je me demande ce qu'il aurait donné si on lui avait laissé une seconde saison...puis je me rappelle de tous les matchs pourris de son année..

En tout cas j'espère encore qu'il arrivera à rebondir car c'est loin d'être le manche que l'on dit, ses années à Everton en sont la preuve
Faustino Asprilla Niveau : Loisir
Lui comme bon nombre de professionels devraient lire "le Principe de Peter"... ca eviterait pas mal de deconvenues...
La hyène Niveau : DHR
Il est très difficile pour moi de me faire une idée précise de la valeur de Moyes. Je me souviens de la première saison de Martinez avec Everton, sérieux, il n'y avait pas photo avec la dernière de Moyes.

Everton gagnait plus et jouait mieux, point barre. Certains disent que Martinez a pu s'appuyer sur le travail mis en place par Moyes, mais je n'y crois pas, puisque les hommes de base de Moyes ont presque tous été écartés ou sont partis (Cahill, Fellaini,Jelavic, Pienaar, Gibson etc.). Lukaku à Everton, c'est Martinez, Barkley titulaire qui réalise sa meilleure saison, c'est Martinez, Stones replacé dans l'axe alors que Moyes voyant en lui un latéral, c'est Martinez...

Moyes a profité du syndrome "entraîneur britannique" dont l'un des symptômes est d'être surcoté (ça marche aussi pour joueur britannique). Oui, il a réalisé de vraies bonnes saisons avec Everton, mais beaucoup lui ont reproché, à tort ou à raison, de se terrer derrière une absence réelle ou feinte de moyens pour masquer un manque d'ambitions.

J'invoque l'esprit supérieur d'AriGold pour confirmer ou infirmer mes propos.
Benito-Bx Niveau : CFA
 //  12:51  //  Supporter de la Belgique
Hormis leicester l'an passé...Moyes avait quand même réussi un gros truc avec Everton...finir dans le TOP 4.

Manque de bol, en barrage pour la LDC, ils se sont mangé le Villareal de Pellegrini qui ira jusqu'en demi-finale...

C'est sûrement pas un génie mais à Everton il a fait du bon taffe...
La hyène Niveau : DHR
Encore moi (sorry).

Je ne pense pas qu'il soit un manche total, mais je pense qu'il a perdu son mojo depuis son départ d'Everton. Tenter de relancer des joueurs comme Pienaar, Gibson et consors alors que les mecs sont cramés (avec tout le respect que je dois à Pienaar qui a été un super joueur mais qui s'est jamais remis d'une série de blessures). Anichebe pareil, c'est un joueur moyen de ventre mou... La seule bonne pioche dans sa tentative de relancer des anciens d'Everton, c'est Oviedo, qui reste je le pense un joueur sous-estimé qui a réalisé de très bonnes choses avant de se casser la jambe.

Après à sa décharge, je pense que quelque soit le choix, l'héritage de Ferguson était trop lourd à porter d'autant plus qu'il fallait renouveler toute une partie de l'équipe. Ferguson, malgré tout ses succès, n'a jamais réussi à renouveler l'équipe après le départ en retraite de toute la génération Scholes - Giggs.Je pense que tous les coachs, même les meilleurs, qu'ils soient néerlandais ou non (ça c'est pour le troll) auraient du faire face à plusieurs saisons de chantier.

Finalement le drame de Moyes est peut-être d'avoir été pris lui-même dans ce miroir aux alouettes qui voyait en lui le prochain grand manager britannique, alors qu'au fond c'est juste qu'un bon entraîneur BPL. The harder the fall...
Note : 1
"Ferguson, malgré tout ses succès, n'a jamais réussi à renouveler l'équipe après le départ en retraite de toute la génération Scholes - Giggs"

Très juste, avec un Van Persie en état de grâce pendant une saison en guise de cache-misère. Mais déjà, le jeu était consternant, comme si il s'était évaporé avec le départ de SAF. Je comprends qu'un tel changement soit difficile à gérer dans l'immédiat, mais passer de la machine de l'ère Giggs-Scholes aux 1-0 merdeux qui ont suivi, c'était limite choquant ^^
5 réponses à ce commentaire.
la faucheuse...le mec est un putain de chat noir
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 1
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 16 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 24 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21