Moutinho, la boîte à millions du FC Porto

L'Espagne qui gagne un troisième titre consécutif, Pirlo qui réalise un tournoi de folie...Cet Euro 2012 aura été celui des confirmations plus que des révélations. Ca n'a pas empêché le petit João Moutinho de s'extirper du lot. A 25 ans, et après huit saisons passées dans le championnat portugais, il va sans doute s'envoler vers d'autres cieux. Ou rester emprisonné à Porto avec une clause de 90 millions d'euros.

3 14
Le centre de formation du Sporting, plus qu’une institution, un mythe. Et c’est accessoirement le fournisseur officiel de pépites au Portugal. Paulo Futre, Luis Figo, Cristiano Ronaldo ou encore Nani, tous sont passés par là avant de devenir des joueurs de classe mondiale. Aujourd’hui, il est mis à mal, puisque 30 postes d’entraîneurs vont y être supprimés, avec le risque de cesser d’exister au niveau qui est le sien depuis toutes ces années. Au risque, pour les supporters du Sporting, de ne plus ressentir la fierté de se dire « ce mec qui a fait un putain d’Euro, il vient de chez nous » . Même si l’intéressé s’appelle João Moutinho, dit « la pomme pourrie » depuis son départ chez le rival du FC Porto à l’été 2010 pour la somme de 11 millions d’Euros – plus gros transfert entre deux clubs portugais à ce jour. De fait, le vieux fantasme de Pinto da Costa est en train de devenir celui des plus grands clubs suite à la campagne européenne de haute volée qu’il vient de réaliser. A ses trousses : Tottenham, Manchester United et Liverpool, officiellement, et le PSG, officieusement. Pour le moment.

Paulo Bento, encore…

Avant l’Euro, l’Europe le regardait pourtant avec condescendance. Il allait être amené à croiser le fer avec Özil et Iniesta, des références à son poste, lui, le bon joueur de club, pas transcendant mais pas nul non plus. Depuis le départ de Deco, personne n’a réussi à s’imposer dans l’entrejeu portugais, alors pourquoi le raton laveur allait le faire à présent ? Parce que c’est comme ça. Parce qu’on a pu apercevoir des prémices de l’explosion de Moutinho suite à l’arrivée de Paulo Bento à la tête de la selecção. Parce que Bento lui a toujours fait confiance. En lui cédant le brassard de capitaine au Sporting d’abord, alors qu’il n’a que 20 piges, puis, quatre ans après, en lui donnant les clés de l’entrejeu portugais. Dans les deux cas, le coup de Poker est osé, mais payant. De toute façon, c’était le seul à pouvoir limiter la casse au milieu, l’unique à pouvoir se muer en une espèce de n°10 un peu approximatif.

Sur qui pouvait compter l’ami Paulo ? Miguel Veloso ? Non. Changer un 6 en créateur, c’est plus dur que métamorphoser Rocky Balboa en out-boxer. Raul Meireles ? Pas assez rapide, pas assez technique. Carlos Martins ? Trop moche. Restait donc Moutinho, habitué à jouer en 8 au Sporting et à Porto, et qu’il fallait faire monter d’un petit cran. Facile. Pied droit, pied gauche, conduite de balle, passes courtes, transversales, le Portugais possède la même panoplie que Pirlo, en moins bien. Et c’est déjà bien. Suffisamment pour distiller d’excellents ballons à ses ailiers et ses semblants d’avants-centres, et de finir la compétition avec deux passes décisives à son actif. Mais plus que ses qualités intrinsèques, ce sont sa hargne et ses étonnantes capacités physiques qui lui ont permis de s’illustrer au milieu de tous les maîtres de l’entrejeu présents à l’Euro.

Poids coq

C’est là sans doute un grand paradoxe, puisque le joueur du FC Porto mesure seulement 1m71 et ne pèse que 61 kg. Si aujourd’hui le PSG ne cracherait pas sur un éventuel transfert du Lusitanien dans la capitale française, il l’aurait très probablement recalé du fait de son nanisme – aucun lien avec le joueur – à la Antoine Griezmann. Heureusement pour lui, 1m71, c’est un centimètre au-dessus de la moyenne nationale au Portugal. Ouf. Et puis qu’importe, la taille ne compte pas, et le petit João l’a prouvé dans l’Est du vieux continent. Il n’a jamais hésité à défier un Khedira, un Xabi Alonso, deux Poulsen qui faisaient deux têtes de plus que lui et le double de son poids. Il s’est découvert un talent inouï pour le tacle, se montrant parfois aussi prompt que Pepe, pourtant maître en la matière.

Il aura été à l’image de la selecção : un perdant magnifique, un loser qu’on aime bien parce quoi qu’il arrive, il sera plus beau dans la défaite. Et alors quoi ? Alors tout ce lyrisme ibère a un prix : 40 millions d’euros, montant de la clause libératoire fixée par le sulfureux Pinto da Costa. Un tarif qui pourrait bien augmenter de quelques petits millions en plus, histoire de rattraper un peu plus les dettes accumulées par Porto l’année passée à cause de son mauvais parcours en C1 puis en C3. Manchester United n’en offrirait « que » 31 pour l’instant, soit autant que pour Anderson en 2007. Et si en fait, la star du mercato au Portugal, c’était Moutinho et pas Hulk ?

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Personnellement, je m'attendais à mieux de Moutinho à l'Euro. J'en avais fait ma révélation première avant l'Euro et même si défensivement, il a été très bon, il a manqué de régularité dans les matchs et dans l'apport offensif. Maintenant, c'est ce système du Portugal où l'on a demandé beaucoup des Milieux Relayeurs, faute à une manque de pointe performante. Maintenant, si j'étais un grand club, j'le prendrais, ça c'est sûr. Le parcours de Meireles va donner un peu d'idées aux sirènes anglaises. Il a en plus pile l'âge de la maturité.
SoAforever Niveau : DHR
Je suis un peu comme toi Roman, je ne suis pas beaucoup le championnat portugais, mais on m'en avait dit monts et merveilles, et même si il s'est beaucoup battu, j'ai personnellement pas l'impression d'avoir vu un maestro guidant le portugal. Limite Veloso s'est plus montré dans ce rôle... Donc voir un club comme MU songé a payé 35 millions, je trouve ça abusé. Mais bon, ça se saurait si j'étais meilleur manager que Ferguson :D
Vouloir regarder Moutinho comme une sorte de Pirlo ou comme un 10 est juste une erreur, ne pas être capable de distinguer le travail (subtil mais terriblement précieux de ce joueur- pourquoi tous ses entraîneurs sont absolument fan de ce mec) qu'accompli Moutinho sur une terrain c'est juste que vous n'aller pas plus loin qu'un simple supporter de base de soccer.
Par contre, il a pas joué 10 à l'euro...
Et la comparaison avec Pirlo est fausse, il a beaucoup moins d'influence dans la construction du jeu de son équipe, mais est beaucoup plus actif sur une plus grande zone que Pirlo !

Par contre, c'est le genre de mec a souffrir assez vite dés que le niveau monte un peu !
Schweintamère Niveau : District
Il aura juste ete le meilleur homme de Portugal-Espagne!
Qui a vu jouer Xavi lors de ce match?! Ou Iniesta, Alonso, Busquets ou Sivla?? Personne! Tous transparents car bloqués et etouffés par le trio du milieu portugais.
Par contre Moutinho fut omnipresent, au four et au moulin, jouant tour a tour en 6, 8 et 10.
C'est bien simple, c'est le milieu le plus complet de cet Euro.
Mais bon, les vainqueurs ont toujours raison, telle est la pensee unique.
Joao Moutinho une révélation?!

Le terme "révélation" a plusieurs sens, mais voici la définition de ce mot dans le sens qui intéresse présentement:

Révélation: Découverte subite, personne qui devient rapidement connue grâce à son talent.


Alors, Moutinho une révélation?!

Non mais messieurs les journalistes, il serait peut-être temps de vous intéresser un peu au 5ème championnat d'Europe qu'est la liga portugaise, ainsi qu'à l'Europa league hein.
Avec AVB , Moutinho a plus que contribué à faire gagner au FC Porto le championnat portugais, la coupe portugaise et l'Europa league en 2011. Moutinho a une nouvelle fois remporté le championnat cette saison. Son bilan de ces deux dernières saisons avant l'Euro est donc composé de 2 ligas, 1 coupe du Portugal et surtout surtout 1 Europa league. Je dis "surtout" car n'en déplaise à beaucoup trop de gens qui dénigrent l'Europa league, elle n'en reste pas moins un trophée européen...donc l'expession "révélation de l'Euro 2012" me paraît inadéquate. Elle ne peut-être utilisée que par les types (incultes?!) qui ne donnent de l'importance qu'à la LDC, la premier league et à la liga espagnole.

Alors Moutinho une révélation?! Je ne crois pas non, à l'Euro, il n'a fait que confirmer son statut d'excellent milieux d'Europe.
Moutinho et Meireles sont les mêmes, comme Moutinho et Lucho ont le même profil à Porto.
Aucun de ces joueurs n’est un 10 mais un 8 avec une capacité de projection vers l’avant plus qu’efficace (habituellement) Meireles me contredisant avec sa mauvaise passe face à l’Espagne. Le seul 10 qu’il y avait dans la sélection était Ruben Micael qui avait fait une très bonne fin de saison en doublette avec Meireles mais dont la saison à Saragosse n’a pas été pharamineuse –au contraire de celle de Postiga quoi qu’on en dise-

Le milieu de la sélection était clairement un milieu de bûcheurs (voir de bûcherons) plutôt qu’un choix de la virtuosité technique. Sans quoi, les choix pour Micael ou H. Viana dans une moindre mesure auraient été plus logiques que Veloso, reculant ainsi Meireles.

Moutinho ne m’a pas surpris, étant habitué à le voir avec Porto depuis deux ans et avec le Sporting auparavant mais il a évolué dans un registre plus proche de sa saison 2010-2011 avec Porto et il est resté au niveau de son match –pour moi, référence- face à l’Espagne fin 2010 quand ils ont passé le 4-0 aux champions du monde avec un travail énorme du lutin.

Une confirmation au plus haut niveau pour moi et j’espère vraiment qu’il ne quittera pas le club cette saison, histoire de doucement intégrer Ganso, si ça se concrétise.
En aucun cas Moutinho est un 10. C'est une pure aberration de dire que Moutinho est un 10. Et j'pense surtout qu'en 10, il serait vraiment pas bon . Il a surtout la capacité de récupérer beaucoup de ballons. Maintenant, il a pas la réelle capacité d'être le joueur " Pirlo " . Pirlo est incomparable, faut pas chercher à comprendre. Dans ce système, Moutinho est juste parfait et s'il est amené à jouer à Manchester United, s'il prend un peu plus d'assurance, il peut prétendre à jouer aux côtés de Carrick ou Scholes. Encore faut-il les déloger de leur place ..
Mais sinon, on va pas le récupérer à Veloso. Veloso, j'ai surtout besoin de prendre réellement plus de confiance dans ses passes. Ses passes sont trop souvent latérales. Et contrairement à un Busquets qui peut se permettre de donner à Xavi ou Iniesta ( donc 2 joueurs qui sont juste énorme dans la transmission de balle vers l'avant ) , Veloso doit prendre un peu plus de risque dans sa prise de décision quand il l'a donne devant lui.
Veloso -à mes yeux- est justement trop risqué.
-Passes trop molles, trop souvent vers le joueur près de lui en effet et en terme de récupération, je le trouve moyen (mais je suis habitué à Fernando en même temps)
Trop souvent, il tourne sur lui même avant de faire une passe moyenne. Dans le même registre, il y Joao Pereira qui offensivement est pas mal -bien qu'en dessous des ailiers que la sélection peut avoir- mais bon sang, cette manie de se retourner pour tenter un dribble, alors qu'une passe était bien plus simple, pour perdre la balle au final!!
Note : 1
Le Sporting a viré 30 membres des différents staffs techniques de son centre de formation en effet. Mais c'était les adjoints des adjoints, des types dispensables, qui étaient là grâce à l'ami d'un ami.

Sinon, comparer Moutinho à Pirlo c'est du n'importe quoi comme il a été dit par Rivelino.

Moutinho c'est un box to box, celui qui est au four et au moulin, il est dans la lignée de Maniche sauf qu'il a une meilleure qualité de passe et un tir moins puissant et précis que l'ancien de Porto. Moutinho est aussi plus posé, plus sérieux, moins fou fou.

J'me marre bien quand je lis que certains s'attendaient à mieux du Joao pendant l'Euro.
Je ne sais pas à quoi vous vous attendez (mais j'ai ma petite idée en lisant "possède la même panoplie que Pirlo").

Contre l'Espagne il a été impérial. Il a bloqué un nombre incalculable de ligne de passe et donc un bon nombre de ballons récupérés, il sent le jeu, et dès qu'il pouvait, il se projetait vers l'avant.

Il a clairement progressé depuis qu'il est arrivé à Porto. Le Sporting, c'est bien pour commencer (la faute aux amateurs qui se sont succédés à la direction) mais si tu veux tutoyer le haut niveau, les titres, baver, c'est à Porto que ça se passe.

"Oui, j'ai 25M€ à droite, 30M€ pour Mr ici devant, 31M€ à gauche, une fois, deux fois, ah Mr peut être?"
Deco10, oui ce sont des risques inutiles dû à la qualité du joueur. Moi je remets en cause l'état d'esprit de se projeter vers l'avant. Maintenant, c'est vrai qu'il fait pas mal d'erreurs mais ce sont surtout des erreurs techniques, pas des défauts tactiques.

Et Kuduro, oui on s'attendait à mieux parce que moi, je pensais qu'il allait retrouver un peu de son jeu pendant l'époque AVB. Il avait un rôle clairement plus offensif quand AVB dirigeait Porto. On peut même penser qu'il jouait parfois en 4-1-4-1 avec un Moutinho qui se mettait au même niveau que Hulk ou Varela. Là, en l'occurrence, il a joué dans un rôle plus bas. Maintenant, c'est ça la différence entre une équipe qui joue en 4-3-3 pour défendre et une équipe qui joue en 4-3-3 pour jouer haut, tel qu'AVB a pu faire avec Porto. Et si tu lis ce que j'ai remarqué, j'ai critiqué surtout son apport offensif. Pas défensif, parce qu'il a ratissé un bon nombre de ballon.
Article plus intéressant que celui sur AVB, n'en déplaise à l'auteur et aux commentateurs.

Perso, je suis incapable de voir tous les détails qui ont été énumérés à propos de ce joueur et d'autres, je n'ai pas assez de science tactique même s'il me semble être capable de percevoir les grandes tendances. Ceci dit, il est clair que Moutinho est loin d'être une révélation! Enfin, me dites pas que c'est le premier tournoi qu'il joue titulaire, si? Du coup, ça me fait penser à ce sélectionneur dont j'ai préféré oublier le nom, celui qui fait jouer tout en défense, qui l'avait pas pris en AfSud. Enorme quand je me rappelle de certaines actions menées par João Moutinho deux ans avant en Suisse!

Le mot de la fin concerne le SCP : ok si les 30 entraîneurs étaient en trop. Reste qu'à voir l'équipe une, le SCP semble être incapable de résister aux sirènes sud américaines que lui font miroiter le FCPorto et le Colo Colo do Benfica, comme certains l'appellent dores et déjà. C'est bien dommage car c'est bien la sélection qui risque d'en pâtir dans les prochaines années.
Comme tu l'as dit Roman, le Portugal de Bento et le Porto d'AVB pratiquaient un style de jeu très différent. L'un était basé sur les transitions et l'autre assumait le ballon et jouait très haut et ça permettait à Moutinho d'être plus présent offensivement.
Mais il n'a pas démérité dans ce secteur à l'Euro avec 2 belles passes dé'.
Faut dire qu'avec AVB, il avait Belluschi -qui n'était pas transcendant- qui devait jouer plus haut, puis Guarin, qui, lui, jouait plus bas.
Cette saison, c'est Lucho qui a eu le poste de 10, qu'il ne voulait pas et ne sait pas jouer.

Mais la sélection demandait clairement à avoir un milieu travailleur plutôt que créatif avec objectif de servir de rampe de lancement à CR7 et Nani. Un peu comme la France en 98 qui avait réellement 2.5 joueurs offensifs (Guivarc'h ça compte que pour moitié) (un peu comme Postiga, on va dire)
Ca pue la peur, ce genre de tactique mais ça aurait pu payer. Personnellement, Veloso je le retirai au profit de R. Micael qui a une forte tendance à venir dans le dos de la défense pour apporter le surnombre et qui se bat beaucoup. Meireles, Moutinho, Micael, ça me plait bien mais je ne suis que supporter.
Sans cela, je reste assez d'accord avec Roman et Hem.
Le Sporting est le seul club à vocation réelle de formation. Porto sort les défenseurs, le Sporting déniche les milieux et attaquants et s'ils privilégient les achats plutôt que la formation, ça va être dur pour le pays plus tard... mais on privilégie l'économique à la fantaisie et aujourd'hui, il faut gagner des titres.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 14