Moussa, pourquoi t'es encore là ?

Depuis que Didier Deschamps est sélectionneur, Moussa Sissoko fait partie des meubles. Quand bien même il s'enlise avec Newcastle dans les bas-fonds du classement de Premier League. Une situation qui ne plaît pas forcément aux supporters des Magpies, incrédules de voir un joueur qui les déçoit intouchable avec sa sélection.

2k 125
« Il n'a sûrement pas regardé un seul match de Newcastle s'il l'a pris. » Comme beaucoup d'autres, ce tweet acide d'un fan de Newcastle en réaction à la nouvelle convocation de Moussa Sissoko traduit le malaise entre les supporters du club du nord de l'Angleterre et le Français. Longtemps considéré comme l'un des joueurs clés des Magpies, l'ex-Toulousain est devenu cette saison l'une des cibles prioritaires de St James’ Park. Les reproches à son égard ? Un décalage entre ses ambitions de Ligue des champions et des prestations ternes depuis près de 18 mois. Alors que Newcastle est relégable et jouera quasiment sa vie le 2 avril prochain à Norwich, il peine à tirer son équipe vers le haut. En près de 30 titularisations en Premier League, il n'a inscrit aucun but, n'a réalisé que cinq passes décisives - dont trois lors de la large victoire sur Norwich en octobre - et donne l'impression à certains fans de ne plus vouloir mouiller le maillot blanc et noir.

Sifflé contre Bournemouth


Le désamour a pris une nouvelle ampleur le 5 mars, lors de la défaite des Magpies à la maison contre Bournemouth 3-1. À la 69e minute, le milieu polyvalent a été sorti sous les huées de St James’ Park. Injuste et sévère ? Le joueur a sûrement livré la pire prestation de sa saison contre le promu, mais la Toon Army lui reproche surtout un manque d'allant apparent et des limites techniques criantes. Un sondage du Chronicle Live, l'un des principaux médias de la région de Newcastle, faisait état de plus de 80% de personnes favorables à ce qu'il soit relégué sur le banc de touche avant la rencontre contre Leicester. Si Rafa Benítez lui a apporté son soutien dans la foulée de la défaite contre les Foxes, l'un des journalistes du Chronicle, Mark Douglas, n'a pas hésité à qualifier le Français de « joueur le plus frustrant de la saison » à St James’ Park. Car pour beaucoup d'observateurs, le décalage est immense entre ce que peut réaliser le joueur - à l'exemple de son match à Tottenham (victoire 2-1 de Newcastle) - et ses performances sur l'ensemble de la saison, avec seulement quatre à cinq bonnes prestations sur une trentaine de rencontres.

Meilleur en arrière gauche ?


À sa décharge, Sissoko a été baladé à divers postes avec les Magpies, d'un poste de milieu axial à celui de milieu droit, puis récemment milieu gauche par Benítez. Mais à l'image de sa bonne prestation comme arrière gauche en fin de match contre Sunderland - à la suite de la sortie de Colback -, le joueur formé à Toulouse a toujours su jouer les couteaux suisses. Pour les observateurs et supporters de Newcastle, le Français donne surtout la sensation d'avoir la tête ailleurs, à des rêves de Ligue des champions dont il n'a encore jamais disputé le moindre match. Il y a quelques semaines, la presse anglaise voyait en lui la victime toute désignée de l'arrivée inéluctable de N'Golo Kanté chez les Bleus. Au final, les membres de la Toon Army ont préféré en rire sur la toile, certains jugeant la présence de Sissoko comme un signe de la faiblesse actuelle de la sélection française ou le signe que Didier Deschamps ne juge pas tous ses joueurs sur leur forme actuelle. Faut-il pour autant s'inquiéter de la pertinence des choix du champion du monde 1998 ?

Souviens-toi Dugarry et France 98


Il y a près de 20 ans justement, Aimé Jacquet avait essuyé une vague de critiques pour avoir insisté dans les convocations de Christophe Dugarry, alors considéré comme l'un des plus faibles sélectionnés du groupe France. Ce qui n'avait pas empêché les Bleus de remporter le Mondial avec l'ami intime de Zinédine Zidane pour débloquer la situation en ouverture du tournoi contre l'Afrique du Sud. Avec 36 sélections au compteur à seulement 26 ans, Moussa Sissoko a déjà ses habitudes dans le groupe France, a rarement déçu en Bleu et affiche une polyvalence précieuse dans le contexte d'une compétition internationale. Et Didier Deschamps continue sûrement de voir en lui un parfait soldat pour la mission commando que représente l'Euro.


Par Nicolas Jucha

Dans cet article

Note : 5
Le jour où on comprendra qu'une sélection n'est pas un classement des meilleurs joueurs à chaque poste (à la All-Star Game), mais un groupe de joueurs choisis selon plusieurs caractéristiques (talent pur, personnalité, capacité à s'adapter aux différents schémas, star de l'équipe ou joker), on aura fait un pas en avant.

Donc arrêtons de pleurer sur Costil/Aréola, Mathieu/Laporte, Sissoko/Rabiot ou que sais-je. Sissoko est polyvalent, il connaît bien l'équipe de France, bref, un gars sûr. Le jour où il sera titulaire indiscutable, on pourra s'inquiéter. Mais là, il servira simplement dans les matches à faible enjeu et en fin de match, et c'est très bien comme ça.
Top-player Niveau : CFA
J'espère que Benitez arrivera a sauver Newcastle.

Je n'arrive pas a comprendre qu'ils soient a la dérive malgré plusieurs joueurs talentueux comme Janmaat Krul Mitrovic Sissokho(quoi qu'on en dise) et surtout Wijnaldum. C'est surtout un problème collectif et mental je pense
Note : 2
Une vrai énigme cet attachement de Deschamps envers Sissoko. Y a tellement plus fort à ce poste, le mec a jamais rien fait, rien prouvé. Un demi match par ci, une percée rageuse par là. Techniquement c'est très aléatoire et tactiquement c'est moyen, il récupère rien, n'illumine pas le jeu par une vista particulière, un bon porteur d'eau en somme
Top-player Niveau : CFA
Note : -1
Concernant Moussa, Deschamps veut en faire son soldat on dirait. Même s'il est limite, on saura toujours a quoi s'attendre avec lui et c'est pas plus mal (en atteste sa cdm ou il a été plutôt bon dans son rôle).
Comme dit précédemment pourquoi ne pas l'essayer en latéral droit ? (Même si je ne comprends pas le bashing que subit Sagna).

Mais bon je comprends que des Schneiderlin, Rabiot et tout puissent être déçus de le voir devant
Note : 4
Message posté par Ravage
Le jour où on comprendra qu'une sélection n'est pas un classement des meilleurs joueurs à chaque poste (à la All-Star Game), mais un groupe de joueurs choisis selon plusieurs caractéristiques (talent pur, personnalité, capacité à s'adapter aux différents schémas, star de l'équipe ou joker), on aura fait un pas en avant.

Donc arrêtons de pleurer sur Costil/Aréola, Mathieu/Laporte, Sissoko/Rabiot ou que sais-je. Sissoko est polyvalent, il connaît bien l'équipe de France, bref, un gars sûr. Le jour où il sera titulaire indiscutable, on pourra s'inquiéter. Mais là, il servira simplement dans les matches à faible enjeu et en fin de match, et c'est très bien comme ça.


On fera un pas en avant en terme de compréhension du foot peut-être.
Après pas sûr qu'on aille très loin à l'euro.
Justement, je trouve que l'énergie apportée par tous ces nouveaux joueurs compense largement le manque d'automatismes que cela engendre.
Ce n'est pas le manque de cohésion qui a entraîné la déroute de l'Espagne au Brésil, idem pour la France 2002 etc..
C'est la faim et le talent pur qui guide une équipe dans des tournoi court comme un euro ou un mondial.
Et puis de quelle cohésion parle t-on ? les mecs se voient en sélection 3 jours tout les 2 mois, je suis pas sûr que ce soit déterminant du coup.

en poussant ma logique, imagine un monde ou Diaby retrouve ses facultés physiques en un claquement de doigt d'ici fin mai, qui aurait le culot d'oser garder sissoko parce qu'il connaît mieux la couleur de slip de ses partenaires ?
Gros Noblois Niveau : CFA2
Note : 4
Message posté par Doug Wilson
Ah c'est au tour de Sissoko maintenant ? Donc maintenant on se soucie plus des remplacants de que des titulaires de l'EdF ?
Le mec est juste un des piliers de Newcastle et de l'EdF depuis 3 ans.

La saison des magpies est juste catastrophique, comment voulez-vous qu'il soit performant dans ce marasme total ?


Pilier de l'EDF???
Ah ouais carrément, on doit pas parler de la même équipe alors...

Quant à Newcastle, il est le pilier de l'équipe mais il n'est pas du tout responsable quand ça va mal, bizarre comme concept.
En tout cas si l'article dit vrai les supps de Newcastle ne pensent pas comme toi.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Le mec est polyvalent, se donne toujours au taquet en edf, bon état d esprit, n est pas plus mauvais que certains autres convoqués.

Je vois pas le problème.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Note : 2
Message posté par luxe, calme et volupté
Non.
Tolisso a bien plus de potentiel que Ferri. A montrer bien plus de talent que Ferri mêm s'il est moins bien. Le mec qui s'arrache mais qui est brouillon.
Ferri est le Sissoko du pauvre.


Evidemment qu'il a plus de potentiel. Par contre il est moins utile sur un terrain, et ça c'est dommage quand même.

Effectivement on peut le comparer à Sissoko, je suis juste pas d'accord sur qui est le pauvre de qui (enfin on se comprend).
Tous les joueurs meilleurs que lui sont forcément des menaces pour le groupe?
cette notion de groupe est complètement injuste et surtout ne se base sur rien de solide.
En 98, les joueurs qui ont manqué le mondial sont ibrahim ba, djetou, etc (je ne parle pas de Cantona et co).

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Acosta, le revenant
2k 125