1. //
  2. // 8es
  3. // Chelsea/PSG (2-2 ap)
  4. // Billet d'humeur

Mourinho, the Losing One ?

L'incroyable échec de Chelsea face au PSG est avant tout celui de son entraîneur. Les Blues n'ont rien proposé et leur mentor avec eux. Et si José Mourinho n'était devenu qu'une caricature de lui-même… ?

Modififié
2k 116
On en connaît un du côté de Londres qui, ce matin, a dû troquer son Earl Grey matinal pour boire du p'tit lait. Cette mine réjouie, c'est celle d'Arsène Wenger. Celui que José Mourinho qualifie de loser tous les quatre matins. Comme l'an passé, après que le manager d'Arsenal eut supposé que son homologue de Chelsea refusait d'évoquer le titre de champion par peur d'échouer dans cette quête. « Si Wenger a raison et que j'ai peur de l'échec, c'est parce que je n'en ai pas connu beaucoup. Il a peut-être raison. Peut-être que je ne suis pas habitué à perdre. La réalité, c'est que lui est un spécialiste. Huit ans sans rien gagner, c'est un échec. Si moi, je fais ça avec Chelsea, je quitte Londres et je ne reviens pas. » Oubliant au passage que lui-même, José, s'apprêtait à enquiller une deuxième saison de suite sans rien gagner. Alors bien sûr, il y a quelques jours, le Mou a engrangé une bonne petite League Cup face à Tottenham (autre grand expert de l'échec, soit dit en passant), histoire de briser le « jinx » qui guettait. Mais finalement, est-ce bien différent de la FA Cup grattée à l'arrache par Arsenal face à Hull City l'an dernier (3-2 a.p.) ? Pas tellement à vrai dire. Car pour des clubs calibrés comme cela, ces coupes prennent surtout un vrai sens quand elles viennent en appoint d'une conquête majeure. Sans ça, elles font surtout office de léger cache-misère. Au vrai, c'est surtout en Ligue des champions que l'on attendait Mourinho. Histoire de vérifier si la magie est toujours présente. Car disons-le, depuis deux ou trois ans, on est pris par un petit doute.

Plus de lapin dans le chapeau


Il fut un temps où Mourinho sortait le meilleur club du monde en jouant une heure à dix contre onze. Mercredi soir à Stamford Bridge, il a perdu en jouant plus d'une heure et demie à onze contre dix face à une équipe même pas leader de Ligue 1. Bien entendu, on force un peu le trait, mais juste un peu. Car face au PSG, le Special One a ressemblé plus que jamais à ce qu'il est depuis quelque temps : une caricature de lui-même. Le plan de jeu des Blues ? Minimaliste. Et on compte large. À l'aller comme au retour, les Londoniens n'ont absolument rien proposé, marquant au Parc sur leur seule occase (une balle dans la boîte), dans la simple attente de coups de pied arrêtés au Bridge. Et les deux fois en concédant une foultitude d'occases à l'adversaire, et franchement, l'impeccable Courtois aura donné une allure décente au naufrage des Blues. Rien à voir avec le ballet défensif sublime de son Inter au Camp Nou il y a cinq ans, un truc à montrer dans les écoles, quand les Barcelonais s'étaient cassé la binette pour se créer ne serait-ce qu'une demi-occase.

Mais au-delà de ce coup de maître assorti de sa petite légende urbaine qui vous signe les grands moments d'histoire (non Eto'o n'a pas joué latéral dans ce match, mais milieu de couloir), il y avait chez Mourinho une capacité à surprendre l'adversaire, à le prendre à la gorge en lui sortant un lapin de son chapeau. Comme en 2005, lors du plus beau match des années 2000, quand il avait armé Chelsea dans un 4-4-2 surprise pour mettre KO d'entrée le Barça (3 buts lors des 19 premières minutes) en huitième retour de C1. Ou en 2010 en demi-finale aller, quand son Inter avait ciblé non pas Messi, mais Xavi dans le dispositif catalan pour isoler le vrai maître à jouer blaugrana avec le succès que l'on sait (3-1 à San Siro, net et sans bavure). On arrête là la démonstration, mais on en aurait des wagons entiers (ah, la leçon à Ancelotti, toujours en 2010 en 8e retour à Stamford). Oui, l'homme de Setúbal a souvent donné dans le génie pur, au-delà des bons mots.

Le phénomène des artistes en vogue


Mais peut-être conscient de ce pouvoir de fascination dès qu'il dit le moindre mot, esquisse le plus petit début de sourire carnassier, José Mourinho semble aujourd'hui se contenter du match en salle de presse. Là où il reste incontestablement « le putain de chef » , comme dirait Pep Guardiola. Mais pour le reste… ? Car le Mou a tellement subjugué son monde que chaque succès porte désormais sa marque. Même quand il n'y est pas pour grand-chose. Comme l'an passé quand Demba Ba profite d'une glissade lunaire de Steven Gerrard pour aller ruiner les rêves de Liverpool et où tout le monde avait clamé : « Mourinho a encore réussi son coup » . Sauf que le Portugais n'était pour rien dans ce fait de jeu. Il fallait plutôt guetter du côté de la fébrilité du skipper des Reds, coutumier du fait. Mais voilà, la course à la surinterprétation avait conduit à cette analyse bien trop flatteuse sur l'influence réelle de ce brave José, comme on le fait pour les artistes en vogue qui peuvent vous pondre une bouse bien bâclée et au sujet de laquelle tous les critiques crieront au génie. Ivre de sa propre réussite, Mourinho a arrêté d'inventer.

Et ce n'est pas un hasard si ces trois dernières saisons, ses équipes sont sorties de la Champions en prenant des leçons de football, que ce soit par Dortmund, l'Atlético Madrid ou le PSG. Trois équipes qui ont joué au ballon, quand lui s'est contenté de bâtir des machines à balancer de grands coups de bottes devant en attendant la réussite providentielle (comme celle de Demba Ba face à Paris dans une forêt de jambes à deux minutes de la fin l'an dernier), une réussite qu'il avait fini par rendre proverbiale. Sauf qu'en ce temps-là, Mourinho la provoquait, il ne l'attendait pas. Alors oui, ses fidèles parmi les fidèles argueront que Chelsea se dirige vers un titre de champion d'Angleterre et ça ne peut pas être anodin. Oui, une belle couronne conquise dans un championnat dont tous les représentants se sont fait rosser dès qu'ils ont croisé le reste du continent. Dans une semaine, c'est très probable, Arsenal devrait se faire sortir par Monaco. Dans une semaine, Wenger et Mourinho auront des choses à se raconter.

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
A vous lire,vous mettez dans l'introduction presque wenger et mourinho dans un même chapeau de loosers,faut pas abuser....d'ailleurs je ne veux plus jamais lire ou entendre hazard et messi dans la même phrase.CA SUFFIT!!!!!!!!!!!
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
le mou c'est un peu le ball neck du moment...

https://www.youtube.com/watch?v=MM8nPdUzi9Q
Kit Fisteur Niveau : Loisir
T'as raison Dave, une vraie plaie ce Mourinho, après tout il n'a gagné que deux champion's league, une coupe UEFA, 2 championnats anglais, un championnat italien (en deux saisons quand même...), une coupe d'Italie, une coupe du roi, plusieurs fois le championnat d'Espagne, et probablement celui du Portugal... Des entraîneurs aussi nuls à chier et en phase de descente aux enfers, j'en fais signer dans mon club quand ils veulent hein.
JalovesbigTits Niveau : Ballon d'or
Mourinho a échoué et il est déjà bon à foutre aux oubliettes, putain de culture de l'instant!huhu
Je suis d'accord sur tout sauf sur le scenar de Pool-Chelsea.

La glissade n'est qu'un fait de jeu. Chelsea avait parfaitement su controler et faire dejouer une equipe qui tournait a l'epoque a quasiment 3 buts marques par match.
Liverpool etait perdu et n'a jamais su comment aborder ce match car il ne savait que gagner et ne savait pas ne pas perdre.
Il faut dire aussi que l'Inter 2010 me paraît assez nettement supérieur à ce Chelsea. Une défense de dingue (Samuel, Lucio, Maicon) un milieu qui l'est tout autant (Cambiasso, Zanetti, Motta/Stankovic) et une attaque splendide avec le trio Sneijder/Eto'o/Milito.

Mais j'ai aussi la même impression, celle d'un Mourinho déclinant et un peu fatigué. Ca fait des années qu'il est à bloc. En Italie et en Espagne il cumulait les polémiques. Il essaye de continuer dans cette voie à Chelsea mais ce n'est plus la même chose je trouve.
Mourinho a réussi son vol habituel tactiquement parlant.
Je veux dire par là que Chelsea a tenu le coup, et ont failli voler la victoire Mourinho Style, sans le corner en fin de match puis le corner en fin de prolong'.
Mourinho ne pouvait pas prévoir 2 buts sur coups de pieds arrêtés alors que les Blues ne s'en prennent jamais d'habitude.
Note : 9
En fait c'est un coach qui arrive en fin de cycle : il n'a plus rien à proposer, à part critiquer l'arbitrage, la vitesse du vent ou la légèreté du ballon.

D'ailleurs pour moi, revenir à Chelsea était déjà une forme d'échec !
Henryroidupointu Niveau : District
C'est pas une culture de l'instant c'est depuis quelques temps et notamment le réal que le mou n'est plus si "spécial"
"Dans une semaine, c'est très probable, Arsenal devrait se faire sortir par Monaco."

Entre ce que j'ai vu du Real-04 et Chelsea-PSG, prudence ne serait-elle pas de rigueur, Nostrappadoo?? Arsenal est en ballotage défavorable mais très loin d'être éliminé.
Renard-Chenapan Niveau : Loisir
3-1 net et sans bavure?? Loool
Faute sur le 2eme but non sifflée ou tout le Barca s arrete de jouer, sur le 3eme Milito est hors jeu de 3 mètres et 2 péno non sifflés sans parler des 20 heures de car.
Ca fait longtemps que Dave Appadoo?
Renard-Chenapan Niveau : Loisir
Mourinho ca fait des années qu'il
Propose plus de jeu.
Seul le resultat l'interesse et la seule fois ou il se devait d envoyer du jeu c est parce qu il ne pouvait pas se cacher. Il etait 1er de Liga et avec le Real, la tu dois envoyer du jeu.
Resultat : Manita dans ton boule.
Ce mec est un destructeur, certes tres competent mais un ultra liberal du foot, pas un joueur.
Je deteste son style.
Heiseinberg Niveau : CFA
La vérité sur ce Chelsea 14-15 c'est qu'il n'a pas progressé, il est la le vrai echec de Mourinho. Il s'est même affaibli defensivement, inadmissible de se faire rejoindre 2 fois à 11 contre 10. Mourinho qui clamait vouloir construire l'équipe "autour d'Hazard" n'a rien fait pour. Il a voulu la jouer sobre courte victoire 1-0 et le voila puni 2-2. Hazard doit vite quitter ce club et rejoindre un club qui joue au football car la avec Chelsea il perd clairement son temps.
Non mais voilà c'est la culture de l'instant, meme sofoot s'y met...

Regardez Blanc, il y a encore un mois tout les médias lui faisait caca dans la bouche et aujourd'hui ces mêmes médias font la queue pour lui en taper une justement... Voilà, c'est affligeant mais est-ce que c'est surprenant ?

Non la vraie partie intéressante de cet article c'est a la fin, quand il est mentionné que toutes les équipes anglaises vont se faire bouter hors de la C1 et C3 (meme si il reste Everton en C3) avant le stade des 1/4 de finale... déjà l'année dernière aucun anglais en 1/4 de l'europa league...

Parce que bon City qui se fait humilier à domicile par le Barça, Arsenal humilier à domicile par le 6ème de ligue 1, chelsea a domicile contre un PSG a 10.. Plus les éliminations de Tottenham et Liverpool par la Fiorentina et Besiktas en Europa League..... Soit les anglais s'en foutent de la coupe d'europe et sont submergés par l'influx de la première league... Soit attendez-vous prochainement à un flood massif sur les articles de première league de russel machinchose...
Renard-Chenapan Niveau : Loisir
Au final ses 2 CL, il les a gagné avec bcp de reussite (il en fait c est sur), mais d une maniere nette.
Avec Porto, il aurait du sarreter en 8eme (but refuser au rouquin sans raison puis equipe en bois), et avec l Inter, y a pas moins de 6 faits de jeu tres favorable au Mou.
Pas un seul tir au retour, but refusé encore a tord a Bojàn etc...
raide débile Niveau : DHR
Mourinho est excellent quand il dirige des outsiders, lorsqu'il est à la tête d'équipes favorites il se plante.

C'est un destructeur pas un bâtisseur, à armes égales il préfère faire déjouer l'adversaire plutôt que de proposer un style de jeu propre à son équipe.

C'est l'anti Ancelotti en somme.
Note : 2
Laurent Blanc a encore un sacré chemin à parcourir avant d'atteindre le niveau de "lose" de Mourinho. N'importe quoi.
Clemuntinho Niveau : CFA
Tout le monde crie au génie depuis une dizaine d'année à chacun de ses matchs, qu'il soit dégueulasse ou pas, que ce soit du football ou pas. Parler de loosing one et de lui tomber dessus et le traiter de nullard sur deux matchs... On peut aussi regarder le classement de la Premier League avec un match en moins sinon. La prestation de Blanc et de ses joueurs n'est pas à dévaloriser comme ça...
floyd pink Niveau : CFA
Tant qu'à faire je vais y aller de MON billet d'humeur aussi.

Je tient à dire que je suis dégouté, parce que je suis Marseillais, que j'avais eu une superbe journée (+ soirée) au boulot hier soir, et qu'en sortant je vois que Paris a gagné. Vraiment, ça m'a ruiné la journée.

Pire, je suis choqué par tout ses Marseillais qui se déclarent heureux avec les Parisiens, vraiment c'est quelque chose d'inconcevable pour moi.
Je vais très certainement passé pour un salaud, parce que c'est la France, c'est Chelsea, c'est que du foot, blabla...

Il me semble déjà que le seul Français présent au départ du match, c'est Blaise, donc déjà c'est mort pour le sentiment patriotique.
Bon certes, c'est cool pour Mourinho, intouchable depuis le début de l'année, d'imaginer qu'il y une file d'attente d'au moins la taille du Royaume-Uni, pour lui chier dans la bouche leur diarrhée causé par le surplus de festivité d'hier.

Mais alors voir tout ses "Marseillais" être fier de déclaré leur fierté pour Paris... J'en vomirai
Clairement un problème à l'éducation.
Juste inconcevable d'être heureux quand Paris gagne. Et c'est justement parce que "c'est que du foot" que je pisse encore plus sur Paris, que le seul point positif est de penser qu'on a plus de chances pour le championnat maintenant, parce que ils vont pas mal tout miser sur la LDC.
Maintenant, je dois l'avouer j'ai très peur, parce que Paris a battu son grand d'Europe, et ça, ça peut donner la confiance pour aller jusqu'au bout.
Collègues marseillais, vous devrez avoir honte de vendre votre âme comme ça.

Je pense et j'espère que beaucoup de Parisiens seront ravi et rigoleront bien en voyant mon com et ma souffrance... comme je l'aurai été si Paris avait perdu.

Voilà, ceux qui n'ont aucune notion de second degrée, ne lisez pas ce message.

Peace
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 116