Mourinho tacle la presse madrilène

Modififié
6 24
José Mourinho sera finalement parti du Real Madrid avec une dernière victoire en poche, obtenue hier à domicile contre Osasuna (4-2). Comme cadeau d'au revoir, le Portugais a tenu à mettre un petit tacle appuyé aux deux médias madrilènes As et Marca.

Alors que ceux-ci ne s'étaient pas privés de critiquer la décision de Mourinho de ne pas titulariser Iker Casillas (ainsi que Pepe et Ronaldo) pour ce dernier match de Liga, le Mou a tenu à expliquer les raisons d'un tel choix.

Dans l'émission radio Punto Pelota, le futur coach des Blues a qualifié les Unes des ces deux journaux de « mensongères » et « mal intentionnées » . Comme on pouvait s'y attendre, le Special One n'a pas fait état de ses mauvaises relations avec le portier international espagnol pour justifier son absence sur le terrain hier. Même constat pour les cas Pepe et Cristiano Ronaldo : « Si j'avais dû démentir tout ce qui s'est dit comme contre-vérités durant mon séjour ici, je n'aurais fait que ça. Mais là, c'est la dernière et je veux donc dire que les joueurs qui n'étaient pas convoqués, Pepe, Ronaldo et Casillas, avaient tous les trois des problèmes de dos. Ceux qui ont fait ces "unes" savent très bien que Casillas ne s'est pas entraîné durant ces deux dernières semaines. L'intention de me nuire est claire. »

Décidément, il était vraiment temps que tout cela se termine entre Mourinho et le Real Madrid. ALG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

FootAddicted Niveau : CFA2
Sara nous le confirmera, c'est elle qui masse le dos d'Iker d'habitude.
Déçu2Bordeaux-Pas2Coeur Niveau : CFA
Il ne devrait pas enchaîner comme cela, tout de suite dans un autre club. The Special One n'est pas non plus sans reproche. Mais il est dans sa quête personnelle, et dans un milieu, d'où le mot collectif n'est qu'illusoire ou trop éphémère. Dans le foot, c'est la crise et l'on remet tout en question. Alors qu'au retour des vacances et quelques face à face, tout peut se régler.
Si le Barça corrige les erreurs de ces 2 dernières années [En gros un plan B], il va y en avoir des "manita", que le prochain entraîneur ne pourra pas éviter.
Mais est-ce que Mourinho acceptera ce mini-revers ? La réponse est déjà donnée. Pourtant, je pense que le défi tactique semble plus intéressant à relever en Espagne.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le PSG pense fort à Digne
6 24