Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Mourinho tacle CR7

Modififié
La "guéguerre" entre les deux hommes reprend de plus belle.

Tous les supporters portugais ont vanté l'attitude de l'idole nationale, Cristiano Ronaldo, durant la prolongation de la finale de l'Euro 2016 face à la France où, blessé, il criait au bord de la pelouse sur ses partenaires pour les encourager, les replacer et les motiver . Tous ? Sauf José Mourinho bien sûr.


L'entraîneur portugais de Manchester United est revenu sur le comportement de son ancien joueur au Real Madrid lors d'une interview à Sport TV. «  Cristiano n'a rien apporté dans les dernières minutes de la finale de l'Euro. Ce sont les onze qui étaient sur le terrain, et celui qui a dirigé l'équipe c'était l'entraîneur. Je l'ai vu comme une pulsion d'émotion de quelqu'un qui a vu qu'il ne restait que quelques minutes pour atteindre l'objectif que tout le monde voulait. Il n'a rien fait de mal, mais je pense que les onze joueurs étaient totalement concentrés sur ce qu'ils faisaient et contrôlaient la situation  » . Rancunier, le José.

Paradoxalement, en conférence de presse, le Mou s'est pris les pieds dans le tapis face aux journalistes britanniques qui lui demandaient qui, selon lui, avait fait la meilleure préparation estivale : «  Je ne parle que de ce qui me regarde. Je dois avouer que je n'aime pas quand les autres entraîneurs parlent de nous. Ce n'est pas éthique.  » En somme : faites ce que je dis, pas ce que je fais.


Avant de détourner l'attention en abordant le marché d'été mancunien : « Le club a fait un bon mercato. Nous avons décidé de recruter quatre joueurs, pas dix. Un jeune défenseur central avec beaucoup de potentiel (Éric Bailly, ndlr), un super attaquant (Zlatan Ibrahimovic, ndlr) et Henrikh Mkhitaryan, un joueur dont nous connaissons bien la qualité. Par ailleurs, nous allons prochainement faire signer un très bon milieu de terrain. »

Avec une très belle coupe de cheveux. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 45
il y a 4 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge il y a 14 heures Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique