En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Mourinho, simple mec

Modififié
Bien qu’il ait rapporté le titre de champion d’Espagne à Madrid, le coach du Real n’est pas pleinement heureux. La faute à un début de saison compliqué. Mais après deux ans à se frotter quotidiennement à la folie madrilène, la raison de son mal-être est peut-être ailleurs. Impensable jusque-là, le Mou paraît même fatigué.

Au-delà de l’entraîneur, c’est l’homme qui est touché. Touché de n’être jugé qu’en fonction de l’image qu’il renvoie. C’est en substance ce qu’à confier le Portugais à CNN : « Je n’aime pas ma vie sociale. Si je vais à une fête, les gens voudront prendre des photos, me demanderont des autographes. Il y aura des gens qui m’insultent, d’autres qui insultent mon fils de douze ans… J’ai mauvaise réputation, car les gens ne me connaissent pas, mais pensent que oui. Ils ne connaissent que l’entraîneur, et en tant que tel je ne suis pas là pour m’amuser, mais travailler et gagner. »

En verve, le Special One se veut philosophe : « Je travaille pour gagner chaque match et le vis comme si c’était le dernier de ma carrière. »


Un Mou en mode attendrissant, ça change.
LR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié