1. //
  2. // 36e journée
  3. // Chelsea/Liverpool

Mourinho-Rodgers, de l'amitié à la rivalité

Pour eux, Chelsea-Liverpool n'est pas un simple duel alléchant de Premier League, mais un rencard à la saveur particulière. Avant de s'affronter, José Mourinho et Brendan Rodgers ont travaillé ensemble chez les Blues, lors du premier passage du Special One à Londres.

Modififié
Écouter José Mourinho discourir en conférence de presse, c'est souvent se livrer à un exercice sortant de l'ordinaire, hypnotique, presque contemplatif. Parce que l'entraîneur de Chelsea a le verbe subtil. La conviction des mots conjuguée à l'ironie pour asseoir son autorité. Mais, surtout, sa singularité. Comme en avril 2014, avant un déplacement à Anfield éminemment déterminant dans la course au titre de champion, où le Special One affirme n'avoir aucun regret d'avoir dévoilé certains aspects de son management à Brendan Rodgers quelques années plus tôt, alors que le coach de Liverpool était l'assistant du Mou chez les Blues (2004-2007). « Je suis un livre ouvert. Je n'ai rien à cacher, martelait-il devant un parterre de journalistes, plein d'aplomb. N'importe quel entraîneur peut venir dans mon bureau, brancher une clé USB sur mon ordinateur et télécharger mes séances d'entraînement et mes idées. Ils peuvent télécharger mes informations, mais pas mon ADN. Il n'y a qu'un seul Mourinho. »

Brendan n'aime pas les bus


Et cela s'est vérifié sur le terrain. À trois journées du terme du championnat, Mourinho avait bluffé en affirmant vouloir envoyer une équipe bis pour se concentrer exclusivement sur les demi-finales de Champions League contre l'Atlético Madrid. Rodgers a plongé en privilégiant un jeu offensif et risqué plutôt que de se satisfaire du match nul. Captain Gerrard a glissé et Chelsea gagné (0-2). Une défaite, une leçon infligée même au boss des Reds qui préférera vilipender le style prôné par son ex-mentor, non sans une once d'amertume : « Je pense qu'il n'y avait pas un, mais deux bus garés (devant le but) aujourd'hui. C'est l'opposé de ce que nous faisons... Ce n'est pas difficile d'entraîner en mettant dix joueurs dans la surface. José me montrera son CV et dira que ça marche. Mais ce n'est pas ma façon de travailler. Moi, j'aime prendre des initiatives. » Peut-être. Mais le principal enseignement de cette rencontre n'a souffert aucune contestation. Brendan Rodgers a encore du chemin à parcourir avant de pouvoir réellement prétendre concourir avec José Mourinho.

Le Happy One n'a pas forcément créé des vocations, mais a été une véritable source d'inspiration pour ceux qui ont travaillé en étroite collaboration avec lui. André Villas-Boas (Zénith Saint-Pétersbourg), Aitor Karanka (Middlesbrough) et Steve Clarke (Reading) ont ainsi tous embrassé une carrière d'entraîneur après avoir vu au plus près Mourinho exercer ses talents. Brendan Rodgers, lui aussi, n'a jamais nié avoir été profondément influencé par le chef d'orchestre portugais. C'est après une carrière de joueur prématurément interrompue à vingt ans, en raison d'une blessure et des pérégrinations menées à travers l'Europe (notamment en Espagne et aux Pays-Bas) afin de débuter son apprentissage de coach, qu'il a été choisi en personne par Mourinho comme entraîneur des jeunes à Chelsea. Deux années plus tard, il sera promu coach de la réserve grâce à son travail réalisé.

« Mourinho est quelqu'un de bien, un éducateur fantastique. Il m'a guidé »


Au cours des trois années passées sous l'égide du manager lusitanien, Rodgers apprend. Engrange de l'expérience. Peaufine ses connaissances. « C'est quelqu'un de bien, un éducateur fantastique. Ce qu'il m'a donné, c'est des responsabilités, des opportunités, expliquait-il longuement à France Football en août 2012. J'étais très jeune alors (Rodgers avait 31 ans lorsqu'il a rejoint le staff de Mourinho, ndlr). On m'a fait venir en septembre 2004 – José avait rejoint le club en juin. Il voulait mettre en pratique ses idées tactiques dans le club tout entier – ses deux systèmes favoris, le 4-4-2 avec milieu en losange, et le 4-3-3 –, et j'étais l'un des rares entraîneurs britanniques qui savaient chanter cet air-là. La connexion a été immédiate. Dès que je suis arrivé, il est venu vers moi. Pas de question : il m'a mis sous pression. Si ça n'avait pas marché, il ne m'aurait pas donné de seconde chance. Mais il m'a offert l'opportunité de travailler avec des "gros" joueurs. Il m'a guidé. Il m'a raconté comment ça s'était passé pour lui quand il était un jeune coach qui faisait son chemin. »

De son mentor avec qui il était resté très proche avant de venir sur le banc de Liverpool, Rodgers a surtout retenu son empathie. Sa faculté à façonner et gérer un groupe. « Je dirais que l'un de ses plus grands atouts est sa capacité à respecter les autres. Il respecte tous les joueurs, qu'ils jouent ou non. L'une des choses les plus importantes que j'ai retenues de lui, c'est ce respect, pour tout le monde. (…) Mourinho est quelqu'un de formidable, mais on ne peut pas être un autre, poursuivait-il dans le même entretien. Ma philosophie était déjà formée avant que j'arrive à Chelsea. Ce que j'ai pu faire là-bas, c'est expérimenter avec quelques-uns des meilleurs jeunes et des meilleurs seniors du monde. Quand j'ai fini, j'avais quinze ans d'expérience de coaching, des gamins de cinq ans à Ballack, Deco, Chevtchenko, Lampard… Le moment était venu de faire mon chemin tout seul. Le management humain n'est pas quelque chose qu'on peut apprendre de Mourinho, ça doit venir de vous-même. »

En 5 confrontations, Rodgers n'a jamais battu son mentor


Ses débuts en tant que manager, le technicien britannique les fait en Championship, à Watford. Puis à Reading (2009), un club qui venait tout juste de remonter dans l'élite. Une expérience qui a tourné court, puisque Rodgers a été démis de ses fonctions quelques mois après. Mais ce sont ses deux saisons à Swansea (2010-2012) qui lui permettront de se faire un nom outre-Manche. En s'appuyant sur l'héritage légué par Roberto Martínez, c'est-à-dire un style de jeu léché fait de passes courtes et axé sur la possession, l'actuel manager de quarante-deux ans a hissé les Swans en Premier League. Et marqué les esprits. « Je défendrai toujours le droit de jouer un football d'attaque : vous gagnerez plus de matchs que vous en perdrez. (...) Je suis un coach, je veux gagner, mais avec un certain style, et je ne dévierai jamais de cette conviction. Avec Swansea, quand nous sommes arrivés en Premier League, les gens ont dit que nous étions comme Blackpool. Sept mois plus tard, ils nous comparaient à Arsenal » , exposait-il il y a trois ans. Le style, l'accent mis sur le côté offensif, la volonté de proposer du spectacle. C'est, là, le point majeur qui diverge entre l'élève et son maître. À l'idéalisme de Rodgers, Mourinho répond, lui, par un pragmatisme immuable et froid où l'efficacité prédomine sur la manière.

Mais les deux hommes cultivent tout de même certaines similarités. Ils ont, tout d'abord, été grandement inspirés par le Barcelone de Louis van Gaal (1997-2000). Mourinho a travaillé comme entraîneur adjoint du Pélican, tandis que Rodgers a été bercé par les Blaugrana. « Je suis un disciple de leur modèle depuis de longues années. Depuis Van Gaal surtout » , confiait-il encore à France Football. Autres aspects qui les relient : l'exigence au quotidien, la volonté de considérer les joueurs avant tout comme des hommes et l'assurance face aux médias. En premier lieu tendre devant les journalistes à son arrivée en Premier League, le Nord-Irlandais est devenu au fil du temps bien plus pugnace, n'admettant que très peu la contradiction quant à l'analyse d'un match. Si la méthode du Mou a fait ses preuves, celle de son homologue demande encore du temps avant d'être pleinement reconnue. En cinq confrontations toutes compétitions confondues, le Special One n'a pas perdu une seule fois face à son élève (4 victoires, 1 nul). Mais Rodgers a encore du temps pour à son tour donner la leçon au maître. Comme il le disait lui-même récemment : « Je serai meilleur l'an prochain. » Une formule qui n'a jamais semblé aussi digne d'un certain José Mourinho.

Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Excellent article, très bien écrit.

C'est marrant tout les personnes qui ont cotoyé mourinho ont des portes ouvertes facilement, alors que souvent ils sont bien moins talentueux que lui( Villas-Boas notamment ).
Alors qu'on entend rarement parler des disciples de grands entraineurs comme Guardiola, Ancelotti, Ferguson, Van Gaal... ou Le Guen...
Message posté par o'brothers
Excellent article, très bien écrit.

C'est marrant tout les personnes qui ont cotoyé mourinho ont des portes ouvertes facilement, alors que souvent ils sont bien moins talentueux que lui( Villas-Boas notamment ).
Alors qu'on entend rarement parler des disciples de grands entraineurs comme Guardiola, Ancelotti, Ferguson, Van Gaal... ou Le Guen...


Van Gaal a pourtant 2 disciples dont on entend souvent parler! Ils sont tous les 2 cités dans ton commentaire d'ailleurs. Je pense pas que ce soit pertinent de juger un entraineur sur le nombre de ses élèves qui ont percé sinon. Enfin, si j'ai bien compris ton post.

J'ai peur d'une purge cette aprem sinon. Entre le niveau de jeu de liverpool en ce moment et la folle ambition offensive de chelsea....ma foi je serais quand même devant mon streaming aller!
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Le bonbon de Malcom 8 il y a 4 heures Le lob fou de Fekir 24
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 9 heures Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 il y a 10 heures Les ultras allemands répondent à la DFB 13 il y a 12 heures Trezeguet bouscule Beşiktaş 22
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 26 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 14 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30