En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options

Mourinho la mauviette

Il y a deux mois, Cèsar Luis Menotti était passé à deux doigts de la mort, victime d'une grave infection pulmonaire.



L'ancien sélectionneur argentin, champion du monde en 1978, a désormais bien récupéré et peut à nouveau donner son avis sur le football international. Pas très original, Menotti a tapé sur José Mourinho. Comme si cela ne suffisait pas que Calderon l'ait comparé à Hitler. « Vous savez ce que l'on dit sur Mourinho de par chez moi ? Que c'est une mauviette. Pour être plus explicites... il s'est fait dessus » expose l'ancien sélectionneur, en faisant référence à l'élimination du Real Madrid en Ligue des Champions face au Barça.



Tacticien affuté, Menotti a également fait quelques commentaires sur les chois du Mou. « Face au Barça, il a laissé 4 buteurs sur le banc : Adebayor, Higuain, Benzema et Kakà. Certes, il a pris six buts en deux matches en Liga, mais comment est-ce possible de jouer sans eux? » a-t-il demandé.



Après "Qui veut épouser mon fils", "Qui veut déglinguer le Mou?". Succès garanti.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
À lire ensuite
Eto'o fidèle à l'Inter