Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Mourinho et Vilanova graciés

Modififié
Les dernières minutes du match retour de l'édition 2011 de la Supercoupe d'Espagne entre le FC Barcelone et le Real Madrid avaient dégénéré en baston générale. Dans une lutte qui restera dans les annales, José Mourinho avait sorti sa botte secrète à Tito Vilanova : un doigt dans l'œil imparable. Ce geste de classe avait valu deux matchs de suspension au Special One. L'ex-adjoint de Guardiola avait, lui, écopé d'une rencontre pour avoir répliqué au Mou d'un petit coup sur la nuque.

Ces sanctions ne s'appliquant qu'à la Supercoupe, les deux coachs auraient dû manquer (en partie pour Tito) la prochaine édition de la compétition qui opposera une nouvelle fois les deux formations rivales les 23 et 30 août prochains. La Fédération espagnole de football a décidé aujourd'hui de gracier les deux hommes.

Un geste magnanime pas franchement apprécié par les Catalans qui se sont plaints par l'intermédiaire de leur porte-parole Toni Freixa. Emilio Butragueño, l'homologue de Freixa au Real, lui a répondu : « Le Barça a, par le passé, été favorisé par les décisions de la Fédération

et le Real n'a jamais rien dit.
 » De bonne guerre.

Absous, les deux larrons peuvent préparer sereinement le deuxième round de la bagarre.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Il marque après 729 jours de disette 25
il y a 6 heures La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 54 il y a 8 heures Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
il y a 12 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 40 il y a 13 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 164 il y a 13 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 23