Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Mourinho et cette « merde » de journaliste

Modififié
L’histoire d’amour entre José Mourinho et les journalistes espagnols s’épaissit d’un nouveau chapitre. Jeudi, Anton Meana, qui officie sur Radio MARCA, révèle que plusieurs joueurs du Real Madrid doutent du véritable rôle de Silvino Louro, entraîneur des gardiens merengues. Selon eux, le membre du staff serait missionné comme « espion  » par le Mou. Une sacrée accusation, dont le coach portugais a voulu connaître le degré de véracité.

Tout part en vrille samedi, quand Mourinho, accompagné de Louro et Luis Campos – un autre adjoint –, invite Meana dans une pièce isolée de Bernabéu. L’incendie peut commencer : « Dans le monde du football, moi et mon staff, on est au top et, dans le monde du journalisme, toi tu es une merde » balance d’entrée le technicien.

Hors de lui, le Portugais déraille totalement après : « À moi, on m’a dit que tu étais un fils de pute et une très mauvaise personne mais je ne l’ai pas cru. (…) Tant que je serai l’entraîneur du Real, je te respecterai, mais quand je ne le serai plus, je redeviendrai un simple individu et alors on verra.  » Des propos rapportés dans une pleine page du quotidien Marca ce dimanche.

Malgré la violence de l’échange, les trois entraîneurs et le journaliste se sont serrés la main avant de se quitter, les Madrilènes devant débuter leur entraînement. Le Special One aurait tenté, sans succès, de connaître l’identité des joueurs « bavards » : « Comme partout, il y a trois brebis galeuses qui nuisent au groupe. »


Un weekend sanglant à Madrid. PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique Hier à 18:07 Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 71
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:10 Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 100 jeudi 12 juillet La FIFA veut limiter les plans sur les supportrices 250