Mourinho et cette « merde » de journaliste

Modififié
24 48
L’histoire d’amour entre José Mourinho et les journalistes espagnols s’épaissit d’un nouveau chapitre. Jeudi, Anton Meana, qui officie sur Radio MARCA, révèle que plusieurs joueurs du Real Madrid doutent du véritable rôle de Silvino Louro, entraîneur des gardiens merengues. Selon eux, le membre du staff serait missionné comme « espion  » par le Mou. Une sacrée accusation, dont le coach portugais a voulu connaître le degré de véracité.

Tout part en vrille samedi, quand Mourinho, accompagné de Louro et Luis Campos – un autre adjoint –, invite Meana dans une pièce isolée de Bernabéu. L’incendie peut commencer : « Dans le monde du football, moi et mon staff, on est au top et, dans le monde du journalisme, toi tu es une merde » balance d’entrée le technicien.

Hors de lui, le Portugais déraille totalement après : « À moi, on m’a dit que tu étais un fils de pute et une très mauvaise personne mais je ne l’ai pas cru. (…) Tant que je serai l’entraîneur du Real, je te respecterai, mais quand je ne le serai plus, je redeviendrai un simple individu et alors on verra.  » Des propos rapportés dans une pleine page du quotidien Marca ce dimanche.

Malgré la violence de l’échange, les trois entraîneurs et le journaliste se sont serrés la main avant de se quitter, les Madrilènes devant débuter leur entraînement. Le Special One aurait tenté, sans succès, de connaître l’identité des joueurs « bavards » : « Comme partout, il y a trois brebis galeuses qui nuisent au groupe. »

Un weekend sanglant à Madrid. PG
Modifié

Note : 1
Très belle prose =)
ficelle_du_69 Niveau : District
Bla bla bla bla bla ... Le triste revers de la médaille pour ce bon vieux José ..
Dostoievski Niveau : CFA2
Note : 1
Toujours aussi classe le bonhomme...
Pour une fois qu'ils sont dans la merde, José pourrait l'accepter...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Trash Talk basket Vietnam Label Le kit du supporter
24 48