Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Mourinho clashe Wenger

Modififié
Après Manuel Pellegrini, c'est au tour du manager d'Arsenal, Arsène Wenger, de goûter aux punchlines de José Mourinho. Durant cette semaine, le manager alsacien avait lancé une petite pique en direction du « Happy One » en déclarant qu'il ne se mettait pas en danger : « Si vous dites que vous n'êtes pas candidat, vous ne pouvez pas perdre. »

Mourinho n'a pas pris beaucoup de temps pour répondre à Wenger et lui montrer que il était encore le boss de la punchline et que l'Alsacien était un maître en matière de Bérézina :

« C'est un spécialiste de l'échec, pas moi, a lâché Mourinho aujourd'hui en conférence de presse. Peut-être qu'il a raison et que j'ai peur d'échouer, mais c'est parce que ça m'est rarement arrivé. »

Si cela arrivait au Mou, il ne mettrait plus les pieds à Chelsea selon ses dires : « Huit ans sans le moindre trophée, ça c'est un échec. Si ça m'arrivait à Chelsea, je quitterais Londres et je ne reviendrais pas. »


Mourinho, le boss du foot game !
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié