Mourinho a-t-il perdu le contrôle ?

José Mourinho vit un début de saison chaotique entre les polémiques extra-sportives et les difficultés sportives qui entourent Chelsea. Comme toujours, le Portugais y répond sur le terrain médiatique, mais ses provocations passent de plus en plus mal. À quand le mot de trop ?

12 46
Dimanche à l'Etihad, le Chelsea de José Mourinho a pris l'eau. Une claque 3-0 et déjà cinq points de retard sur son principal concurrent après deux journées, le club londonien vit un été compliqué et un début de saison qui pourrait coûter cher au mois de mai. Si on ajoute à la situation comptable une défaite lourde de symboles contre Arsenal (0-1) lors du Community Shield et le tapage médiatique autour du « Carneirogate » ou du remplacement à la pause de John Terry contre City, difficile d'imaginer pire démarrage pour le champion en titre. Peu impressionnant sur le marché des transferts - avec les recrutements de Radamel Falcao (prêt de Monaco), Asmir Begović (Stoke) et Baba Rahman (Augsburg) contre les départs de Didier Drogba (Montréal), Filipe Luís (Atlético Madrid) et Petr Čech (Arsenal) - les Blues affichent actuellement les symptômes d'une équipe malade : porosité défensive, manque de sérénité, et certains joueurs clairement en dessous de leurs possibilités (Ivanović, Hazard...). Et surtout, leur jadis charismatique entraîneur José Mourinho n'a jamais semblé aussi peu maître de sa communication qu'aujourd'hui, la preuve qu'il n'est plus aussi « Special » ni « Happy » , comme il le prétendait en 2004 ou en 2014.

« Ce résultat, c'est une imposture »


Suite à la défaite dominicale à Manchester, le technicien portugais a ainsi parlé de «  faux résultats » pour se dédouaner du naufrage de son équipe. Avec une lecture du match toute personnelle : « Ce qu'ils ont fait en première période, nous l'avons fait dans la deuxième. Nous avons dominé et, quand ils se sont sentis en danger, ils ont changé Agüero et Sterling et ont tenté de retrouver le contrôle du match, et c'est là qu'ils ont marqué le deuxième but. Pour moi, ce résultat, c'est une imposture. » Notamment parce que selon celui qui a lancé sa légende à Porto, les hommes de Manuel Pellegrini « n'ont fait qu'envoyer de longs ballons » . Or ce que le Portugais ne dit pas, c'est que sur les trois buts, ce sont les insuffisances de ses joueurs qui sont à pointer du doigt : cinq défenseurs londoniens dans l'axe de la surface incapables de contrôler le duo Agüero-Touré sur le premier but, quatre défenseurs pour deux attaquants dans la zone de retombée du ballon sur le second, sept autres défenseurs face à cinq Mancuniens sur le troisième, mais aucun pour empêcher Fernandinho d'ajuster sa frappe. Et sur quasiment chaque situation, un Branislav Ivanović en argile : une arrivée tardive sur Agüero, un duel de la tête perdu contre Kompany, puis un ballon perdu devant David Silva - suite, il est vrai, à une relance ratée de Cesc Fàbregas. Une telle fragilité défensive, peu courante dans les équipes du Mou, n'a pas été compensée par une force de frappe offensive digne de ce nom, les Blues plaçant leur premier tir cadré par Hazard à la 70e.

Déjà, contre Arsenal, lors de la défaite en Community Shield pour ouvrir la saison, José Mourinho avait préféré ouvrir le parapluie : « Nous étions la meilleure équipe. On a davantage eu l'initiative, on a contrôlé le jeu grâce à la possession de balle. Mais quand une équipe est menée, l'énergie et l'intensité pour renverser le score compliquent les choses, car on manque de tranchant. » Tout en prenant le temps de dénigrer le succès des Gunners - « ils ont pris l'avantage sans aucune raison » -, de critiquer le jeu défensif adverse et de tenter la méthode Coué à propos des lacunes défensives de son équipe. Une mauvaise foi couplée d'une rengaine sur les moyens financiers supérieurs de la concurrence qui traduisent peut-être un sentiment d'impuissance du Portugais. D'où sa tendance à se trouver des boucs émissaires, comme Eva Carneiro, plutôt que de faire son mea culpa.

Le Carneiro Gate, symptôme d'impuissance pour Mourinho ?


En s'en prenant à la médiatique femme médecin de Chelsea, Mourinho a créé la polémique outre-Manche. L'association des médecins de Premier League a écrit une lettre ouverte pour protester contre la mise à l'écart - du banc de touche en match et des entraînements - de Carneiro, quand quasiment l'intégralité des observateurs a pointé du doigt les nouveaux excès du Portugais. Lequel, non content de traiter sa collaboratrice de « fille de pute » , a tenté de lui mettre sur le dos le match nul décevant contre Swansea : « Si vous allez porter assistance à un joueur sur le terrain, vous devez vous assurer qu'il a un sérieux problème. […] Mon staff médical m'a laissé avec huit joueurs de champ dans une contre-attaque après une balle arrêtée et nous étions inquiets de ne plus avoir assez de joueurs. » Or, selon la lettre ouverte des médecins du championnat anglais, Eva Carneiro n'a fait que répondre aux sollicitations du corps arbitral pour venir soigner Eden Hazard, et ainsi remplir son obligation professionnelle. En réponse à sa réaction jugée excessive, Mourinho a simplement évoqué « les émotions » suscitées par le jeu. Avant de faire l'éloge de son staff médical pour éteindre l'incendie sans pour autant dédouaner la principale intéressée.

Vu par certains spécialistes de la Premier League comme un moyen d'attirer l'attention sur autre chose que les lacunes de son équipe, la communication tapageuse de José Mourinho n'a peut-être fait qu'allonger la liste de ses problèmes : la mise à l'écart de Carneiro aurait été mal vécue par une partie du vestiaire, tout comme le remplacement à la pause de John Terry par Kurt Zouma dimanche, dont l'entraîneur a été obligé de s'expliquer devant la presse. Il y a quelques années, quand José Mourinho dépassait les bornes, les médias s'en délectaient et l'effet semblait toujours positif pour son équipe ou pour sa propre image. Depuis le début de la saison, en revanche, les sorties du Portugais semblent aller à l'encontre de ses intérêts, comme lorsqu'il qualifie Everton de « petit club » alors qu'il convoite le défenseur central John Stones, pour le moment jugé trop cher par les Blues. Dur de dire aujourd'hui si c'est la fébrilité apparente de José Mourinho qui a affaibli son équipe ou l'inverse. Cet été, Mourinho n'a pu s'offrir que le scalp médiatique de Rafael Benítez en pointant du doigt son régime alimentaire. Mais il a été grandement aidé par la maladresse de madame Benítez qui avait donné le bâton pour frapper son mari. Un dernier sursaut de génie du Mourinho qui justifiait en 2004 son manque d'expérience comme joueur par un subtil et efficace «  mon dentiste n'a jamais eu de carie, pourtant il est excellent » .

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 8
OK Mourinho fait de plus en plus n'imp' dans ses déclarations et ses agissements hors du terrain..

Mais dire que le remplacement de Terry par Zouma dimanche dernier n'a pas aidé l'équipe, c'est être de plus mauvaise foi encore que José.. Terry était incapable de suivre Aguero sur ses appels en profondeur !
Laroutourne va tourner Niveau : DHR
Chelsea a un petit coup de mou, Carneiro est un bon coup mais n'aime pas le mou, ça va être dur pour Chelsea.
onlythetruth Niveau : DHR
J'ai vraiment hâte d'entendre Sébastien Chapuis et son analyse pro Chelsea sur Canal
Il y a clairement un avant et après Mourinho depuis son passage au Real. On ne va pas revenir sur les polémiques et gestes déplacés (le fameux doigt dans l'œil...) face à Barcelone, je trouve que déjà tactiquement il n'évolue plus, mais pire, son management envers ses joueurs, son véritable point fort, laisse fortement à désirer, flinguant ses joueurs sur la place publique, chose qu'il ne faisait pas ( que très rarement..) auparavant.

A lui de se renouveler, pour ne pas finir comme d'autres illustres coachs avant lui dépassés par le foot moderne. Et qu'il arrête ( de pleurer!!) avec le complexe du petit, pas possible avec des clubs au budget illimité comme le Real ou Chelsea.
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Note : 1
J'attends avec impatience la confrontation désormais annuelle avec le PSG !
Note : 16
Message posté par Jean Michel Assaule
J'attends avec impatience la confrontation désormais annuelle avec le PSG !


Oui mais non, on s'en passera bien cette année, merci. Et pareil pour le Barca.
Note : 20
Pellegrini et Wenger ont du se faire une bonne petite bouffe cette semaine
Sincèrement, je ne vois pas en quoi il y a un quelconque changement. Le Mou continue d'attirer l'attention afin de virer la pression et les critiques de son équipe. Ca va faire des articles pendant deux semaines et pendant ce temps, Chelsea va se refaire la cerise pépère.
La presse parle d'insuffisance ? Il est possible que ça fasse le jeu de l'ami José et que du coup Chelsea se démerde pour attirer les joueurs souhaités (dont Stones) par ce dernier.
On parle du médecin au lieu de l'arbitre ou je ne sais quoi et au final, le résultat est le même.


C'est d'autant plus drôle que Chelsea va -malheureusement- encore finir champion (encore une fois, avec un City qui adore lacher des points contre les petits pour seul rival "crédible") et le Mou pourra se gausser en chambrant tout le monde de façon insupportable.
Note : 13
Tu sais les gens sont capables de critiquer à la fois Mourinho ET son équipe.

Faut vraiment arrêter avec ce soi disant avantage d'enlever de la pression à ses joueurs, de les protéger.C'est du pipeau.
Le Mourinho Show fait partie du paysage maintenant. Sa mauvaise foi sur la défaite est banale, pareil pour les piques sur les autres clubs.

Le fait qu'il se défoule sur son staff et son capitaine l'est beaucoup moins. Après il a jamais hésité à pointer du doigt un de ses joueurs en conf (style Benzema ou Hazard) mais c'était toujours assez juste. Là il donne l'impression de rejeter sa frustration sur les autres, peut être que l'échec en LDC la saison dernière a laissée des traces.
À Madrid quand il était en froid avec le vestiaire c'était très tendu mais il ne donnait pas l'impression d'être un petit dictateur frustré comme en ce moment.

Tiens bon José, Pepounet arrive.
Note : 2
Message posté par macdermot
Il y a clairement un avant et après Mourinho depuis son passage au Real. On ne va pas revenir sur les polémiques et gestes déplacés (le fameux doigt dans l'œil...) face à Barcelone, je trouve que déjà tactiquement il n'évolue plus, mais pire, son management envers ses joueurs, son véritable point fort, laisse fortement à désirer, flinguant ses joueurs sur la place publique, chose qu'il ne faisait pas ( que très rarement..) auparavant.

A lui de se renouveler, pour ne pas finir comme d'autres illustres coachs avant lui dépassés par le foot moderne. Et qu'il arrête ( de pleurer!!) avec le complexe du petit, pas possible avec des clubs au budget illimité comme le Real ou Chelsea.


dire que le resultat est une imposture et que chelsea a mieux jouer en seconde période et qu'ils ont fait exactement la même chose que City en première période ,c'est pas flinguer ses joueurs sur la place publique ,et ce n'est même pas les défendre . C'est carrément se foutre de leurs gueule publiquement .
Chers journalistes,

Pourriez arrêtez d'utiliser le suffixe "-gate" pour le moindre trésaillement médiatique ? D'abord, ça affaiblit franchement son sens (on est quand même assez loin du scandale politique) ; et puis vous pourriez être plus inventif que ça les gars.
Message posté par Polo11
Sincèrement, je ne vois pas en quoi il y a un quelconque changement. Le Mou continue d'attirer l'attention afin de virer la pression et les critiques de son équipe. Ca va faire des articles pendant deux semaines et pendant ce temps, Chelsea va se refaire la cerise pépère.
La presse parle d'insuffisance ? Il est possible que ça fasse le jeu de l'ami José et que du coup Chelsea se démerde pour attirer les joueurs souhaités (dont Stones) par ce dernier.
On parle du médecin au lieu de l'arbitre ou je ne sais quoi et au final, le résultat est le même.


Je suis assez d'accord sur la stratégie du Mou qui a toujours été d'attirer l'attention sur lui, pour que l'équipe soit plus tranquille.
Par contre je pense qu'une telle stratégie ne peut réellement marcher, que s'il a l'adhésion et la confiance de ses joueurs. En gros c'est le mode "Je prends tous les coups pour vous, mais en échange vous vous défoncez pour moi sur le terrain".

Lorsque ça n'est plus le cas, ça devient une vulgaire communication à la Domenech, avec des provocations agressives, maladroites et inutiles.
Message posté par Two-Face
Tu sais les gens sont capables de critiquer à la fois Mourinho ET son équipe.



Sauf que là, pour le moment, ils ne le font que sur Mourinho, ou du moins principalement sur lui. Alors que certains joueurs mériteraient clairement d'être critiqués sévèrement pour leur début de saison...
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Note : 2
Et puis l'histoire d'Eva commence a tenir du grotesque.

A-t-on déja vu un médecin de touche refuser de rentrer quand l'arbitre faisait signe de venir?
Moi j'ai jamais vu ça et Mourinho dit que c'est ce que Eva aurait du faire, ignorer le corps arbitral?
Señor Gifle Niveau : CFA
Note : 3
le Mou est champion sortant, qualifié pour toutes les coupes, et après 2 matchs on voudrait l'enterrer.

Faites lui confiance pour faire tout son possible pour garnir son palmarès et les brèves de nos sites préférés avec des déclarations dont lui seul est capable
Message posté par zinczinc78
OK Mourinho fait de plus en plus n'imp' dans ses déclarations et ses agissements hors du terrain..

Mais dire que le remplacement de Terry par Zouma dimanche dernier n'a pas aidé l'équipe, c'est être de plus mauvaise foi encore que José.. Terry était incapable de suivre Aguero sur ses appels en profondeur !


N'empêche, derrière ils ont pris deux buts après la sortie de Terry.
D'ailleurs, outre son abattage physique, je sais pas ce que tu lui trouve le Zouma?
Ce transfert m'intrigue toujours.
Message posté par Polo11
Sincèrement, je ne vois pas en quoi il y a un quelconque changement. Le Mou continue d'attirer l'attention afin de virer la pression et les critiques de son équipe. Ca va faire des articles pendant deux semaines et pendant ce temps, Chelsea va se refaire la cerise pépère.
La presse parle d'insuffisance ? Il est possible que ça fasse le jeu de l'ami José et que du coup Chelsea se démerde pour attirer les joueurs souhaités (dont Stones) par ce dernier.
On parle du médecin au lieu de l'arbitre ou je ne sais quoi et au final, le résultat est le même.


C'est d'autant plus drôle que Chelsea va -malheureusement- encore finir champion (encore une fois, avec un City qui adore lacher des points contre les petits pour seul rival "crédible") et le Mou pourra se gausser en chambrant tout le monde de façon insupportable.


Ah bon, Arsenal avec enfin un vrai gardien, je les trouve crédibles moi.
"la mise à l'écart de Carneiro aurait été mal vécue par une partie du vestiaire"

hahaha tu m'étonnes
Arsenal sera à peu près crédible jusqu'en novembre pour le titre, et puis après, ils se rendront compte que, comme chaque saison, il faudra plutôt jouer la qualif' en C1.

La routine quoi
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
12 46