En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Interview
  4. // Partie 2

Mourad Meghni : « J'ai toujours voulu jouer pour l'Algérie »

On le croyait perdu pour le football. Après plus de deux ans de blessures et d'inactivité, Mourad Meghni s'est pourtant relancé en Algérie, sous les ordres d'Hubert Velud. Souriant et serein, l'ancien « nouveau Zidane » reçoit autour d'un diabolo citron pour faire le bilan d'une carrière décousue, entre surmédiatisation intempestive, blessures à répétition et bi-nationalité.

Modififié
Pour revenir à ton transfert, tu appréhendais le retour en France ?
J'ai signé à Sochaux, mais ma tête était encore en Italie. Je m'en rappelle bien, je n'étais pas prêt mentalement à quitter Bologne. Cela s'est vu sur le terrain…

Effectivement, cela ne s'est pas très bien passé.
J'arrive en août, à la fin du mercato, après qu'ils ont vendu plusieurs mecs importants : Oruma, Monsoreau, Matthieu et d'autres joueurs. Et ils me recrutent avec Dagano et un Suisse… Je sais même plus comment il s'appelle (Arnaud Bühler, ndlr). Il n'y avait quasiment pas de recrues pour compenser. Forcément, on a eu du mal toute l'année. Pendant la première partie de saison je joue quasiment tous les matchs. Mais le souci, c'est qu'on enchaîne les défaites et les matchs nuls, je me rappelle même pas avoir gagné. En deuxième partie de saison, ça s'est mal goupillé : je me blesse, une déchirure. À peine de retour à l'entraînement je fais une rechute : je me prends une béquille sur le mollet, avec risque de phlébite. Je suis resté indisponible pendant trois mois. Vu que j'étais en prêt en option d'achat, ils n'ont pas levé l'option. Donc je suis rentré à Bologne. C'était décevant, mais l'année d'après, je fais une très bonne saison avec le club en Serie B, et derrière, la Lazio s'intéresse à moi.

Le grand transfert de ta carrière…
Passer de la Serie B à la Ligue des champions, pour moi, c'était un rêve. Franchement j'étais content, j'ai côtoyé des joueurs comme Rocchi, Pandev, Ledesma, Mauri… Ce n'était pas la grosse Lazio de l'époque, mais ça reste quand même la Lazio. C'est comme si tu signes à Marseille à un moment où c'est pas terrible, on s'en fout, tu joues quand même à Marseille. Je ne pouvais pas refuser. Walter Sabatini, le directeur sportif qui est à la Roma, m'aimait beaucoup.

Qu'est-ce qui t'a plu à la Lazio alors ?
Pas grand-chose (rires). Pour être honnête, je ne m'y suis pas beaucoup plu. À l'époque, je me disais : « Ouais, c'est la capitale » , mais finalement, cela ne m'a pas emballé. Enfin, je dis ça, mais c'était une expérience. Je ne regrette pas. J'ai découvert le Stadio Olimpico, une ambiance exceptionnelle. J'ai connu Formello, le centre d'entraînement où il y a des gardes en permanence. Tu sens que tu arrives dans un gros club. Mais justement, je me sentais oppressé, je n'étais plus dans mon cocon. Clairefontaine, Bologne, c'étaient des ambiances qui me correspondaient. Là, j'avais du mal, je connaissais pas grand monde, et puis je ne me suis pas trop acclimaté avec les gens de la ville.

Ils sont fous, ces Romains…
C'est un public difficile. Ils sont arrogants, ils connaissent tout, ce sont les meilleurs… Et surtout si t'es joueur, quand ça va pas, ça devient vite insupportable. Si ça se passe bien, comme maintenant, tu t'y plais forcément. Mais nous, on a vécu deux années difficiles, dont une année où on a vraiment failli être relégués. Chaque début de semaine, les supporters se réunissaient pour nous mettre la pression à l'entraînement. Les carabiniers étaient là pour nous protéger. Tous les jours, il fallait parler aux supporters, ça m'a saoulé. Sur ça, je suis un peu plus français : « Laisse-moi jouer au foot, merde. » Si on entre sur le terrain, c'est pour gagner, on fait pas semblant, donc ça sert à rien de venir me faire chier. Cela va rien changer, ça va même plus me saouler qu'autre chose.

En attendant, cette année 2009 avec la Lazio reste le sommet de ta carrière…
Effectivement, je gagne la Coupe d'Italie. Mais bon, tout ne s'est pas passé comme prévu. Les tours précédents, je fais des bons matchs, mais le jour de la finale, le directeur sportif, un Albanais, ne me met pas dans les 18 exprès pour me titiller. C'était un Albanais avec qui j'ai joué à Bologne. Ce gars m'avait vu jouer à un super bon niveau, et il estimait que je ne montrais mon talent que partiellement à la Lazio. Pour lui, je n'étais pas assez constant. Donc il me met pas dans les 18 pour la finale, ce qui m'a laissé un goût amer. Pendant le match, il est venu me voir en tribunes et il m'a dit : « J'ai fait exprès de te punir, pour que tu te réveilles. » Il se sentait un peu comme mon grand frère, donc ça passait, je ne pouvais rien lui dire, mais j'étais énervé. Cela s'est mal terminé, mais bon, j'ai fait partie du groupe, donc je l'ai gagnée, cette Coupe d'Italie, ça fait partie de mon palmarès.

Tu as aussi connu tes premières sélections en équipe nationale…
Pour ce qui est de l'Algérie, très tôt, ils se sont penchés sur mon cas. Avant même que je ne joue avec les Espoirs. Ils voulaient que je choisisse assez vite la sélection. Je leur ai dit de venir discuter avec moi, mais à l'époque, l'Algérie, c'était beaucoup moins sérieux que ce qu'est l'équipe nationale aujourd'hui. Ils n'étaient pas venus, ils devaient revenir, mais ça a traîné. Entre-temps, j'ai joué avec les Espoirs tricolores, donc c'était mort. Mais bon j'ai toujours eu la volonté de porter ce maillot. C'était le cœur qui parlait, je me disais que si j'avais un jour l'opportunité, je voulais défendre le maillot algérien.

Tu ne te sens pas français ?
Je me sens français, comme je me sens portugais ou algérien, j'ai la triple nationalité (rires). Enfin portugais, j'ai pas le passeport. Cela ne me sert à rien, mais je pourrais l'avoir dans l'absolu. Mais voilà, je me suis toujours senti davantage algérien et portugais, plutôt que français. À la base, je n'ai pas de sang français. J'ai grandi en France, mais je n'oublie pas d'où viennent mes parents. Après, c'est clair que je dois beaucoup à la France, à la formation française, à Clairefontaine. Il n'y a pas de problèmes là-dessus, je le reconnais volontiers. Mais je ne peux pas aller contre mon cœur. Souvent les gens critiquent, ils ne comprennent pas, mais bon c'est mon choix.

Tu comprends les débats sur les binationaux qui ont agité l'opinion ?
Oui, je peux comprendre. Tu formes un joueur pour qu'au final, il ne serve pas à l'équipe nationale, ça pose problème. Mais des fois, aussi, leur politique est un peu contradictoire. Ils vont chercher de jeunes africains pour les faire jouer et gagner de l'argent dessus, et après ils s'étonnent. Soit tu formes uniquement les joueurs que tu as en France, et tu arrêtes d'aller chercher les Africains, soit tu laisses libre le choix à tes joueurs. Après ce sont des débats qui ne servent à rien. Je suis seulement pour la liberté de choisir tes couleurs.

Vidéo

Comment cela se fait que tu aies pu jouer avec la sélection algérienne finalement ?
En 2009, une loi est passée. Comme quoi si on a joué en espoirs, on peut quand même jouer en équipe nationale dans une autre sélection. Pour tout te dire, j'ai été le premier joueur à en bénéficier.

Être précurseur, c'est ton truc en fait…
Bah, faut croire que oui (rires).

Parmi les moments chauds que tu as passés avec la sélection, il y a eu le caillassage organisé du bus en Égypte…
Ouais, on en parlait encore tout à l'heure avec quelques coéquipiers. On arrive, on est bien accueillis par la délégation à l'aéroport. Jusque-là, tout va bien. Et là on sort de l'aéroport, guet-apens, les flics se barrent. On se retrouve entourés de jeunes qui balancent des pierres grosses comme mon poing. On était allongés dans le bus. Toutes les vitres étaient cassées.

On fait quoi dans ces moments-là ?
Bah, on se protège. Et on se pose des questions. Est-ce que ça va finir ? Est-qu'ils vont rentrer ? Comment on va se défendre ? Qu'est-ce qui va se passer ? Cinq joueurs ont été gravement blessés.

Toi qui te plains des supporters italiens un peu passionnés, force est de reconnaître que les supporters en Afrique sont plutôt chauds aussi…
Oui, mais c'était en Égypte. En Algérie, j'ai eu la chance de ne connaître que des bons moments, comme la qualification pour la Coupe du monde. Le seul souci que j'ai eu, c'était après la Coupe du monde, un match amical qu'on perd à domicile contre le Maroc. Là, ça a été dur. C'était un match au stade du 5 juillet, les supporters nous balançaient à la gueule des bouteilles dans lesquelles ils avaient pissé.

Ah oui quand même…
Oui, ils sont chauds ici (sourire). Mais pour l'essentiel, je n'ai connu que les bons moments.

Ton plus gros regret au final, ça restera ton absence à la Coupe du monde 2010…
Effectivement. Pour ça, j'ai toujours dans la bouche un goût d'inachevé. D'autant plus que j'ai participé à la qualification. J'étais sûr à 99% de faire partie du groupe, l'entraîneur voulait me prendre. Seule une blessure pouvait me l'enlever. Et voilà. Je me suis blessé à mon retour de la Coupe d'Afrique en février. La Coupe du monde était en juin. J'ai essayé de me soigner en évitant l'opération, car je n'aurais pas eu le temps de revenir. Mais ça n'a pas suffi. Et finalement, je me suis fait opérer pendant l'été, avec plusieurs mois de retard.

Ce qui n'a pas vraiment plu à la Lazio
Oui, d'autant plus que je partais souvent à l'étranger pour me faire soigner. Je n'étais pas souvent à Rome, le président commence à s'énerver contre moi. Dès le départ, il me répète que c'est pratiquement impossible d'être prêt, que je dois me faire opérer avant pour être disponible avec le club en début de saison. Donc c'était tendu. Fin septembre, je reviens finalement à la Lazio, et je rechute direct. Encore des douleurs au genou. Je perds encore plus de temps. Au final, je ne suis opérationnel qu'en février. À partir de ce moment, je me retrouve souvent dans les 18, mais l'entraîneur ne me fait jamais jouer. L'équipe tournait bien, il n'y avait pas besoin de changer. Il me restait un an de contrat. Et c'est à ce moment-là qu'est arrivée une offre du Qatar.

Tu avais déjà été sollicité avant…
Oui, j'avais déjà eu des offres à l'époque, mais j'avais refusé. J'ai aussi eu des offres de Turquie, assez intéressantes au niveau du salaire. Parce qu'il faut savoir qu'à la Lazio, j'avais un tout petit salaire, un des plus petits de l'équipe. À Bologne, j'avais un salaire de Serie B, et quand je suis arrivé à la Lazio, j'ai continué sur la même lignée. Je pensais arriver à la Lazio et avoir un vrai salaire, mais ça n'est jamais arrivé. Donc le Qatar, c'était pour assurer mes arrières.

Tu avais seulement 27 ans. Tu ne penses pas que c'était un peu trop tôt encore ?
C'est pas ça. Je revenais d'un an et demi de blessures, c'était dur. Si je reste à la Lazio, où il me reste un an de contrat, et que l'entraîneur continue à ne pas me faire jouer, il se passe quoi ? Il ne comptait pas sur moi, donc j'aurais dû rester encore six mois sans jouer ? Je savais pas trop quoi faire. Je revenais d'un an et demi d'inactivité et il m'a semblé important de mettre ma famille à l'abri.

On ne te juge pas…
Non, mais j'explique, pour que les gens comprennent. Je voudrais bien me faire comprendre. Parce que c'est vrai qu'à 27 ans, j'ai une famille, j'avais deux enfants déjà, pas grand-chose de côté. J'ai jamais été dépensier, mais j'avais quoi ? Un appartement. C'était pas énorme. Donc voilà, après arrive cette proposition, je signe au Qatar trois ans, au final j'ai fait que deux ans là-bas…

Là encore, ton parcours a été émaillé de blessures à répétition…
Oui, j'ai encore eu la poisse. Franchement, on ne va pas se mentir, je suis un Abou Diaby. Une semaine avant de débuter le championnat, on fait un match amical, et là, un mec me tacle, grosse entorse de la cheville. Là-bas, il faut savoir que tu n'as le droit qu'à trois professionnels par équipe. Il y avait moi, un Brésilien et un Syrien. Le Syrien était blessé longue durée, c'était sûr qu'il ne pourrait pas jouer avant longtemps. Donc le cheikh mettait la pression au kiné pour que je me rétablisse rapidement pour le début du championnat, pour qu'il y ait au moins deux professionnels sur le terrain. Ma cheville était encore gonflée, mais je me force, je joue quand même. Et là, je me claque la cuisse. C'était sûrement lié à la cheville. Résultat, je reste un mois et demi sans jouer. Sauf que là-bas, le championnat est court, donc quand je reviens en novembre, il ne restait que deux matchs à jouer. Derrière, en janvier, ils me disent d'aller me préparer physiquement dans un centre, pour être bien en forme. Je dis ok, pas de problèmes. Et quand je reviens, je découvre qu'ils m'ont remplacé dans l'effectif par un Sénégalais. Ce qui fait qu'on est quatre étrangers et que je ne peux plus jouer. Et au final, effectivement, je ne joue pas, je ne suis jamais dans la liste. Heureusement, j'ai pu rebondir par la suite à Lekhwiya, le club de Djamel Belmadi.

Tu finis même champion du Qatar
J'étais censé faire seulement six mois avec eux, car ils avaient enrôlé un jeune Tunisien. Comment il s'appelle lui aussi ? Ils en parlaient à Lille, c'est un ailier. (il réfléchit) Ah voilà, Youssef Msakni. Il arrivait au mois de janvier. Moi, j'ai fait la première partie de saison, ça s'est bien passé, mais bon, je me suis encore blessé, j'ai eu les problèmes de cartilage au mois de mai. C'était encore galère.

As-tu été passionné par le championnat local ?
Bah franchement, j'aimais bien, malheureusement je n'ai jamais été dans de bonnes conditions. Ce qui est dommage là-bas, c'est qu'ils ne te laissent pas le temps de revenir quand tu es blessé. Ils n'ont que trois joueurs pros, donc ils font tout pour que ces trois joueurs-là soient sur le terrain. Les autres joueurs ont des contrats, certes, mais ce sont des amateurs. À part Lekhwiya qui naturalise des Brésiliens, des Ivoiriens ou des Français, ce sont tous des joueurs locaux pas terribles…

Tu peux le dire, ils ne savent pas jouer ?
Bah, c'est dur, tu vois, ils ont un petit niveau. Tu fais le une, t'as pas le deux. Ou t'as le deux et débrouille-toi (rires). Si t'es dans une mauvaise équipe, ça devient vite difficile.

Tu as aimé le pays, sinon ?
Ah, j'ai adoré. Superbe expérience. Une qualité de vie incomparable. Il fait beau presque toute l'année, 35 degrés en permanence, même s'il fait un peu trop chaud en été. Et puis c'est super moderne. Il y a tous les restaurants que tu veux, des beaux endroits à visiter. En famille, tu es bien, il y a la sécurité, tes enfants peuvent jouer dehors, ça craint rien. Tu peux laisser les clefs de ta voiture, contact allumé, tu reviens après et tu la retrouves au même endroit. Et puis après, en étant musulman, c'était pas mal, tu t'adaptes aux horaires, c'est plus facile. Non franchement, j'ai bien aimé. À part le foot qui ne s'est pas bien passé (rires).

Tu n'as pas eu des problèmes par la suite, comme c'est arrivé à d'autres ?
Il y a beaucoup d'histoires de joueurs avec le Qatar, mais en ce qui me concerne, ils ont été corrects et m'ont laissé partir. Ma dernière année, on a négocié, on s'est mis d'accord et puis voilà.

Derrière s'ouvre donc ta longue période d'inactivité. On ne pensait pas te revoir un jour sur un terrain.
Quand je suis rentré, je me suis fait opérer des deux genoux au mois d'octobre. J'ai commencé les soins, et puis ça a traîné un petit peu. Un an a passé. Les petits étaient scolarisés en France, je me suis habitué à rester chez moi. J'étais un peu saoulé de toutes mes blessures, depuis 2010, vraiment, je galérais.

Tu pensais vraiment arrêter ?
D'un côté, je voulais arrêter. Je me disais que les douleurs n'allaient jamais finir. Et de l'autre, je me disais que je n'avais encore que 29 ans, que je pouvais encore rebondir. Je suis allé aux États-Unis voir un spécialiste, je me suis renseigné, mais à la vérité, j'étais très mitigé, je ne savais pas quoi faire. Je jouais quand même avec des amis, et je voyais que je n'avais pas trop mal. Donc derrière, mon frère m'a dit de faire du futsal, histoire de m'amuser. Et voilà où j'en suis aujourd'hui.

À 31 ans, qu'est-ce qui te motive maintenant ?
Reprendre du plaisir. Je me dis que c'est que du bonus. Je ne croyais plus revenir. Tant que mon genou tient le choc, je continue.

Tu te vois rester longtemps en Algérie ?
Je ne sais pas. J'ai signé deux ans, il se peut que je ne fasse qu'un an, on verra. Ce qui est sûr, c'est que mon fils commence à grandir et j'aimerais bien qu'il me voit jouer un petit peu avant que je n'arrête. C'est une petite motivation en plus.

Avec le recul et l'expérience, quel regard jettes-tu sur ton parcours contrasté ?
Je reste fier de la carrière que j'ai eue. J'ai réalisé mon rêve d'enfant, ce qui n'est pas donné à tout le monde. Malgré toutes les blessures, j'ai toujours relevé la tête, toujours réessayé. J'ai connu la Ligue des champions, la Coupe d'Afrique, les qualifications pour la Coupe du monde. J'ai touché du doigt le très haut niveau, et ça m'a plu.

La première partie de l'interview de Mourad, c'est ici.

Propos recueillis par Christophe Gleizes, à Constantine (Algérie)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence
Hier à 17:15 Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 12 Hier à 14:46 Le carton rouge complètement idiot de German Lux 16 Hier à 14:07 Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 26 Hier à 10:35 Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 Hier à 09:56 Le raté de l'année signé Neal Maupay 12
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 2 vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 50 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 7 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 44 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 21 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30 mercredi 25 octobre Un gamin de 10 ans parcourt 500 kilomètres en avion pour s'entraîner 7 mercredi 25 octobre FPF : une amende record de 45 millions d’euros pour QPR 23 mercredi 25 octobre Les fans de Crystal Palace refusent le maillot de Pape Souaré 11 mercredi 25 octobre Un joueur ultra-rapide en D1 indonésienne 25 mercredi 25 octobre Affaire Anne Frank : des ultras d'Ascoli boycottent la minute de silence 77 mardi 24 octobre Rafik Kamergi en casquette sur l'animation d'avant-match 3 mardi 24 octobre Un joueur de Premier League soupçonné de tentative de viol 41 mardi 24 octobre Elle reprend les chansons des fans de San Lorenzo (via Brut Sport) mardi 24 octobre Le vrai meilleur buteur de l'Histoire (via Brut Sport) mardi 24 octobre Pourtant repêchée, l'Égypte se retire du CHAN 2018 9 mardi 24 octobre Les joueurs des championnats uruguayens en grève 7 mardi 24 octobre Le premier club de foot de l'histoire fête ses 160 ans 25 mardi 24 octobre Philadelphie recrute un tatoueur 7 mardi 24 octobre La voiture de Jefferson braquée 18 mardi 24 octobre Un joueur de Preston obligé de revenir sur la pelouse pour se prendre son rouge 6