Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Mouez Hassen : « C'est une minorité qui fout la merde »

Modififié
Après la raclée reçue contre l'ASSE lors de la 36e journee (5-0), des supporters des Aiglons s'étaient sacrément emportés et un bon nombre d'excités avaient même pris d'assaut Claude Puel pendant l'entraînement du club jeudi dernier.

Des faits qui sont loin d'être anodins pour Mouez Hassen, le portier niçois. Le jeune rookie qui a défendu son coach face aux assaillants s'est expliqué dans le journal L'Équipe :
« C'est une minorité qui fout la merde. Pour moi, c'est digéré. Mais ces faits sont inadmissibles. On ne voit ça dans aucun club français. Qu'ils soient en colère après la gifle stéphanoise se comprend. Mais qu'ils s'en prennent violemment à nous, non. La sécurité du club a géré au mieux la situation, mais la police, appelée en renfort vu le nombre de supporters, est restée les bras croisés.  »

Police partout, justice nulle part. TF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24