Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Résumé

Moscou dérouille Séville, Leipzig s'offre Porto

Le spectacle est venu de partout en Ligue des champions ce soir. Dans le groupe E, Liverpool a surclassé Maribor (0-7) pendant que le Spartak Moscou voyait tout rentrer contre Séville (5-1). À côté, Leipzig a joué à fond pour arracher enfin une victoire, tandis que Dortmund a déjoué à Nicosie (1-1) et laisse le Real et Tottenham bons amis (1-1 aussi).

Modififié

Maribor 0-7 Liverpool

Buts : Firmino (4e et 54e), Coutinho (13e), Salah (20e et 36e), Oxlade-Chamberlain (86e), Alexander-Arnold (90e)

Liverpool a compris comment faire : débordement sur un côté, passe au sol rapide pour un attaquant bien placé dans l'axe, tir dans le but vide. La technique n'a pas varié d'un iota pendant le match et Maribor n'a jamais compris comment réagir. Alors en un peu plus de trente minutes, les Reds ont pris le large en faisant marquer tout le monde, quitte à avoir Salah et Firmino sur un même ballon pour planter le premier doublé de la soirée. Si les Liverpuldiens lèvent le pied en seconde période, même sur phase arrêtée, Maribor est au point mort. Firmino dévie ce qu'il faut de la tête. Oxlade-Chamberlain poursuit la démonstration après être entré en jeu. Alexander-Arnold achève les débats en tentant un tir lointain contré par un défenseur. Liverpool a soigné une première fois sa différence de buts et pourra recommencer dans quinze jours.


Spartak Moscou 5-1 FC Séville

Buts : Promes (18e et 90e), Melgarejo (58e), Glusakov (67e) et Adriano (74e) pour le Spartak // Kjær (31e) pour Séville

Le Spartak n'a pas besoin du ballon pour impressionner. Tout en subissant les assauts de Séville, les Moscovites attendent patiemment et foudroient en contre-attaque. Que ce soit pour Promes ou Adriano, l'espace offert par le club espagnol est royal. L'égalisation de Kjær sur un ballon cafouillé dans la surface n'est qu'une illusion. Avec Melgarejo sur une demi-occasion, puis Glusakov d'une jolie reprise de volée pleine puissance, Moscou voit tout lui sourire pour la soirée. Les Sévillans n'ont aucune chance face à une telle réussite pour ce soir et peuvent penser au match retour : la Promes d'une nouvelle opposition de style pour récolter la deuxième place.




Manchester City 2-1 Naples

Buts : Sterling (9e) et Jesus (13e) pour City // Diawara (71e, s.p.) pour le Napoli.



Feyenoord 1-2 Shakhtar Donetsk

Buts : Berghuis (8e) // Bernard (24e et 54ee)

Feyenoord voulait survivre dans cette C1. Au son de Gloria Gaynor, les Néerlandais ont pensé y parvenir. Mais alors que Berghuis profite de la savonnette du gardien du Shakhtar pour ouvrir le score. La soirée débute bien. Elle ne se poursuit pas dans l'allégresse, la faute à un homme : Bernard, hype de l'été 2013. En deux temps, le Brésilien met son équipe sur la bonne voie. Il commence le spectacle en contournant Jones ballon au pied, sans ralentir sa course, avant de mettre le deuxième de la tête, seul au second poteau. Les Ukrainiens peuvent croire aux huitièmes. Pour Feyenoord, sauver quelque chose de cette campagne va devenir difficile.


AS Monaco 1-2 Beşiktaş JK

Buts : Falcao (30e) pour Monaco // Tosun (34e, 54e) pour le Beşiktaş



RB Leipzig 3-2 FC Porto

Buts : Orbán (9e), Forsberg (38e) et Augustin (41e) pour Leipzig // Aboubakar (18e) et Marcano (44e) pour le FC Porto

Il y a du Jean Alesi dans la manière dont le RB Leipzig joue au football. Malgré les matchs qui s'accumulent, les taureaux ailés ne connaissent qu'une façon d'être sur le terrain : à fond, à fond, à fond... et parfois dans les graviers. Ainsi va Jean-Kevin Augustin aujourd'hui. Du sol, il se relève sans réfléchir pour enchaîner d'une belle roulette et avancer vers le but, alors que son équipe mène déjà 1-0. Car comme Falcao à Monaco, les Lipsiens ont attaqué tambour battant et ouvert le score grâce à un but de renard de Willi Orba (1-0, 9e). Mais encore une fois, le RB prend une égalisation évitable, cette fois-ci sur une touche longue et un ballon aérien sur lequel aucun défenseur ne réussit à intervenir avant Aboubakar (1-1, 18e). Pour autant, Leipzig offre un beau spectacle et Forsberg régale par son contrôle orienté avant de tromper Casillas (2-1, 38e). L'ancien Parisien Jean-Kevin Augustin enfonce le clou avec sang-froid (3-1, 41e). Leipzig prend le large et n'a plus qu'une chose à faire pour maintenir ses spectateurs en haleine : encaisser un autre but idiot par Marcano (3-2, 44e). Et si les Allemands calment le jeu après la pause en matière de buts, le principe est resté le même : de l'attaque, encore et toujours, pour prendre le large et marquer toujours plus de buts. Surtout, pour avoir enfin la première victoire de l'histoire du club en C1. Ce sera finalement avec trois buts. Mais il va falloir un mur solide pour stopper un Leipzig à cette vitesse.



APOEL Nicosie 1-1 Borussia Dortmund

Buts : Poté (62e) pour l'APOEL // Sokratis (68e) pour le Borussia

Dortmund a-t-il envie de jouer cette compétition ? La Ligue Europa manque-t-elle à Peter Bosz ? Pendant de longues minutes, le chrono a défilé sans que le BvB ne semble en état d'attaquer, avec un Aubameyang bien isolé et sans rien à croquer. Seul motif d'inquiétude pour Nicosie en quarante-cinq minutes : les blessures s'accumulent, de l'attaquant au gardien de but, après un choc aérien avec PEA. Pourtant, c'est Dortmund le vrai malade de la soirée, avec un gardien qui oublie ses repères quand le ballon de la Ligue des champions est de sortie. À la suite d'un arrêt loupé par Bürki, l'ancien Clermontois Mickaël Poté (33 ans) ouvre le score pour les Chypriotes (1-0, 62e). Certes, une chandelle de Götze permet à Sokratis de sauver les apparences (1-1, 68e). Certes, le Borussia se réveille deux minutes, et Kagawa fracasse la barre transversale. Certes, Aubameyang voit sa tête sur le poteau. Mais jusqu'au bout, c'est Nicosie qui était fringuant et méritant. Il y a un parfum de 2011-2012 qui flotte dans les rangs jaune et noir.


Real Madrid 1-1 Tottenham

Buts : Ronaldo (43e sp) // Varane csc (28e)

Pourquoi se séparer quand on joue traditionnellement tous deux en blanc, qu'on a six points en tête du groupe et que l'adversaire le plus dangereux ne fait pas le boulot dans l'autre match du groupe ? Il n'y a aucune raison de le faire. Donc Anglais et Espagnols se partagent les rôles. Si le Real domine le ballon, il laisse les occasions à Tottenham. Alors au bout d'un moment, les Londoniens parviennent logiquement à quelque chose. Avec l'aide de Varane, surpris par la talonnade loupée de Kane qui avait bien flairé le centre de Serge Aurier, Tottenham ouvre le score (0-1, 28e). Mais pourquoi se quitter avec un vainqueur bon sang ? Aurier l'a bien compris : cela ne servait à rien ce soir. Alors quand Kroos provoque dans la surface, l'ancien Parisien lance un tacle qui ne rime à rien et offre un penalty aux Espagnols. Ronaldo prend à contre-pied Hugo Lloris, élu homme du match. Avec sept points après trois matchs, tout le monde est heureux.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C1 - J3 - Ce qu'il faut retenir de ce mardi




    Dans cet article


    il y a 6 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    il y a 6 heures Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 24 il y a 7 heures Infantino contre les matchs de Liga aux USA 27 Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 7
    À lire ensuite
    Serge, le grand frère