1. // Barrages Euro 2016
  2. // Danemark/Suède (2-2)

Morten Olsen démissionne

Modififié
4 2
Fin de l’histoire entre Morten Olsen et la sélection danoise.

Suite à l’élimination de son pays après le nul concédé au Parken Stadium de Copenhague (2-2), l’entraîneur du Danemark, Morten Olsen a annoncé sa démission. Une nouvelle qui peut attrister les supporters danois, puisque le sélectionneur était en poste depuis maintenant 15 ans, soit le plus long mandat pour un entraîneur international sur le continent européen. « J’ai informé les joueurs et la Fédération. Il n’y a pas d’intérêt à continuer, explique l’homme aux 102 sélections. Bien sûr, ça me touche de finir ainsi après plus de 35 ans (en tant que joueur et entraîneur), mais je suis surtout désolé pour les fans. Je me sens un peu vide au regard de ce match. »

Sous le commandement de Morten Olsen, le Danemark avait réussi à se hisser en huitièmes de finale lors du Mondial 2002, ainsi qu’en quarts de finale d'Euro (2004). FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Décision sage, il a fait de son mieux avec ses idées et ne fera pas mieux avec la sélection, un peu comme certains des joueurs qu'il a sélectionné.

Il est temps de passer le relai aux jeunes talents qui veulent progresser, il faut les encourager et arrêter de les bloquer pour des joueurs qui n'avanceront plus et qui ont juste l'avantage de l'expérience et pas forcément un niveau intrinsèque indispensable.

Il faudra également protéger au maximum Pione Sisto du piège des grands clubs qui n'apprennent strictement rien aux jeunes et attendent d'eux qu'ils marchent sur le championnat en trois matches avant de les dégager.
Avec le talent qu'il a, c'est interdit de se gâcher à la manière de l'attaquant qui officie en pointe de cette sélection.
S'il progresse dans le bon environnement, il sera probablement l'un des tous meilleurs à son poste.
Très grand Monsieur du football européen, qui j'espère pourra trouver à ne pas rester sur cet échec après avoir tiré le maximum d'une génération que je ne peux m'empêcher de trouver un brin limitée..

Et pour lui rendre justice, si impulsion décisive il y eut dans les succès des Danish Dynamite, souvent réduits aux mantriques Laudrup, Elkjaer-Larsen, Arnesen, Lerby voire Piontek : éh bien et en termes de matrice-jeu, il me semble que ce fut essentiellement grâce à lui..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 2