En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Mort du preneur d'otage de Di Stéfano

La légende du Real Madrid, Alfredo Di Stéfano, disait au revoir au monde l'année dernière.

Dans une interview accordée dans les colonnes de So Foot, le joueur qui a porté les couleurs de trois sélections (Argentine, Colombie et Espagne), racontait sa séquestration par un commando vénézuélien des Forces armées de la libération nationale : « Le Real faisait une tournée au Venezuela. J'étais dans ma chambre d'hôtel avec Santamaria, et à six heures du matin, on reçoit un coup de téléphone. Au départ, je pensais que c'était une blague, mais quelques secondes plus tard, deux personnes frappent à la porte en se présentant comme des policiers. Ils me disent que je suis en état d'arrestation et qu'ils vont m'expliquer pourquoi au poste de police. Je me lave les dents, je me coiffe et je les suis. En entrant dans leur voiture, ils me disent : "Alfredo, tu es notre otage, nous ne sommes pas policiers." Et là, ils me mettent un bandeau sur les yeux. »

Parmi ces hommes (qui l'ont relâché un jour après) figurait Paúl del Río, alias Máximo Canales. L'artiste vénézuélien est mort dimanche à l'âge 72 ans, dans des conditions inconnues.

Les hommages pour ce révolutionnaire sont nombreux au Vénézuela, dont certains venant de politiciens.



RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165