En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Groupe F
  4. // Marseille/Arsenal
  5. // Notes

Morel victime, Ramsey bourreau

Globalement, les Marseillais ont été bien plus convaincants que des Gunners tout timides, à l’image d’un Giroud porté disparu. Comme la vie est vraiment trop injuste, c’est pourtant les canaris londoniens qui se sont imposés sur deux éclairs de Walcott et Ramsey.

Modififié
Olympique de Marseille

Mandanda (5) : Le pauvre Steve a environ fait son premier arrêt à la 50e. Et il était décisif. Par contre, derrière, il prend deux pions, abandonné par sa défense. La vraie question que tout le monde se pose, ce n’est pas « est-ce qu’il y pouvait quelque chose ? » mais bien « est-ce qu’il avait la gastro ? »

Fanni (7) : Rod Racer doit avoir qualifié la génitrice de DD en des termes bien peu reluisants. C’est la seule explication possible et rationnelle à son absence chez les Bleus. Surtout quand on voit le match de Sagna.

N’Koulou (5) : Au début, on pensait que le mec avait un peu retrouvé son véritable niveau, tant Giroud était muselé. Il s’est même permis deux-trois transversales de très bon ton. Et puis il a dévié dans ses buts la frappe de Ramsey. Ce qui est pour le moins rédhibitoire.

Lucas Mendes (6,5) : Honnêtement, Souleymane Diawara est-il bien sûr de vouloir revenir de blessure ? Parce que franchement, le Brésilien fait plus qu’assurer l’intérim.

Morel (2) : On a eu peur des accélérations de Walcott dans son dos. Il a préféré lui donner un but tout fait dans la surface. Une victime qui se cogne la tête contre les murs pour éviter de se faire tabasser.

Romao (6) : L’enfer lui était promis face à Mesut Özil, redevenu tendance depuis sa signature chez les Gunners. Le Togolais s’en est plutôt bien sorti, même si on aurait aimé qu’il gratte cette balle dans les pieds de Ramsey. À revoir.

Imbula (7) : Didier Drogba lui aussi venait de Guingamp. Vous connaissez la suite. On attend avec impatience la signature de Yatabaré au mercato.

Payet (5) : Le Réunionnais serait-il victime d’AlainTraoréite aigüe ? À part une ou deux frappes et quelques dribbles, il a semblé manquer de jus et incapable de faire la différence. Aurait-il peur de la concurrence de Thauvin ?

Valbuena (6,5) : Comme à son habitude, Petit Vélo a voulu faire le poisson pilote. Son sprinter étant APG, c’était peine perdue.

A. Ayew (<3) : Le mec provoque un pénalty et laisse son frère tout juste entré en jeu le tirer. Si c’est pas avoir l’esprit de famille, ses parents sont prêts à manger la collection de Sept à la maison.

Gignac (4) : Comme il a été signalé hors-jeu quatre fois en vingt minutes, Dédé s’est dit qu’il ne servait pas à grand-chose de courir. Alors il est allé se cacher sur les ailes, là où on avait vraiment besoin de lui.


Arsenal

Szczęsny (~) : D’accord, il n’a pas pris de buts. En revanche, il semblerait que personne ne lui ait parlé du fait qu'il pouvait capter les ballons sur les frappes. Lui préfère les repousser un peu devant, histoire de laisser une chance aux types d’en face. La Pologne, cette terre de partage.

Sagna (4) : Ses centres sont critiqués ? Très bien, il n’en fait plus. Il ne dépasse d’ailleurs même plus la ligne médiane. Un homme radical. Défendre n’est toujours pas au programme non plus.

Koscielny (6) : On l’attendait tous, le tacle de salaud, par derrière, les semelles bien hautes sur les épaules de Mathieu Valbuena. Il n’est jamais venu, zaî zaî zaî zaî. Ce qui constitue une bonne prestation pour lui.

Mertesacker (6) : L’Allemand est très fort sur les duels et en dessous de tout sur les ballons dans son dos. Comme l’arbitre de touche était de son côté, le plan s’est déroulé sans accroc.

Gibbs (N.C.I.S) : Gibbs ne parle pas beaucoup, n’est pas vraiment impressionnant, mais fait toujours le travail proprement. Ce soir, Kieran était au niveau de Leroy Jethro.

Flamini (+ ou - 3) : Jouer avec son ex contre son autre ex, c’est un vrai crève-cœur. Déchiré comme Patrick Fiori, il a choisi de ne pas choisir. Et ne rien foutre.

Wilshere (6) : On nous rabâche beaucoup les oreilles avec lui, le « futur numéro 10 de l’Angleterre » . En vrai, même s’il accélère plutôt bien le jeu, qu’a-t-il de plus que Valbuena, si ce n’est cette propension à faire des extérieurs du pied ? Il veut finir comme Quaresma, aux Émirats à 29 ans ?

Özil (0-10) : Pour s’exprimer, Mesut a besoin du ballon. Quand son équipe ne l’a pas, il sert autant que de l’or en plein désert. Quand il l’a, c’est une autre histoire. Preuve en est son amour de talonnade pour Gibbs qui aurait mérité un meilleur sort.

Walcott (2) : Il a marqué et il en est sûrement très content. Mais ne pas arriver à martyriser Morel quand on a sa pointe de vitesse, c’est à la limite de la faute professionnelle. À la place d’Arsène, on prendrait des sanctions.

Ramsey (6/7) : En sept matchs, le Gallois en est déjà à 6 buts, soit plus que lors de chacune des saisons précédentes. On appelle cela un début de saison canon.

Giroud (%) : On l’a plus vu en gros plan en train de se recoiffer que le ballon aux pieds. Mais comme apparemment cela plaît à certain(e)s, il est préférable de ne rien dire sur ce sujet. Il faut prendre les parts de marché où elles se trouvent.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 4 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 4 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4