Moratti met la pression

0 0
L'étau se resserre autour de Rafael Benitez. Sa formation de l'Inter est déjà larguée à dix longueurs du grand rival, l'AC Milan, en Serie A, et vient d'encaisser un nouveau camouflet en se faisant étriller à Brême en Ligue des champions (3-0).

L'humiliation de trop pour Massimo Moratti ? Le président nerazzurro a en tout cas exprimé son mécontentement et a fait du Mondial des clubs un ultimatum à peine voilé pour le technicien espagnol : «  Je ne veux pas créer de problème avant ou pendant la Coupe du monde des clubs mais nous verrons après. Benitez devra faire preuve de caractère, autrement nous ne remporterons pas une compétition comme celle-là, a-t-il confessé selon l'AFP. Mentalement, je me suis senti mal après la défaite à Brême, mais je n'en ai pas parlé aux joueurs. Les blessures ne peuvent pas être une excuse. Je pense que nous ne montrons pas assez de caractère pour passer au-dessus des obstacles » .

En même temps, s'il ne parvient pas à trouver la clé pour vaincre le Tout Puissant Mazembe, on ne pourra plus grand chose pour Rafa...

AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0