Moratti cultive sa différence

0 0
En 2010, l'Inter a pour l'instant gagné tout ce qui était possible de gagner.

Et comme toutes les équipes qui règnent sans partage, l'Inter est devenu le club le plus détesté d'Italie. Et l'absence du moindre rital dans le onze-type des nerazurri est donc devenue l'objet de toutes les railleries de l'autre côté des Alpes. Scandalisé par de tels reproches, Massimo Moratti, le président de l'Inter a fait savoir le fond de sa pensée au micro de la Rai : « Ce n'est pas possible. Ça n'a rien à voir. Je suis fier de cette opportunité qu'a donnée l'Inter à l'Italie, d'être sur la première marche de partout. On a toujours besoin de trouver un défaut à celui qui gagne, il vaut mieux être multiethnique que d'acheter les matches » .

Les dirigeants de la Juventus Turin apprécieront...

TL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0