Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Moratti a voulu signer Cantona, Mancini et Totti

Modififié
Président de l'Inter Milan entre 1995 et 2013, Massimo Moratti a laissé le trône du club nerazzurro à l'homme d'affaires indonésien, Erick Thohir.

Pendant ces 18 années à la tête du club milanais, Moratti a tenté de nombreux coups de poker en matière de transfert. Parfois réussis, parfois moins. L'Inter n'a jamais lésiné sur les moyens pour accueillir les meilleurs joueurs du monde à Milan. Dans une interview accordée au Corriere della Sera, Moratti deuxième du nom a révélé la tentative de trois grosses signatures du gratin européen des années 90 : « Ma première idée après avoir acheté le club était de prendre Cantona et Mancini. J'étais à Londres quand Cantona a mis son high-kick au supporter de Crystal Palace. Il a décidé de rester à Manchester après cela. Quant à Mancini, il a été considéré comme intransférable par la Samp. Au moins d'octobre 1996, c'était chose faite, sauf qu'Enrico Mantovani m'a expliqué que les fans de la Samp allaient devenir hystériques. » Pour ce qui est de l'emblématique Francesco Totti, les discussions ont été en revanche bien plus courtes : « J'étais à Rome avec le président Sensi en 2007 pour conclure le deal avec Chivu. Je lui ai dit : "Si tu veux vendre Totti, tu as juste à me dire un chiffre." Il n'a même pas réfléchi une seconde avant de me répondre : "Non, Totti restera ici, il ne sera jamais à vendre." Et il avait raison. »

Pendant ce temps-là, l'Inter actuel se retrouve avec Dodô, Jesus et Osvaldo.

GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 1
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Quand Jesé devient Jey M