Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 36e journée
  3. // Inter Milan/Juventus (1-2)

Morata se paie l'Inter

En recevant une Juve déjà championne, l'Inter avait là une occasion parfaite pour se relancer dans la course à l'Europe. Malheureusement, les hommes de Mancini n'ont pas fait le poids face à la Vieille Dame et se sont inclinés, 2-1.

Modififié

Inter Milan - Juve
(1-2)

M. Icardi (10') pour Inter Milan , C. Marchisio (42'), Á. Morata (83') pour Juventus Turin.


Qui d'autre que lui ? Sur la pelouse de San Siro, bien entendu que la Juve, déjà championne, n'avait pas grand-chose à jouer. Pourtant, les Turinois n'ont pas fait les choses à moitié, comme d'habitude. Ils sont même allés chercher la victoire, à dix minutes du coup de sifflet final. Grâce à qui ? Álvaro Morata, forcément. Quelques jours après avoir offert une finale de Ligue des champions aux siens, l'Espagnol a récidivé d'une belle demi-volée à l'entrée de la surface. Un but moins important, certes, mais qui prouve une chose : l'enfant de Madrid en a encore sous la semelle. Comme ses partenaires. Une bonne nouvelle quand on sait que les Turinois ont un triplé à aller chercher.

Les Turinois encore à Madrid…


Entre une demi-finale historique de Ligue des champions et une finale de Coupe d'Italie, la Juve devait se reconcentrer sur le championnat, ce samedi, sur la pelouse de l'Inter Milan. Face à une équipe turinoise sacrément remaniée, ce sont les hôtes qui prennent les choses en main, à l'image d'Icardi qui déclenche les hostilités d'une belle frappe lointaine que Storari parvient à détourner. Sur la pelouse, seuls les Intéristes ont un truc à jouer, et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça se voit. Beaucoup. Dominateurs, les locaux sont très vite récompensés grâce à la réussite de Mauro Icardi qui dévie, de la poitrine, une frappe de Brosović (10e). Devant l'apathie de ses coéquipiers, Morata décide de sonner la révolte, mais le héros de Madrid, à l'issue d'une superbe action, voit sa frappe déviée par Handanović (21e). Malgré une nouvelle énorme occasion pour l'Inter sur une frappe de Palacio, la Juve sort peu à peu la tête de l'eau et Matri fait parler sa pointe de vitesse qui oblige Vidić à commettre l'irréparable dans la surface : penalty. Face aux absences de Vidal, Tévez ou encore Pirlo, c'est Marchisio qui prend son élan et remet les deux équipes à égalité (42e).

…Ah bah vraiment, en fait


La montée en puissance de la Juve en fin de première période se confirme rapidement dans ce second acte, et Morata est même tout proche de donner l'avantage aux siens, mais la tête de l'Espagnol n'est pas cadrée (50e). En face, l'Inter lève le pied, comme un aveu d'impuissance face à une Juve pourtant à des années-lumière de livrer son plus beau récital. Car même si la domination est plutôt à l'avantage des locaux, les occasions ne sont pas au rendez-vous, et Storari n'est pas vraiment embêté, si ce n'est sur un bel enroulé de Shaqiri qui ne trouve toutefois pas le cadre. Comme bien souvent cette saison, la Juve semble être une forteresse imprenable, sur laquelle les assauts n'ont pas vraiment d'incidence. D'Ambrosio tente bien d'inscrire l'un des buts de l'année, mais sa reprise acrobatique file au-dessus des bois de Storari. Non, il n'y a vraiment rien à faire face à cette Juve à qui la vie sourit. Et en ce moment, il n'y a rien à faire non plus face à Álvaro Morata qui vient inscrire le deuxième but turinois à dix minutes du terme. Derrière, comme pour chambrer encore plus son adversaire, Storari sort une double parade extraordinaire. L'Inter dit sûrement adieu à l'Europe alors que la Juve, elle, se prépare au triplé.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 112
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible