1. //
  2. // 8es
  3. // Bayern-Juventus (4-2 a.p)

Les notes de Bayern-Juventus

Emmené par un excellent Morata, la Juve a longtemps fait le match parfait avant de craquer face aux gros canons bavarois : Lewandowski, Müller, Costa, Coman.

Modififié
1k 123

Bayern Munich

Neuer <3 Au début, on a eu le mauvais Manuel Neuer : je sors n’importe comment, je relance plein axe à ras de terre dégueulasse, je gueule sur mes coéquipiers, je prends deux buts. Et puis à 0-2, le mec sort une grosse parade. Le match change. À 4-2, il dit non à Mandžukić. Manuel Neuer est un homme cruel.

Lahm (5) : PL, à bout de souffle, sa haine lui redonne de l’oxygène. Parce qu’on n'est pas comme eux, pas comme eux.

Kimmich (4) : Le minot s’est fait bouffer par Morata. Sauf que le minot n’est pas sorti à la mi-temps. Sa qualité de relance était nécessaire. Les vainqueurs ont toujours raison. Et puis cette faute sur Pogba à la fin en annonce de belles dans le futur. Mi-quiche mi-raisin donc.

Benatia (3) : Quand t’es mené 2-0 à la mi-temps, que t’es défenseur central et que ton coach te sort, tu sais que t’as fait un sacré match de merde. C’était bien la peine de revenir de blessure pour être à ce niveau-là. Remplacé par Bernat à la 45e, présent pour faire chier Cuadrado.

Alaba (3) : Aligné arrière gauche, l’Autrichien se baladait en numéro 10. Pourquoi pas. Sauf qu’il a raté un bon nombre de passes et de contrôles, inhabituel pour lui, n’a pas compris Neuer, s’est fait mangé à la course par Morata. Replacé dans l’axe, il a été bien plus discipliné et efficace. Alabattoir.

Xabi Alonso (4) : De plus en plus lent, il n’a pas su trouver la faille à la passe. Remplacé à la 60e par Coman (9) Ouragan, le Barbare Roi. Un traitre parfait, décisif, intuable, remuant, passeur, buteur tout seul comme un grand. Le mec capable de relancer la queue de rat. Vite, l’Euro.

Vidal (6,5) : Face à son ancienne équipe, il avait envie d’en découdre. À l’origine d’une générale, le mec était clairement l’homme de la révolte, celui qui voulait encore gagner. Probablement le meilleur enchaînement tacle-ouverture du monde.

Douglas Costa (8) : Depuis la fin de Ma Famille d’abord, Junior a bien grandi. Le plus grande danger bavarois n’a jamais cessé de provoquer, que ce soit en empilant les Robben, en frappant dans l’axe, ou en centrant superbement. L’ailier parfait.


Ribéry (7) : Pendant de très longues phases, tout le jeu du Bayern passait sur son côté gauche, où il multipliait les centres. Souvent dans les bras de Buffon, certes, mais il a épuisé Lichtsteiner et contraint Cuadrado à revenir. Kaiser Francky avait faim, très faim, et la standing ovation à sa sortie était plus que méritée. Remplacé par Thiago Alcántara à 101e (7), fils spirituel de, une-deux dans la surface, plat du pied, tranquille.

Müller (90) : Le Raumdeuter a encore inventé un espace qui n’existait pas. Excusez-le d’être toujours au bon moment où vous ne l’attendiez plus, comme ce billet de 50 que vous étiez persuadé d’avoir paumé et que vous retrouvez au moment de payer un verre à la petite Hélène.

Lewandowski (6,5) : Il a pesté, encore et toujours. Pas assez de ballons, mis au supplice par la doublette BB de la Juve. Et puis, grâce à son sacrifice, Casper Lewandowski a pu pécho Christina Ricci.

Guardiola (8) : Et s'il comprenait vraiment mieux le football que les autres?

Juventus Turin


Buffon (6) : Jean-Louis ne devrait jamais encaisser quatre buts. Jamais. Quand il y avait embrouille, il faisait des câlins. À la fin, il faisait des câlins. Il s’est dit « fier de son équipe » . Buffon, l’homme qui réveille toutes tes daddy issues.

Lichtsteiner (4) : Premier à la bagarre. Premier pour hurler sur l’arbitre. Injustement sous-coté dans la catégorie « plus gros fdp » du football. Si seulement il avait plus croisé sa frappe…

Bonucci (5) : Tu laisses Lewandowski seul un instant, et voilà le travail.

Barzagli (5) : Tu laisses Müller seul un instant, et voilà le travail.

Évra (3) : C’était un ballon pour le poteau de corner, Patrice !

Hernanes (4) : Tout soi-disant Prophète qu’il soit, le mec va pouvoir rester en Allemagne et demander le statut de réfugié de guerre après cette relance dégueulasse.

Khedira (7) : L’Allemand avait tout bien fait, récupération, passes courtes, ouverture. Il est d’ailleurs à l’origine des deux buts. Et puis il a été remplacé par Sturaro à la 68e (4), tout simplement pas au niveau.

Cuadrado (6,5) : La classe intégrale sur sa feinte de frappe et le sang-froid pour marquer. Le raté qui coûte cher, et la plongée vers l’abime dès qu’il n’avait plus Morata pour combiner en contre. Curly ne peut pas rester trop longtemps à l’air libre, sinon il devient mauvais. Remplacé par Pereyra à la 89e, chat noir.

Alex Sandro (6) : Tout comme le Colombien, le but en moins. Hyper solide en début de match, il verrouillait parfaitement le côté gauche face à Douglas Costa. Et puis Coman est arrivé. Le Brésilien commence à en avoir marre des retours face au Bayern.

Pogba (7) : Pour la signature de son contrat Adidas, Paul avait décidé d’être le Boss, avec une belle ouverture plat du pied pour ouvrir le chemin de la qualification. Il passe ensuite tout près de la passe décisive géniale. Si près. Il a ensuite disparu avec le reste du milieu turinois. Tristesse.

Morata (8) : Un but de renard. Une remontée dantesque. Un piqué sur Neuer qui finit au fond, signalé à tort hors jeu. Lorsqu’il est sorti, Alvaro était clairement qualifié. Il mériterait de l’être encore. Possible d’organiser une rencontre Morata-Emrata pour lui remonter le moral ? Sinon, Mandžukić n’a servi à rien, si ce n’est à vouloir se battre.

Allegri (8) : Bonne composition, bonne tactique, changements horribles.

Le compte-rendu du match

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Charles Alf Lafon
  • Modifié

    Dans cet article

    Note : 1
    L'homme de ce match côté bavarois c'est clairement Vidal. Il a posé ses couilles en 2ème mi temps, lançé la révolté et s'est battu comme un chien sur tous les ballons et en a récupéré pas mal, plaque tournante tous les ballons passé par lui.
    Note : 9
    Moi ça me tue de lire des "la Juve aurait trop mérité de se qualifier"... Ca ne vous vient pas à l'esprit de vous dire que ça a juste été une énoooorme confrontation, que clairement la Juve a montré qu'après le Bayern et le Barça, il faut compter sur eux en Europe, devant le Réal même, mais que simplement sur deux matchs, les meilleurs ont gagné ?

    Je veux bien que la disposition tactique de la première mi temps turinoise ait été monstrueuse de pressing haut et d'agressivité, c'était très fort. Mais c'est un peu vite oublier qu'à l'aller pendant 65 minutes le Bayern a pratiqué un football d'une intensité et d'une intelligence tactique que personnellement je n'avais jamais vu, à part chez le Barça de Pep en de très rares occasions. De même, Guardiala qui en seconde mi temps fait jouer son équipe en 3-3- 4 c'est pas fort ça en termes tactiques ? Par ailleurs, à l'exception du but de Cuadrado marqué sur une action exceptionnelle, les trois autres buts de la Juve sur les deux matchs sont marqués dans des circonstances totalement improbables. Alors que les buts du Bayern le sont toujours sur des actions construites. C'est pour ça qu'écrire que la Juve s'est faite voler, c'est quand même fort de café. Surtout, lire les Juventini se plaindre de l'arbitrage, respectons nous les gars. D'autant plus que ce soir, l'arbitre a été plutôt mauvais sans distinction de maillots.

    Moi je retiens que ça a été deux matchs exceptionnels de foot tactique technique, de tripes de coeur et qu'à la fin, ce sont les meilleurs qui ont gagné. Parce qu'être capable de passer deux buts en moins de 20 minutes à cette Juve là, en Europe, il n'y a que le Barça et le Bayern qui le font. Honneur à la Juve moins aux haters qui pensent qu'elle s'est faite voler.
    RoqueSantaChibre- Niveau : Loisir
    Moi ce soir je suis triste pour mon ami Pierre qui bouffé ses ongles pendant 2h30. Voilà, j'immortalise ici sa peine.
    Note : 3
    Honnêtement j'ai jamais vu un coach aussi "maltraité" que Guardiola, c'est incroyable.

    Avec lui c'est soit il gagne la C1 soit c'est un tout bidon, hallucinant.Ça doit être le seul coach au monde auquel on exige de lui qu'il fasse des triplés tous les ans.
    Ce match me fait dire que les prolongations en match aller retour ca fausse quand meme un peu. Bien que je sois pour Paris et que j'ai souvent vibrer dans ces matchs à prolongations, je me demande si ce serait pas mieux de faire comme à la dernière Copa, à savoir séance de penalty direct. Ou alors enlever le but a l'extérieur pour la prolongation. Fin bref en dehors de ca vraiment étonné de la partition de Ribery (je ne suis pas le Bayern). Belle hargne. Frustré pour la Juve malgré tout, mais le foot a gagné ce soir ca fait plaisir !
    Note : 3
    Message posté par toof11
    Certains vantent le génie tactique pour avoir osé mettre 5-6 attaquants. Mais le faire quand tu es à quelques minutes d'une défaite cruciale, c'est "normal"... c'est comme un gardien qui monte sur un coup franc offensif ou un corner à 30 secondes de la fin d'un match qu'il perd...
    Et pour ce genre de truc, on me catalogue anti-Guardiola.


    Sans être excessif et aller jusqu'à parler de génie tactique; Le dispositif de la dernière demi-heure du temps réglementaire, c'est pas un simple on met des joueurs devants et on prie...
    C'est un schéma de jeu dans lequel le Bayern a évolué à plusieurs reprises. Le placement de Costa plus axial et un peu plus en retrait (quasiment comme un 8), avec ses percussions, qui ont pour principal but de créer des minis brêches dans le bloc adverse, et de fatiguer, c'est un truc travaillé, tout comme Lahm et Bernat qui s'axe plus par moment. Pendant que Coman mort la ligne pour faire des centres... etc..ETc..

    Enfin bref, ce que je veux simplement dire, c'est Guardiola a le mérite d'avoir travaillé en Buli, face à des 11 très regroupés, des grosses diversités tactiques, afin de toujours finir par trouver une solution. Et ce soir c'est peut être se travail de fond, cette variation de jeu de l'équipe qui l'a mis en place, qui est un peu récompensée.

    Donc non on peut pas dire que c'est du tout bateau, à faire monter 5 ou 6 joueurs offensifs et puis advienne ce que pourra.
    Note : 2
    Et je trouve que l'atmosphère sur So foot est de plus en plus irrespirable, le nombre de mecs qui se prennent grave la tête en criant "non c'est noir", "non c'est blanc"... a explosé. et je parle pas de débattre ou d'échanger les opinions, les insultes, l'agressivité deviennent monnaie courante...

    Presque plus de discussion posée... Putain après un match comme hier on devrait tous être heureux d'aimer le football (et même pour les supporters de la juventus qui subissent la cruauté du football (les 2 pouvaient se qualifier, le Bayern a eu un peu plus de réussite peut être), il y a de quoi être fier du match et de l'équipe).
    JE vois même pas pourquoi les prises de têtes sont aussi marquées...

    A croire qu'avoir raison ou non sur les qualités de Guardiola est devenu plus important que d'apprécier le football en soit...

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    1k 123