En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Bayern-Juventus (4-2 a.p)

Les notes de Bayern-Juventus

Emmené par un excellent Morata, la Juve a longtemps fait le match parfait avant de craquer face aux gros canons bavarois : Lewandowski, Müller, Costa, Coman.

Modififié

Bayern Munich

Neuer <3 Au début, on a eu le mauvais Manuel Neuer : je sors n’importe comment, je relance plein axe à ras de terre dégueulasse, je gueule sur mes coéquipiers, je prends deux buts. Et puis à 0-2, le mec sort une grosse parade. Le match change. À 4-2, il dit non à Mandžukić. Manuel Neuer est un homme cruel.

Lahm (5) : PL, à bout de souffle, sa haine lui redonne de l’oxygène. Parce qu’on n'est pas comme eux, pas comme eux.

Kimmich (4) : Le minot s’est fait bouffer par Morata. Sauf que le minot n’est pas sorti à la mi-temps. Sa qualité de relance était nécessaire. Les vainqueurs ont toujours raison. Et puis cette faute sur Pogba à la fin en annonce de belles dans le futur. Mi-quiche mi-raisin donc.

Benatia (3) : Quand t’es mené 2-0 à la mi-temps, que t’es défenseur central et que ton coach te sort, tu sais que t’as fait un sacré match de merde. C’était bien la peine de revenir de blessure pour être à ce niveau-là. Remplacé par Bernat à la 45e, présent pour faire chier Cuadrado.

Alaba (3) : Aligné arrière gauche, l’Autrichien se baladait en numéro 10. Pourquoi pas. Sauf qu’il a raté un bon nombre de passes et de contrôles, inhabituel pour lui, n’a pas compris Neuer, s’est fait mangé à la course par Morata. Replacé dans l’axe, il a été bien plus discipliné et efficace. Alabattoir.

Xabi Alonso (4) : De plus en plus lent, il n’a pas su trouver la faille à la passe. Remplacé à la 60e par Coman (9) Ouragan, le Barbare Roi. Un traitre parfait, décisif, intuable, remuant, passeur, buteur tout seul comme un grand. Le mec capable de relancer la queue de rat. Vite, l’Euro.

Vidal (6,5) : Face à son ancienne équipe, il avait envie d’en découdre. À l’origine d’une générale, le mec était clairement l’homme de la révolte, celui qui voulait encore gagner. Probablement le meilleur enchaînement tacle-ouverture du monde.

Douglas Costa (8) : Depuis la fin de Ma Famille d’abord, Junior a bien grandi. Le plus grande danger bavarois n’a jamais cessé de provoquer, que ce soit en empilant les Robben, en frappant dans l’axe, ou en centrant superbement. L’ailier parfait.


Ribéry (7) : Pendant de très longues phases, tout le jeu du Bayern passait sur son côté gauche, où il multipliait les centres. Souvent dans les bras de Buffon, certes, mais il a épuisé Lichtsteiner et contraint Cuadrado à revenir. Kaiser Francky avait faim, très faim, et la standing ovation à sa sortie était plus que méritée. Remplacé par Thiago Alcántara à 101e (7), fils spirituel de, une-deux dans la surface, plat du pied, tranquille.

Müller (90) : Le Raumdeuter a encore inventé un espace qui n’existait pas. Excusez-le d’être toujours au bon moment où vous ne l’attendiez plus, comme ce billet de 50 que vous étiez persuadé d’avoir paumé et que vous retrouvez au moment de payer un verre à la petite Hélène.

Lewandowski (6,5) : Il a pesté, encore et toujours. Pas assez de ballons, mis au supplice par la doublette BB de la Juve. Et puis, grâce à son sacrifice, Casper Lewandowski a pu pécho Christina Ricci.

Guardiola (8) : Et s'il comprenait vraiment mieux le football que les autres?

Juventus Turin


Buffon (6) : Jean-Louis ne devrait jamais encaisser quatre buts. Jamais. Quand il y avait embrouille, il faisait des câlins. À la fin, il faisait des câlins. Il s’est dit « fier de son équipe » . Buffon, l’homme qui réveille toutes tes daddy issues.

Lichtsteiner (4) : Premier à la bagarre. Premier pour hurler sur l’arbitre. Injustement sous-coté dans la catégorie « plus gros fdp » du football. Si seulement il avait plus croisé sa frappe…

Bonucci (5) : Tu laisses Lewandowski seul un instant, et voilà le travail.

Barzagli (5) : Tu laisses Müller seul un instant, et voilà le travail.

Évra (3) : C’était un ballon pour le poteau de corner, Patrice !

Hernanes (4) : Tout soi-disant Prophète qu’il soit, le mec va pouvoir rester en Allemagne et demander le statut de réfugié de guerre après cette relance dégueulasse.

Khedira (7) : L’Allemand avait tout bien fait, récupération, passes courtes, ouverture. Il est d’ailleurs à l’origine des deux buts. Et puis il a été remplacé par Sturaro à la 68e (4), tout simplement pas au niveau.

Cuadrado (6,5) : La classe intégrale sur sa feinte de frappe et le sang-froid pour marquer. Le raté qui coûte cher, et la plongée vers l’abime dès qu’il n’avait plus Morata pour combiner en contre. Curly ne peut pas rester trop longtemps à l’air libre, sinon il devient mauvais. Remplacé par Pereyra à la 89e, chat noir.

Alex Sandro (6) : Tout comme le Colombien, le but en moins. Hyper solide en début de match, il verrouillait parfaitement le côté gauche face à Douglas Costa. Et puis Coman est arrivé. Le Brésilien commence à en avoir marre des retours face au Bayern.

Pogba (7) : Pour la signature de son contrat Adidas, Paul avait décidé d’être le Boss, avec une belle ouverture plat du pied pour ouvrir le chemin de la qualification. Il passe ensuite tout près de la passe décisive géniale. Si près. Il a ensuite disparu avec le reste du milieu turinois. Tristesse.

Morata (8) : Un but de renard. Une remontée dantesque. Un piqué sur Neuer qui finit au fond, signalé à tort hors jeu. Lorsqu’il est sorti, Alvaro était clairement qualifié. Il mériterait de l’être encore. Possible d’organiser une rencontre Morata-Emrata pour lui remonter le moral ? Sinon, Mandžukić n’a servi à rien, si ce n’est à vouloir se battre.

Allegri (8) : Bonne composition, bonne tactique, changements horribles.

Le compte-rendu du match

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Charles Alf Lafon
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3