Morales fait son mea culpa

0 0
Le 3 octobre dernier, Evo Morales prouvait à la terre entière qu'il n'avait rien à envier aux Roy Keane et autres gros durs en shorts et crampons. Et qu'il ne fallait surtout pas le chercher sur un terrain de football.

Rappel des faits : lors d'une rencontre entre politiciens, le président bolivien était victime d'un tacle un peu appuyé d'un opposant et décidait de punir le téméraire en lui assénant un coup de genou bien placé au niveau de l'entrejambe. Devant l'ampleur prise par l'affaire, Evo a finalement mis son orgueil de côté et a présenté ses excuses : «  Je regrette beaucoup ma réaction, je demande pardon aux sportifs, aux footballeurs et aux joueurs (...) c'était une erreur » a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. En précisant toutefois qu'il avait été « surpris par le tacle sans ballon » et que son adversaire avait alors « commencé à l'insulter » .

Ce qui signifie en langage de politicien : « Ça lui apprendra » !

AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Bonus-Malus chez les Bleus
0 0