Monty Python, sacrés footballeurs !

En 1974 pour la télévision ouest-allemande, la célèbre troupe comique des Monty Python organise une rencontre de foot fictive au stade olympique de Munich. L’affiche ? Philosophes grecs contre philosophes allemands. L’histoire d’un des sketchs les plus fous de la troupe, avec Confucius au sifflet et Beckenbauer en guest star.

Modififié
340 40
Sócrates entre dans le stade olympique de Berlin, mais il y a quelque chose qui cloche. Le maillot devrait être jaune Brésil, il n’est que blanc cassé. Le col devrait être vert, le voilà remplacé par une toge longue et des protège-tibias qui descendent sous le genou. Plus inquiétant encore, si la barbe et les cheveux bouclés sont toujours là, le Doctor les porte en blanc. Teintés par le poids des ans, comme si le bonhomme dans l’écran avait pris 30 ans par rapport à ces images de la Coupe du monde 1986. Mais à y regarder de plus près… le flocage dans le dos n’est pas Sócrates. Pas tout à fait.

Plutôt Socrate, ou Sokrates en allemand. Le philosophe. Tout s’explique. Car si le stade est bien réel, le match, lui, ne l’est pas. Et les joueurs non plus. Composée d’Archimède, Platon, Sophocle ou Épicure, une équipe de philosophes grecs affronte en ce soir du 5 décembre 1974 une équipe de philosophes allemands. Dans les rôles principaux, la troupe des Monty Python dans son ensemble, metteurs en scène d’un sketch pour leur émission Monty Python’s Flying Circus sur la première chaîne ouest-allemande. Terry Jones, Michael Palin, John Cleese, Graham Chapman, Eric Idle et Terry Gilliam. Six hommes et une histoire de fans de football, mais surtout de «  foutage de gueule » pour ces génies du comique.

Youtube

Et surprise, Beckenbauer


« Eric Idle détestait pratiquer le sport, mais il s’arrangeait toujours pour récupérer les vieux maillots des joueurs de Wolverhampton dont il était fan. » Patrick Marcel
« Eric Idle détestait pratiquer le sport, il s’échappait du terrain à l’université pour aller au cinéma. Mais il disait : "Le football et le rock’n roll sont les deux seules choses qui rendent ma vie acceptable." Il s’arrangeait toujours pour récupérer les vieux maillots des joueurs de Wolverhampton dont il était fan. » Pour Patrick Marcel, traducteur français de la saga Games of Thrones et auteur de Monty Python ! : petit précis d’iconoclasme sorti en 2011, le rapport du groupe avec le football tient essentiellement à l’amour que lui portent ses deux auteurs principaux : Eric Idle et John Cleese. « Cleese a fait ses études secondaires en banlieue de Bristol, et il a réussi à faire créer une équipe de foot dans son lycée. C’est toujours un vrai fan de l’équipe locale. Plus tard, il a été professeur assistant et s’est fait un devoir d’enseigner le foot à ses élèves : ils connaissaient tellement peu le sport qu’au début ils ne savaient même pas qu’il fallait marquer des buts. Il était juste mort de rire à les voir se faire des passes sans chercher à marquer.  »


Les deux passionnés de football, issus de la prestigieuse université de Cambridge, rencontrent dans le campus au début des années 1960 l’étudiant en médecine Graham Chapman. Michael Palin et Terry Jones sortent d’Oxford, où ils ont respectivement étudié l’histoire et la littérature, tandis que le dernier, Terry Gilliam, est lui diplômé de sciences politiques. Un sextuor aux connaissances impressionnantes qui voit dans le football le parfait pendant à leur intellect.

Alors, pour le deuxième épisode du Deutsche show des Monty, uniquement diffusé sur la télévision allemande et enregistré dans la langue locale - « ce qui donnait des accents un peu bizarres » -, la troupe décide de mêler deux de ses passions.
« Et là, le commentateur qui dit : "Et surprise, la présence de Beckenbauer !" Lui a un vrai maillot de foot... et c’est le seul ! » Jérôme Didelot
Un épisode dont se souvient très bien Jérôme Didelot, leader du groupe Orwell et fan de l’escouade : «  Le premier gag qui m’avait fait vraiment mourir de rire, c’est la feuille de match des philosophes allemands. Que des mecs avec des fringues de philosophes. Et là, le commentateur qui dit : "Et surprise, la présence de Beckenbauer !" Lui a un vrai maillot de foot et c’est le seul. (rires) » La star effectue en effet un caméo inattendu au milieu d’un stade olympique… pas si olympique que ça, puisqu’il s’agit en réalité du Grünwalder Stadium, 21 000 places, maison du Bayern à l’époque.


L’enceinte est vide, mais la chaîne rajoute au montage des extraits avec du public retrouvés dans les archives, comme un symbole de la puissance médiatique du groupe : « Ils bénéficiaient d’accords spéciaux. S’il avaient fait ça dans un petit stade pourri en Angleterre, ça n’aurait pas eu le même effet » , explique Pacôme Thiellement, essayiste et réalisateur français.

Marx qui crie au hors-jeu


Après la présentation des équipes, le début du match. Et logiquement, entre philosophes, ça philosophe. Cleese est Archimède, Idle est Socrate, Chapman est Hegel, Palin est Nietzsche et la voix du commentateur surexcité, Jones est Marx et Gilliam est Kant.
« Ce que raconte ce sketch, c’est la distance entre la pensée et les actions. C’est avant tout pour se foutre de la gueule des philosophes. » Pacôme Thiellement
Au moment du coup de sifflet, aucun mouvement. Pacôme Thiellement : « Ce que raconte ce sketch, c’est la distance entre la pensée et les actions. Ce sont des types qui trouvent toutes les explications du monde pour ne pas faire le geste le plus simple, une passe. C’est avant tout pour se foutre de la gueule des philosophes. » Une satyre qui va jusque dans le choix de l’arbitre, représenté par le chinois Confucius et son sablier : « Ceux qui sont absents, ce sont les Chinois, la question ne les concerne pas, eux sont détachés. Ce qui est montré, c’est aussi la compétition dans la théorie. Les philosophes se présentent comme des gens capables d’avoir des idées très hautes, mais qui sont en perpétuelle compétition. »


Quatre-vingt-neuf minutes de purge à la Marseille-Guingamp, seulement rythmées par un carton jaune de Nietzsche, reçu pour avoir affirmé à l’arbitre qu’il n’avait pas de libre arbitre. Puis, au bout du temps réglementaire, ce coup de génie d’Archimède : il s’écrie « Eureka ! » et s’engouffre dans la défense. Le reste appartient au commentateur : « Socrate a marqué ! Les Grecs deviennent fous ! Les Allemands contestent. Hegel affirme que la réalité est simplement un a priori auxiliaire à l’éthique non naturaliste, Kant invoque un impératif imaginaire, et Marx crie au hors-jeu. »

« Il ont fait plusieurs sketchs sur le football, un match entre des gynécologues et des Sir Long John de L’île au Trésor, ou des fausses interviews. » Jérôme Didelot
Jérôme Didelot, qui lui non plus n’a rien compris, explique : « C’étaient des férus d’histoire, de philo et de sciences. Ils entretenaient ce côté faussement intello pour faire des vannes qui n’ont aucun sens. Ils ont fait plusieurs sketchs sur le football, un match entre des gynécologues et des Sir Long John de L’île au Trésor, ou des fausses interviews. La base de leur humour est là : il y a une juxtaposition entre culture potache, le côté limité que peut évoquer le football pour une catégorie de la population, et le truc très érudit. » Pacôme Thiellement résume : « C’est une violence de classe sociale. Dans leur espèce de monde transitoire régi par l’illusion, le comique vient de l’absurdité de la confrontation.  »


Une véritable pièce de théâtre sur pelouse à la portée bien plus grande que ce que voulaient laisser entendre les Monty Python, symbolisant l’affrontement historique perpétuel entre les philosophies allemandes et grecques.
« Personne ne sait quel est le but du football, exactement comme les élèves de Cleese. » Patrick Marcel
Pour une des œuvres les plus mémorables de la troupe. Tout cela à base de quoi ? Une tranche du passé, toujours, selon Patrick Marcel : « Le célèbre sketch du perroquet mort, c’est au départ Palin qui avait des problèmes avec son garagiste qui lui sortait des absurdités. Et ils sont arrivés au marchand d’animaux. Là ? Personne ne sait quel est le but du football, exactement comme les élèves de Cleese. »

Par Théo Denmat Tous propos recueillis par TD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Contrairement à ce que dit "pacome" je vois pas du foutage de gueule de la part des monty python mais plus l'application de leur humour basé sur l'absurde.

Accessoirement leur trés haut niveau de culture. Impressionnant.

Les humoristes à l'époque étaient quand même outillé niveau bulbe.

Quand tu vois en france qu'on est passé de desproges et coluche à kev adams et hanouna ça pique.
 //  20:02  //  Amoureux du Liberia
Géniaux.
le temps passe, les œufs durent....
 //  20:58  //  Amateur de Dijon
Note : 1
Il m'arrive encore régulièrement de m'envoyer les dvd de La vie de Brian et de Sacrée Graal, et même après 40 visionnages c'est toujours hilarant. Et c'est pareil pour leurs différents sketchs trouvables sur Youtube. Pas certain que les humoristes actuels puissent en dire autant.
 //  20:59  //  Amateur de Dijon
Sacré*
Message posté par Jean ruche
Contrairement à ce que dit "pacome" je vois pas du foutage de gueule de la part des monty python mais plus l'application de leur humour basé sur l'absurde.

Accessoirement leur trés haut niveau de culture. Impressionnant.

Les humoristes à l'époque étaient quand même outillé niveau bulbe.

Quand tu vois en france qu'on est passé de desproges et coluche à kev adams et hanouna ça pique.


Ca revient un peu à être sélectif dans les exemples, et feindre d'ignorer l'existence de mecs "outillés" actuellement... Des types comme Alexandre Astier, ou dans un autre genre Gaspard Proust, c'est quand même pas des décérébrés. De la même manière, il n'est pas certain que les années 70 n'aient pas eu leurs propres kev adams et hanouna.
Message posté par AlexMinot
Il m'arrive encore régulièrement de m'envoyer les dvd de La vie de Brian et de Sacrée Graal, et même après 40 visionnages c'est toujours hilarant. Et c'est pareil pour leurs différents sketchs trouvables sur Youtube. Pas certain que les humoristes actuels puissent en dire autant.


Et de deux... on ne peut pas trouver les Monty Pythons géniaux sans pour autant jouer la carte "vieux con c'était mieux avant"?
Il faut arrêter, il y a des gens absolument brillants. Louis CK par exemple...
Message posté par adis
Ca revient un peu à être sélectif dans les exemples, et feindre d'ignorer l'existence de mecs "outillés" actuellement... Des types comme Alexandre Astier, ou dans un autre genre Gaspard Proust, c'est quand même pas des décérébrés. De la même manière, il n'est pas certain que les années 70 n'aient pas eu leurs propres kev adams et hanouna.


Astier d'accord mais alors gaspard proust pfff.

Dire des horreurs avec un sourire en coin c'est pas nécessairement drole. N'est pas desproges qui veut hein?

Quand à mes exemples ils situent le niveau global actuel humoristique selon moi.
Message posté par adis
Et de deux... on ne peut pas trouver les Monty Pythons géniaux sans pour autant jouer la carte "vieux con c'était mieux avant"?
Il faut arrêter, il y a des gens absolument brillants. Louis CK par exemple...


J'ai trouvé son message pondéré et libre à lui de penser ce qu'il veut comme libre à toi de trouver des mecs brillants qui me laissent de marbre.

Ironique cette étroitesse d'esprit à dire aux autres ceux qu'ils doivent ou non apprécier et en les catégorisant au passage ("vieux cons").

Si j'aime pas louis ck rassure moi je ne passe pas à coté de "la brillance" ou je ne me transforme pas en vieux con?
Message posté par Jean ruche
J'ai trouvé son message pondéré et libre à lui de penser ce qu'il veut comme libre à toi de trouver des mecs brillants qui me laissent de marbre.

Ironique cette étroitesse d'esprit à dire aux autres ceux qu'ils doivent ou non apprécier et en les catégorisant au passage ("vieux cons").

Si j'aime pas louis ck rassure moi je ne passe pas à coté de "la brillance" ou je ne me transforme pas en vieux con?


Etrange de qualifier "d'étroitesse" une tentative d'élargir le propos, mais pourquoi pas, hein, à chacun ses raisonnements.

Il me semble pourtant bien que l'attitude consistant à mettre sur un piédestal une époque pour en qualifier une autre de merdique sur la base d'exemples fallacieux ressemble à ce qu'on peut appeler (entre guillemets puisque j'ai mis des guillemets) une attitude "c'était mieux avant".

De mon côté, j'ai essayé de donner des exemples actuels moins caricaturaux que ceux cités au départ (adams et hanouna). Je ne crois pas avoir dit qu'il fallait les apprécier, j'ai juste dit qu'ils étaient "outillés", pour reprendre l'expression initiale, autrement dit que ce ne sont pas des abrutis.
Je n'ai même pas parlé d'une quelconque qualité humoristique, ni d'aimer, ou ne pas aimer.

Donc, si tu le veux bien, la prochaine fois, lis avant de pérorer.

Ou comme dirait l'autre, "alors s'il vous plait, je vous en prie".
Message posté par adis
Etrange de qualifier "d'étroitesse" une tentative d'élargir le propos, mais pourquoi pas, hein, à chacun ses raisonnements.

Il me semble pourtant bien que l'attitude consistant à mettre sur un piédestal une époque pour en qualifier une autre de merdique sur la base d'exemples fallacieux ressemble à ce qu'on peut appeler (entre guillemets puisque j'ai mis des guillemets) une attitude "c'était mieux avant".

De mon côté, j'ai essayé de donner des exemples actuels moins caricaturaux que ceux cités au départ (adams et hanouna). Je ne crois pas avoir dit qu'il fallait les apprécier, j'ai juste dit qu'ils étaient "outillés", pour reprendre l'expression initiale, autrement dit que ce ne sont pas des abrutis.
Je n'ai même pas parlé d'une quelconque qualité humoristique, ni d'aimer, ou ne pas aimer.

Donc, si tu le veux bien, la prochaine fois, lis avant de pérorer.

Ou comme dirait l'autre, "alors s'il vous plait, je vous en prie".


Oui monsieur , d'accord monsieur , excusez moi monsieur.

Je le referais plus monsieur , désolé .Toutes mes confuses.
Johnny Cotorep Niveau : District
Les Charlots sont entièrement d'accord avec toi.
Johnny Cotorep Niveau : District
Message posté par Johnny Cotorep
Les Charlots sont entièrement d'accord avec toi.


Pour Jean ruche. 1er post
Ils m'ont toujours fait marrer les charlots. C'était très très con, mais dans le bon sens du terme.

Je conseille les Flying Circus (on doit pouvoir les télécharger sans soucis).
Le sketch est drôle la première fois, mais repose un peu sur la chute: je préfère les sketchs des Monty python qui montent en puissance dans l'absurde.
https://www.youtube.com/watch?v=kQFKtI6 … wo&index=4

Sinon, Pacôme Thiellement a fait de très bons truc sur le rock et sur David Lynch, entre autres. C'est un intello à part, assez porté sur l'ésotérisme, c'est assez original.
Message posté par SpartaFC
Le sketch est drôle la première fois, mais repose un peu sur la chute: je préfère les sketchs des Monty python qui montent en puissance dans l'absurde.
https://www.youtube.com/watch?v=kQFKtI6 … wo&index=4

Sinon, Pacôme Thiellement a fait de très bons truc sur le rock et sur David Lynch, entre autres. C'est un intello à part, assez porté sur l'ésotérisme, c'est assez original.


On est frére d'ame :) J'ai mis le même lien sur l'article consacré à guardiola quelques heures plus tôt.

Drôle de coïncidence ha ha.
GovouLegend Niveau : CFA2
Je n'ai pas encore lancé la vidéo mais je ris déjà en pensant à l'échauffement de Marx.
Beefheart Niveau : DHR
Humour foot et philo, le mec d'Existential Comics avait repris le concept des Monthy Python pendant la coupe du monde, avec un certain succès je trouve.
http://existentialcomics.com/comic/35ht … m/comic/35
Beefheart Niveau : DHR
Message posté par Beefheart
Humour foot et philo, le mec d'Existential Comics avait repris le concept des Monthy Python pendant la coupe du monde, avec un certain succès je trouve.
http://existentialcomics.com/comic/35ht … m/comic/35


http://existentialcomics.com/comic/35
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
340 40