En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Montpellier-Saint-Étienne (2-1)

Montpellier use les Verts

Malgré une première période moribonde et une ouverture du score verte, Montpellier a pu compter sur les bons choix de Jean-Louis Gasset pour venir à bout de la fatigue stéphanoise. Sainté peut rager.

Modififié

Montpellier 2-1 Saint-Étienne

Buts : Lasne (49e) et Mounié (68e) pour Montpellier // Monnet-Paquet (12e) pour Saint-Étienne

Il en faut peu pour faire basculer une rencontre. Une addition de détails peuvent parfois s'avérer préjudiciables pour une équipe qui pense avoir le match bien en main. C'est sûrement ce que ce répète le supporter stéphanois en cette fin de week-end. Après avoir ouvert le score, les Verts, fatigués par la Ligue Europa, mais sereins, n'ont pas su combattre l'adversité en deuxième période. Un changement dans le camp d'en face, une expulsion qui n'avait pas forcément lieu d'être, un corner qui n'aurait sans doute pas dû être sifflé non plus, et voilà l'ASSE punie de ses fautes de concentration. Au contraire de Montpellier, qui sait maintenant réagir au gré des décisions de Jean-Louis Gasset.

Un Paquet devenu décisif


En grande confiance malgré la sévère défaite contre Manchester United en milieu de semaine, Saint-Étienne procède à quelques changements mineurs. Roux, Selnæs et Lacroix sont alignés d'entrée face à Boudebouz et ses potes. Malheureusement pour ces derniers, les Verts aiment désormais faire la différence rapidement. Avec beaucoup de réalisme, la première action étant la bonne : Théophile-Catherine envoie un très long ballon dans la course de Monnet-Paquet, qui reprend de volée, sans réfléchir, et ouvre le score. Et comme l'ASSE sait autant défendre que gérer, Montpellier a un mal fou à se procurer des occasions qui pourraient laisser espérer une égalisation. Hormis peut-être Boudebouz, personne ne se montre dangereux devant Ruffier, qui n'a finalement rien à faire dans cette première période. Sans offrir de spectacle, Sainté tient donc une victoire en apparence tranquille.

La patte Gasset


Du coup, Gasset transforme son équipe en la passant en 4-3-3 avec l'entrée de Lasne. Bingo : dès la reprise, le Français balance un missile au fond des filets après un beau mouvement collectif. Deux minutes plus tard, le décevant Jorginho écope d'un deuxième carton jaune pas franchement mérité et laisse ses partenaires à dix. La physionomie de la partie a donc totalement basculé, puisque les jambes vertes sont plus fatiguées et moins nombreuses. Dommage, quand on sait que le rival lyonnais est en train de subir une nouvelle défaite et laisse la quatrième place libre.


L'ascendant psychologique a également changé de camp. Boudebouz s'amuse, Sainté recule, le poteau de Ruffier tremble... mais l'ASSE ne craque pas... jusqu'à la 67e minute et un corner (inexistant ?) à la rémoise à la réception duquel Mounié donne les trois points à Montpellier au milieu de défenseurs stéphanois apathiques. Tout bon pour Gasset, qui voit ses poulains s'éloigner de la zone rouge. Difficile à digérer pour Galtier, qui peut s'en prendre à la fatigue. Ou aux faits de jeu en sa défaveur.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88