1. //
  2. //
  3. // 4e journée
  4. // Olympiakos/Montpellier (3-1)

Montpellier se saborde

Pas du tout dans leur match, les Montpelliérains se sont inclinés logiquement sur le terrain d'un Olympiakos simple et réaliste (3-1). De quoi dire adieu à l'Europe.

Modififié
0 17
Olympiakos-Montpellier : 3-1 (1-0)
Buteurs : Machado (4e), Greco (80e), Mitroglou (82e) pour l'Olympiakos. Belhanda (67e sp) pour Montpellier.


René Girard décrivait un « mini-championnat avec l'Olympiakos comme seul adversaire » , pour résumer les enjeux de Montpellier dans son groupe B de Ligue des Champions. Il fallait gagner, du moins ne pas perdre au Pirée, pour songer à une 3e place synonyme d'Europa League. Raté, les Montpelliérains ont tout raté en Grèce. Complètement absents, les Pailladins n'ont bien joué que deux minutes sur la rencontre, de quoi inscrire un petit but. Pour ce qui est du reste du temps, l'Olympiakos l'aura occupé en faisant le taf, en toute simplicité (3-1). Désormais largué à cinq points de la 3e place, Montpellier dit probablement adieu à l'Europe, ce soir à Athènes.

Des Montpelliérains absents

Montpellier a toujours bien démarré ses matchs de Ligue des Champions. Parce que Montpellier a toujours marqué en premier lors de ses confrontations en LDC cette saison. Mais sur la pelouse du Karaiskakis, on a directement senti que cette stat flatteuse tomberait rapidement. Agressifs, les Grecs prennent directement les Pailladins à la gorge. Et ça fonctionne : Greco embarque trois défenseurs côté gauche et centre à ras de terre, Mitroglou passe par là, touche le poteau. Manque de bol, le ballon rebondit dans les pieds de Machado, seul face à des cages vides (1-0, 4e). Bah voilà, Montpellier entame bien mal son match-couperet. Et rien ne semble indiquer que la tendance va s'inverser favorablement, d'ailleurs. En vrai, les Palladins n'y sont pas, ni dans l'engagement, ni techniquement. Pas étonnant que les Grecs leur laissent rapidement le contrôle du ballon. Enfin, le contrôle... Un bien grand mot. Parce qu'il semble bien difficile pour les hommes de René Girard de le tenir, ce ballon. Maladroits dans la construction, ils resteront muets face au but de Caroll sur la première période. Et pour que le bonheur d'Athéniens à l'aise en contre-attaque soit complet, l'arrière-garde est très, très fébrile. En témoigne un Yanga-Mbiwa pas en canne, qui lâche une balle de but à Mitroglou (11e, heureusement qu'il y a Jourdren), ou des latéraux constamment pris de vitesse des Greco et Abdoun. En bref, ça craint.

Un péno, et rideau

A la reprise, Girard tente le tout pour le tout, et fait entrer Charbonnier pour donner plus de poids et de solutions en attaque. Mais ça ne change pas grand-chose. Pire, on a l'impression que les Grecs ont repris l'initiative. Il faut un peu de chance (et un peu de Jourdren aussi) pour que trois nouvelles contre-attaques athéniennes avortent. En deux passes, les locaux parviennent au but adverse. C'est sûr, ce n'est pas spectaculaire. Mais simple, et efficace. Et ça ne donne pas d'idées à des Héraultais toujours aussi peu inspirés. Quoique. Avec l'entrée en jeu de Tinhan à l'heure de jeu, ils se créent leurs premières occasions de la rencontre. Caroll s'interpose ainsi par deux fois, sur le jeune ailier puis Marveaux. Ces deux occasions, sorties d'un néant offensif, peuvent laisser augurer quelque chose. Bah tiens, deux minutes plus tard, Camara est accroché dans la surface par Modesto, péno. Et Belhanda transforme (1-1, 67e). Le tout est de savoir si cette réaction s'apparente à un réel mieux, ou à un simple sursaut d'orgueil. La réponse intervient, malheureusement, rapidement. Car les Grecs s'y recollent, et leur domination se concrétisera avec deux buts : celui de Greco, qui reprend de volée un dégagement dans l'axe sur corner (2-1, 80e) ; puis celui de Mitroglou, d'une demi-volée sur un centre (3-1, 82e). Là, on est fixés. Amorphe pendant 88 minutes (donc actif pendant 2), Montpellier paye sa nonchalance. Et pourra donc avoir des regrets

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

NikkoFromLyon Niveau : CFA
Bravo belle Ldc, allez dehors et surtout ne revenez jamais les fumistes !
Note : 2
Après les 3 premiers matches, on pouvait être frustré et avoir des regrets.
Là, avec les erreurs défensives hallucinantes, on ne méritait pas mieux.
Mm avoir le ballon, on aurait dit qu'il brulait (vu les mauvaises passes ou celles en touche)
Cabella sorti? Pk? Charbon-niais qui devrait apprendre à protéger son ballon au lieu de faire des fautes stupides..
Hilton blessé? Congré rentre : 2 buts pris.. non coupable sur les 2 buts, mais est-ce seulement une coïncidence flatteuse?

Mounier.. Marveaux..
Seul Belhanda a bien joué finalement. et Jourdren : s'il avait pu sortir le 2eme but :(
Camara sauve sa prestation par ce péno.
BedimoOooOoO : mais put**, c'est ta femme qui est tombée enceinte ! toi tu peux encore courir, percuter etc !

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé !
En espérant gagner le dernier match à la Mosson..
voilà m'sieur Girard, avc vos "pink floyd" montpellierains z'allez enfin rentrer dans le rang... Bref, dommage que montpellier est girard comme entraineur, c'est tout....
Comme peu de gens en dehors du pays suivent la L1, j'espère que personne sait que c'est le champion de France.
putain* quand j'ai vu congré rentré j'ai eu un mauvais présentiment..Et bim 2 buts en 10 minutes, meme s'il n'est pas forcément fautif, ca montre à quel point il fragilise la défense. Opération porte ouverte dimanche 21 h
ce qui est sûr c'est que face à Paris, si ça joue comme ça, ça sera 3-0 fcomme l'an dernier à la paillade....
Quel ambiance !
Ils ont plus une les grecs mais leur stade est rempli.
du rouge et blanc partout.
Magnifique :D
ils ont plus une tune mais putain ils ont la niaque.
saucissonbière Niveau : CFA2
So6demorto: ouais, la honte.

Ptain avec de telles performances en coupe d'europe notre indice UEFA va finir au niveau du Luxembourg.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Qq un peut me rappeler la "combientième" de participation en Ldc faisait Malaga cette saison ?...
C'est clair que c'est pas la surprise et la désillusion de l'année mais quand meme.... qu'est ce qu'ils nous plombent l indice UEFA nos amis Montpellierains... !!!
Quant a Lille... c'est devenu tellement habituel qu'on en parle même plus; rappelons nous vous des équipe B,voire C alignées par Rudy Garcia les années précédente en coupe d'Europe.
C'est clair que c'est pas la surprise et la désillusion de l'année mais quand meme.... qu'est ce qu'ils nous plombent l indice UEFA nos amis Montpellierains... !!!
Quant a Lille... c'est devenu tellement habituel qu'on en parle même plus; rappelons nous vous des équipe B,voire C alignées par Rudy Garcia les années précédente en coupe d'Europe.
Champion de France en titre... moi cela me fait bien de la peine pour le foot Français...
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Le titre de Montpellier restera un épiphénomène comme Vérone en Italie en 1985, ça a fait plaisir a une certaine catégorie de journalistes et puis ensuite la réalité sportive a repris le dessus et Montpellier est de retour a sa place, c'est ainsi.
Phallus Majestueux le Franc-Maçon Niveau : District
La défaite est amplement méritée tant la Paillade a déjoué. Rien à dire. J'entends ça et là des gens se plaindre du flingage de l'indice UEFA. Certes. L'indice UEFA, je l'emmerdeee (je déjoue la censure au cas où, je suis un guedin). Quand un supporter de Lorient, Toulouse ou Valenciennes verra son club champion de France prendre des vestes en LDC, il me comprendra. Car, il faut l'avouer, voir de son vivant la Paillade championne de France, c'est putainggg (je déjoue la censure deux fois, je suis un super guedin) de bonnard (l'orthographe du mot "bonnard" est-il acté ? ). Et entendre la musique dégueulasse de la LDC à la Mosson, c'est putainggg de putainggg (je déjoue la censure une troisième fois, je suis un super super guedin) de bonnard. Je souhaite donc à un supporter d'un "petit club" de connaitre ça pour comprendre combien l'indice UEFA, on lui pisse au cul (métaphore poétique qui demeure compréhensible par tout et que la censure épargnera j'ose l'espérer).

Aussi le MHSC n'aura pas été ridicule en LDC. Contre Arsenal et les grecs austères à domicile, la Paillade ne mérite pas la défaite. Contre Schalke si, mais le cœur et Souleymane Camara m'ont filé une gaule intergalactique. Hier, ils ont en revanche été tout bidons comme dirait Jourdren.

Tout ça pour dire que Montpel essaie néanmoins de produire du jeu, encore et toujours. Malheureusement, le joga bonito dure 40 secondes, puis Herrera rate une reprise toute faite, le gardien adversaire dégage, Congré rate sa tête, but pour l'équipe adverse. Alors Cabella essaie de dribbler tout le monde, Bedimo essaie de dribbler tout le monde, Mapou essaie de dribbler tous les attaquants et Charbonnier dévie de la tête des ballons qui ne lui arrivent pas (histoire librement inspirée de faits réels).

Toute cette digression pour dire: Ô MHSC, même dans la défaite tu resteras la Paillade. Bon, j'aime mieux quand tu es champion. Mais je t'aime quand même.

Enfin, le titre de L1 n'est pas perdu. C'est mathématique. Et les maths, c'est plus fort que Joris Marveaux et Manu Herrera. Mais moins que Stambouli, Cabella, Belhanda et Charbonnier (j'ai foi en Guiguitte même si je n'ai pas la preuve formelle de son existence). La Paillade est belle.
a croire que l'indice le sacrosaint indice ueaf appartient a certains. on s'en fout de cet indice car si il est si important vous devriez supporter montpellier au lieu de les railler.sinon autant envoyer les memes équipes chaque année, pour le meme résultat au passage, derniere finale en ldc monaco, ils sont ou actuellement? qui rapporte des points Paris? ils étaient ou ces 10 dernieres années? montpellier a au moins jouera fond ses matchs avec leur moyen, je rappele pour la stat que sans giroud ils marquent autant de buts pour l'instant cette année (autant que paris en chpnnt meme) mais la défense est mal en point, alors ne vous inquietez pas on se retire pour longtemps je pense mais a jamais gravé dans le marbre de la ligue1, mais on a rendu service au pays on est allé jouer la ldc car les soidisant gros du championnat n'ont pas su ou pu y allé, pour se faire ridiculiser comme chaque année.
phallus j'adore ton post, nous seul supporter de "petite équipe" pouvons comprendre...
combien de pensionnaires historiques su championnat n'ont jamais été champion? combien de champions historique ne sont plus en ligue 1? ou n'y joue qu'un rôle de faire valoir? certains on découvert le foot sous le monopole de lyon, mais lyon y a 15 ans c'était un petit club. nous ne serons jamais lyon, et quelque part peut être au fond de moi je ne le souhaite vraiement pas pour garder a jamais ce romantisme et doux rêve qu'un soir de mai 2012, j'ai été un de ceux qui a vu montpellier devenir champion de france contre toute attente apres 6 mois de stress a se pincer pour savoir si on ne revait pas ou bien se dire a quel moment notre club va redevenir notre cher et vrai club et enfin flancher.
rien de tout ça n'est arrivé, et je pourrais dire aux gamins futurs oui ce petit club de campagne (campagne c'est pour ceux qui ne connaissent pas vraiment montpellier) est un jour devenu champion, quand ils ne connaitront que 2 ou 3 "grands" clubs français rachetés par des russes, des quataris ou des américains. je leur dirais c'était une autre époque et tu ne connaitra ça que si laurent nicollin (louis sera decédé et la ville le pleurera encore) trouve du pétrole ou des diamants au mas gabriel...
enfin je m'emporte mais phallus je te rejoins
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 17