1. //
  2. //
  3. // Nantes-Montpellier (0-2)

Montpellier se donne de l'air à Nantes

Deux équipes malades en Ligue 1, un vainqueur. Après cinq matchs sans victoire, Montpellier a été plus décisif et surtout, plus concentré que son adversaire du jour. Un but dans chaque mi-temps pour, à chaque fois, réduire en cendre les efforts fournis par les Nantais, qui concèdent alors une quatrième défaite d'affilée en championnat.

Modififié
142 6

Nantes 0-2 Montpellier

Buts : Dabo (23e) et Skhiri (71e)

La Beaujoire siffle pour raccompagner ses joueurs au vestiaire. Le FC Nantes vient de concéder une quatrième défaite consécutive en championnat. Plus qu'inquiétant, c'est logique. Les Canaris n'ont jamais vraiment existé dans cette partie. Hormis peut-être un sursaut d'orgueil au retour des vestiaires, toutes les combinaisons ont échoué, faute de justesse, mais aussi et surtout à cause d'un manque de déplacements devant. De leur côté, les Montpelliérains ont joué de leur rapidité et de leur jeu de passe en contre pour surprendre les Nantais. Deux coups de massue, un en première et un autre en deuxième période, auront eu raison du FCNA. Histoire de s'éloigner de la zone rouge, de souffler un peu et de plonger les Canaris un peu plus dans le doute.

Ninga a la niaque


En début de partie, les deux équipes préfèrent sauter leurs milieux de terrain et privilégier le jeu long. Nantes cherche les têtes et gagne ses duels, tandis que Casimir Ninga et les Montpelliérains cherchent la profondeur. Pas d'occasion ni même de situation dangereuse après un quart d'heure de jeu. Camara ouvre le compteur frappe pour le MHSC après vingt minutes de jeu, mais le jeune Dupe se couche bien pour repousser. Trois minutes plus tard, Ninga élimine et déborde côté gauche. Il sert Dabo en retrait qui place du gauche. Dupe touche, mais cette fois ça ne suffit pas et Montpellier ouvre le score. Presque logiquement, avec plus d'envie que les Nantais. Le FCNA réagit sur coup franc à la demi-heure de jeu. Sala devance la sortie de Jourdren, mais sa tête file en six-mètres. Jute avant la pause, Jourdren récupère le ballon à la main, mais en dehors de la surface, et offre un bon coup franc aux Nantais côté droit, à l'entrée de la surface. Mais les hommes de Michel Der Zakarian n'en profitent pas et rentrent au vestiaire avec un but de retard.

Rebelotte


Deux changements et Nantes retrouve des couleurs et se montre plus entreprenant. Après un bon mouvement collectif, Bedoya reçoit le ballon à l'entrée de la surface et préfère frapper plutôt que de décaler Sala sur sa gauche. Sa tentative est contrée. Thomasson et Iloki, entrés en jeu, proposent pas mal de solutions sur les côtés. À droite, ce dernier donne à Dubois qui peut entrer dans la surface et frapper à son tour. Thomasson est à deux doigts de couper pour pousser au fond, mais ça passe encore à côté. À vingt minutes de la fin, les efforts des Canaris ne sont toujours pas récompensés et Montpellier est bien en place et gère bien son avance. Pire, le vent tourne en faveur des Héraultais qui doublent la mise. Sur un corner tiré par Boudebouz, Dupe est gêné par un de ses défenseurs et dégage mal. Skhiri suit bien dans la surface et lobe tout le monde d'un plat du pied qui met Montpellier à l'abri. Nantes accuse le coup et se jette vers l'avant, ce qui laisse des espaces et Dabo est tout près de saler un peu plus l'addition en fin de match. Sala, seul, servi par Thomasson, confirme qu'il n'y a vraiment rien pour Nantes ce dimanche, en ratant une nouvelle tête dans la surface. Le MHSC se donne un peu d'air en s'imposant à l'extérieur, chose qui n'était plus arrivée depuis deux mois.

  • Classement et résultats de la Ligue 1

    Par Benjamin Asseraf
  • Modifié

    Dans cet article

    Il n'y a qu'à regarder la compo de Nantes pour voir à quel point Der Zakarian est en roue libre : Gillet en 10 alors que Adryan et Bedoya sont sur les côtés, 2 joueurs à vocation offensive. Ajouté à cela une technique proche du zéro, et des joueurs stressés qui ne peuvent pas compter sur leur coach qui passe son temps à leur hurler dessus au lieu de les encourager.
    L'un des principaux problèmes à Nantes, c'est qu'on a plus de joueurs nuls que bons dans l'effectif. Donc du coup, il y en a qui se retrouvent titulaire.
    Je ne vois rien de bon pour les 4 derniers matchs. Dire qu'il y a un OM-FCN qui arrive... Ce match est un concurrent sérieux pour le mythique OM-Guingamp de cette saison.
    Message posté par Cocoreus
    Il n'y a qu'à regarder la compo de Nantes pour voir à quel point Der Zakarian est en roue libre : Gillet en 10 alors que Adryan et Bedoya sont sur les côtés, 2 joueurs à vocation offensive. Ajouté à cela une technique proche du zéro, et des joueurs stressés qui ne peuvent pas compter sur leur coach qui passe son temps à leur hurler dessus au lieu de les encourager.
    L'un des principaux problèmes à Nantes, c'est qu'on a plus de joueurs nuls que bons dans l'effectif. Donc du coup, il y en a qui se retrouvent titulaire.
    Je ne vois rien de bon pour les 4 derniers matchs. Dire qu'il y a un OM-FCN qui arrive... Ce match est un concurrent sérieux pour le mythique OM-Guingamp de cette saison.


    C'est le problème quand tu leur fais faire du cyclisme en pré-saison.
    Je ne suis pas du tout suiveur de Nantes, mais je suis effaré par le talent dont ils onft fait preuve pour se mettre en difficulté avec des querelles internes au moment où ils étaient dans une position enviable en cha;pionnat.
    On entend peu parler de ce club, mais pres que toujours en mal, même lorsque les résultats sont à peu près présents.

    Voilà un club qui ne pourra pas atteindre un cap supérieur sans gagner en tranquillité
    J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
    Vu la semaine et l'ambiance dans le vestiaire, c'est tout à fait logique.
    L'équipe a été faite avec les valides et ceux qui jouent le jeu, donc Cana et Sigthorson sont blessés. Thomasson ne démarre pas pour montrer que le coach est celui qui décide.
    On voit une équipe qui n'a pas la tête au foot. En seconde mi-temps, c'est mieux (tout juste un peu mieux) mais c'est trop juste pour qui ça rentre. L'implication est meilleure mais ça suffit pas, faut pas rêver.
    Je penses qu'on ne verra plus beaucoup ceux qui ne continuerons pas l'an prochain, sauf ceux qui font pas de bruit qui feront le nombre (Lenjani, Gomis...) Et comme à Paris, les joueurs de CFA auront un peu de temps pour se montrer.

    C'est dommage, il y avait moyen de faire mieux, mais j'ai l'impression que Kita redevient nuisible à l'approche du mercato, et comme il s'est raté sur certains recrutements, et que le coach qu'il vise ne viendra pas, il se tend, et tout le monde en pâti...

    Mentions spéciale à la sortie de Jourdren de sa surface le ballon dans les mains, ça fait toujours rire ce genre de truc...
    C'est la dernière critique que j'adresserais sur MDZ : les joueurs ne progressent pas sous sa direction.

    Djidji, c'est le même qu'on a vu se pointer chez les pros, les conneries avec. Combien de fois il est allé chercher un adversaire à trente ou quarante mètres en taclant dans le vide? RESTE DEBOUT IMBÉCILE, putain ça sert à que dalle et tu créés un putain de surnombre que tes demeurés de coéquipiers sont incapables de compenser. Putain.

    Thomasson et Sabaly, c'est peu ou prou les mêmes qui descendaient avec ETG l'année passé. Une activité désordonnée, un marquage flottant, une propension chier sur les distances à respecter pour ne pas laisser un vide dans son dos...
    Si un suiveur d'Evian pouvait confirmer mon impression avant d'aller voir son psy.

    Adryan...
    Ah mais il a fait de la muscu Adryan, il termine ses matchs maintenant!
    Youhou!!
    À part ça, ben c'est le même.
    Mais il a fait de la muscu.

    Bammou?

    Les jeunes ont vu leur place être prise par des recrues (de cette saison ou des précédentes) et on fait la post-formation du PSG.

    Exception notable : Birama.
    C'est sans doute pourquoi il va être transféré après deux tentatives avortés.

    Merci pour tout, un grand respect à toi Michel , bonne chance pour la suite.
    J'oubliais, il était bien Sala sur ce match, non?

    Moi je le qualifierais de "Salesque".
    On a vu l'évidente plus-value par rapport à cet imbuvable Islandais.
    Il n'est pas hautain, ni arrogant lui (faut dire que ses qualités encouragent à l'humilité). Et en plus, il a des copains à la récré lui. Pas comme l'autre.
    (Je reste persuadé qu'il ferait un trois-quart aile de folie.)

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    142 6