1. //
  2. // 26ème journée

Montpellier perd du terrain

Tenu en échec 1-1 sur la pelouse, le leader montpelliérain, privé d’Olivier Giroud et de Younes Belhanda perd deux points précieux dans la course au titre. Derrière, nouvelle déconvenue pour Lyon, battu à Nancy (2-0)

Modififié
0 5
Dijon - Montpellier : 1-1
Buts: Kakuta (67e) pour Dijon. Tinhan (88e) pour le MHSC.

Un match piège à la hauteur de ce à quoi les Montpelliérains s’attendaient. Venus en qualité de leader sur la pelouse d’une bonne équipe de Dijon, les joueurs de René Girard ont souffert. Privés de leur duo magique Younes Belhanda-Olivier Giroud, les Héraultais ont bien cru repartir de Gaston-Gérard les mains vides, la faute notamment, à un milieu de terrain dijonnais impressionnant. Très solides, les joueurs de Patrice Carteron ont contrecarré les offensives des coéquipiers de Karim Aït-Fana tout au long du match, et ont bien cru faire le plus dur à la 67ème minute de jeu, quand l’inévitable Gaël Kakuta, opportuniste après un poteau de Bauthéac, ouvre tranquillement le score. Sans solution, les Montpelliérains, aux forceps, parviennent à recoller. Marseillais dans le cœur, Abdoulaye Méité laisse Jonathan Tinhan seul sur un centre d’Estrada. Le Montpelliérain n’en demandait pas tant. Ce match nul est bel et bien un point de gagné avant le match du Paris Saint-Germain demain, qui aura l’occasion de reprendre la tête de la Ligue 1 face à Ajaccio.

Lille - Auxerre : 2-2
Buts: Hazard (34e et 64e sp) pour le LOSC. Sahar (80e) et Hengbart (84e) pour l'AJA.

Vous vous rappelez pourquoi Lille ne dispute pas les huitièmes de finale de la Ligue des Champions ? Et bien au cas où ils ne s’en souvenaient pas, les joueurs de Rudi Garcia se sont offerts une petite piqûre de rappel, sur leur pelouse, lors de la réception d’Auxerre. En avance au score dès la 34ème minute suite à un but d’Eden Hazard, les Lillois sont vite calmés dans leurs ardeurs par l’exclusion de Mauro Cetto, suite à une faute sur Dennis Oliech. En tête à la pause, les Nordistes font même le break par Hazard, sur pénalty, quatre minutes avec que Le Tallec ne soit exclu à son tour. Ironie du sort, c’est à dix contre dix que les Icaunais se réveillent. A dix minutes de la fin, Ben Sahar, bien servi par Oliech, inscrit le but de l’espoir, avant que Cédric Hengbart n’égalise d’une tête décroisée. Beau pour l’AJA, con pour le LOSC, qui avait l’occasion d’assomer la concurrence dans la lutte pour le podium.

Nancy - Lyon : 2-0
Buts: Puygrenier (66e) et Bakar (74e) pour l'ASNL.

Elle est belle, la France de la Ligue des Champions. Pendant que Marseille trainait ses vieux os et était défait sur sa pelouse face à Toulouse (0-1), les Lyonnais eux, ont continué leur parcours difficile en Ligue 1. Défaits à Nancy 2 à 0, les joueurs de Rémi Garde ont pourtant essayé. Dominateurs en première période, où ils trustaient la possession du ballon, les Rhodaniens ont une nouvelle fois pêché dans la zone de vérité. Les Nancéiens, solides, n’en demandaient pas tant. 66ème minute, Sébastien Puygrenier se rappelle le bon vieux temps en trompant Lloris d’un coup de tête dont lui seul a le secret. Sonnés, les Lyonnais concèdent le break neuf minutes plus tard, sur une belle frappe enroulée de Bakar. L’OL a sept points de retard sur Lille, troisième.

Sochaux - Valenciennes : 1-1
Buts: Isimat-Mirin (77e CSC) pour Sochaux. Pujol (69e) pour le VAFC.

C’est la triste histoire du type qui a envie mais qui n’y arrive pas. Toujours aussi enthousiastes, les Sochaliens, boostés par les mots de leur président, ont tout donné face à Valenciennes, mais ont frôlé la correctionnelle. Pourtant, ça n’avait pas mal commencé. 33ème minute, suite à une frappe de Butin, Nogueira a l’occasion de donner l’avantage aux siens, mais foire sa reprise de volée. Les Doubistes étouffent les Valenciennois mais comme souvent, se font punir, faute d’efficacité. 69ème minute, Pujol fout le ballon entre les jambes de Richert, 1-0, la Ligue 2 frappe à la porte. Avec ce qui leur reste de mental, les hommes de Bazdarevic vont chercher un nul précieux, celui de l’espoir, sur un csc d’Isimat-Mirin. Mais mine de rien, avec cinq points de retard, déjà, sur le premier non-relégable, une victoire n’aurait pas été de trop…

Saint-Etienne - Evian TG : 0-2
Buts: Mongongu (38e) et Sagbo (90+2e) pour l'ETG.

Il est là, Pablo Correa. Après avoir décroché sa première victoire avec Evian TG la semaine passée face à Nancy, l’entraîneur haut-savoyard s’est offert un second succès de prestige, sur la pelouse de Saint-Etienne. En forme, les Verts ont dominé sans jamais pouvoir concrétiser et surtout, en s’exposant constamment aux contres des coéquipiers de Sidney Govou. En tête à la pause grâce à une réalisation de Mongongu à la 38ème minute, les promus n’ont pas lâché en seconde période. Costauds derrière, ils se sont même offerts le luxe de faire le break par Sagbo, dans le temps additionnel. Avec trente points au compteur, Pablo Correa peut respirer.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pourquoi montpellier perd-t'il du terrain ? Lyon , Lille , Marseille , St-etienne n'ont pas gagnés .... Montpellier n'a surtout pas gagné de terrain.
un vrai running gag, les fins de matchs des dogues..
Renard_Chenapan Niveau : DHR
Le mec qui a le bon loto sportif prend un max!!

Sinon c'est marrant de voir que Nice (16ème) a encaissé autant de but que Lille (3) et qu'Auxerre (19ème) a plus marqué que Toulouse (5) et autant que Sainté (4).
J'ai trouvé le match de Montpellier vachement triste, et le milieu de Dijon pas si folichon que ça, juste correct, en revanche Stambouli et Cabella par moment ont été très moyens, il manquait Belhanda et Saihi et ça se voyait.
Sans polémiquer, quelqu'un sait pourquoi le "but" (tete de Bocaly je crois) n'est pas validé ??
Phallus Majestueux le Franc-Maçon Niveau : District
La Paillade ne mérite effectivement que le nul... Heureusement, les autres résultats nous sont favorables: d'aucuns parleront de techa du champion.

Aussi, le MHSC a joué avec moins de fluidité, a abusé de ballons longs (un seul Giroud vous manque et tout est dépeuplé sur ces ballons) et a souffert au milieu. Mais il est finalement rassurant de souffrir lors de matchs à l'extérieur, notamment en l'absence de quelques éléments moteurs (Jeunechamp, il est so Languedoc, il est cool, il fait un match relativement sérieux mais il n'a pas le rendement du grand Henri). Conclusion: tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Vive Auguste Comte, le MHSC, le MHR et Georges Frêche.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 5