Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Montpellier/Saint-Étienne (1-1)

Montpellier et Saint-Étienne dos à dos

Match du vendredi soir et match schizophrène. Après une première mi-temps bloquée, rude, puis une seconde enlevée avec du jeu, rien que du jeu, Montpellier et Saint-Étienne se quittent dos à dos (1-1).

Modififié
Montpellier - Saint-Étienne : 1-1
Buts : Aubameyang pour Saint-Étienne, Camara pour Montpellier.


« Un nouvel élan a démarré contre Arsenal. On a montré que, dès lors qu'on mettait de l'état d'esprit, on devenait une équipe dangereuse et redoutable. Ça veut dire qu'on ne l'avait sûrement pas mis dans les autres matchs. Je pense que c'est pour ça qu'on a mal démarré » , assurait Benjamin Stambouli. Ce soir, les Montpelliérains n'ont pas su emballer cette rencontre et sont un peu retombés dans leurs travers de ce début de saison. Mais courageux, ils sont revenus au score après avoir été menés par une équipe stéphanoise maligne.

Sainté efficace

Début de match costaud, début de match physique, quelques coups, quelques bonnes idées, quelques râtés, un début de match de Ligue 1, quoi. Les deux coachs gueulards du championnat, Galtier et Girard, sont dans leur rôle et récitent leur texte depuis leur banc de touche. Cabella centre, Mounier arme un retourné acrobatique, mais le rate. Perrin dévie un corner, Guilavogui tout seul au second poteau essaye de s'appliquer, mais rate la balle face au but ouvert. On sentait les Montpelliérains capables de prendre l'avantage sur un enchaînement, ils se mettent désormais à balbutier. Les deux équipes veulent à la fois tenter et sécuriser, le match est donc vérouillé. On voit peu d'occasions franches, à part une tête de Guilavogui sur un centre de Nicolita. Mis en situation par Hamouma, Aubameyang trouve le poteau. Yanga-Mbiwa met peu après un gros coup de coude à Hamouma. Pas vu, pas pris. Alors le Stéphanois s'énerve et prend un carton. Logique. Les Stéphanois sont fâchés et finissent fort. Gradel danse et ambiance Yanga-Mbiwa, il centre dans la foulée, et Aubameyang, d'une reprise de volée, ouvre le score.

Un nouveau match

Hamouma dévie un centre de Nicolita de la tête, que Jourdren envoie en corner. Le second but était tout proche. Stambouli lance Mounier en profondeur, qui frappe fort, mais juste à côté. Le match va mieux. Gradel croit doubler la mise à bout portant, mais Jourdren sauve superbement les siens. Hilton pose une tête, Clément sauve sur sa ligne. Le match va beaucoup mieux. Aubameyang prend bien la profondeur, mais sa frappe est trop croisée. Les actions se multiplient, le match a changé de standing. Estrada tente sa chance des 35 mètres, Ruffier repousse, Mounier décide de servir Camara alors qu'il aurait dû frapper. Encore raté. Le match devient une partie de tennis. Sur un centre en retrait de Cabella, Camara frappe fort et égalise. Enfin, pour des Montpelliérains toujours volontaires. Le ton retombe, et la fin de match approche. Brandão entre, mais ne change pas le cours d'une rencontre équilibrée. Herrera croit offrir la victoire à sa nouvelle équipe, il était hors-jeu. Les deux équipes ont eu leur moment, et le partage des points paraît légitime. Montpellier, le champion en titre, traîne toujours dans la deuxième partie du classement.

Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
Le mirage omnisports ?