1. //
  2. // 5e journée

Montpellier est toujours là

Montpellier ne plie pas, ne lâche pas, ne craque pas. A la faveur d'un court succès sur Nice, 1-0, les Héraultais reprennent une longueur d'avance sur Lyon et Lille.

Modififié
0 6
Nancy - Auxerre : 0-0

Un match tristounet comme on en voit beaucoup trop souvent du côté de Marcel Picot. Alors qu'ils retrouvaient l'AJ Auxerre ce dimanche, dans ce qui constituait un remake du match de Coupe de la Ligue de la semaine passée, les Nancéiens ne sont pas parvenus à prendre leur revanche. Tenus en échec 0 à 0 sur leur synthétique, les joueurs de Jean Fernandez pourront regretter les nombreuses occasions gâchées et les parades de Leon Donovan. Impeccable devant Karaboué, Niculae ou encore Bakar, le portier auxerrois a permis aux siens de rentrer en Bourgogne avec le point du nul. Chez l'ancien de la maison, Jean Fernandez, le bilan est plus délicat. En engrangeant leur deuxième point de la saison, les Lorrains ne pointent qu'à la 18ème place du championnat. Avec ou sans Correa, la chanson risque d'être la même...

Montpellier - Nice : 1-0


But : Camara pour Montpellier

Voyou, n.m : individu peu scrupuleux qui ne respecte pas les lois, règles et usages. Dans son malheur, Pierre Menes a eu de la chance. La chance que la langue française soit riche et que le sens des mots devienne multiple. C'est vrai, les Montpelliérains n'en ont que faire des coutumes de la Ligue 1, en particulier de celle qui veut que les fesses posées sur le trône de la Ligue 1 soient les plus grasses financièrement. Handicapés par l'absence d'un Younes Belhanda en état de grâce depuis le début de la saison, les joueurs de René Girard, dominateurs mais peu efficaces, ont dû attendre la fin du match et l'entrée de Souleymane Camara pour débloquer la situation. Bien trouvé par Garry Bocaly, le joker héraultais s'est fait un plaisir d'ouvrir le score à un quart d'heure du terme de la rencontre. Piqués dans leur orgueil, les Niçois ont bien failli égaliser dans la foulée, mais la frappe de Guié Guié s'est écrasée sur la barre transversale de Jourdren. Une nouvelle fois souverains à domicile, les Héraultais profitent de cette quatrième victoire de la saison pour conserver la tête de la Ligue 1 avec un point d'avance sur l'Olympique Lyonnais. Et neuf sur l'OM...

Dijon - Lyon : 1-2

Buts : Corgnet (43eme) pour Dijon - Gonalons (7eme) et B.Gomis (53eme) pour Lyon

Combien de temps les Lyonnais vont-ils pouvoir se cacher ? La réponse se situe certainement dans une autre question : combien de temps le fameux début de saison, prétendument vide de sens et d'enseignements, dure t-il ? Car ce Lyon-là, s'il n'est pas l'OL flamboyant de l'âge d'or rhodanien, ressemble plus à la machine à gagner du début des années 2000 qu'à l'esquisse d'équipe de l'an passé. Rapidement en tête suite à l'ouverture du score de Gonalons (6ème minute), les Lyonnais n'ont toutefois pas échappé aux promesses dijonnaises. Solidité, hargne et rigueur, les maîtres mots d'une équipe plaisante, coachée par Patrice Carteron. Jamais avares d'efforts, les hommes en rouge sont d'ailleurs récompensés avant la pause, avec l'égalisation de Corgnet. Si c'est dos à dos que les deux équipes rentrent ensemble à la pause, Bafé Gomis n'a eu besoin que de sept minutes en seconde période pour placer un joli coup de boule dans les filets de Reynet. S'en suit une fin de match accrochée où, comme avant, les Lyonnais sortent vainqueurs. Gagner coute que coute, peu importe la manière, c'est peut-être ça la solution de Rémi Garde.

Saint-Etienne - Lille : 1-3

Buts : Rozehnal (7eme, csc) pour Saint-Etienne - Hazard (55eme et 73eme) et Obraniak (86eme) pour Lille

Il y a huit ans, quand Joe Cole quitte West Ham pour Chelsea, le petit Eden, alors âgé de douze piges, se prend à rêver d'une carrière de footballeur professionnel. Comme de nombreux jeunes avant lui, la réalisation de cet ambitieux projet passe d'abord par un tour derrière la manette de Playstation. A l'instar d'une flopée de mômes de sa génération, le Belge, devenu adolescent talentueux a ravagé les défenses de ses potes avec l'invincible Chelsea des premiers PES. Depuis, le temps a passé. Joe Cole a quitté l'écran d'Eden et rejoint Lille. Efficace dès son entrée en jeu, l'international anglais a fait la connaissance du phénomène Hazard. Une prestation lilloise réussie sur la pelouse de Saint-Etienne, qui valait bien mieux qu'une bonne vieille partie en ligne. On la disait complexée après l'épique défaite du trophée des Champions. Force est de constater que la bête lilloise aime apprendre de ses erreurs. Menés face à l'OM il y a deux semaines, les joueurs de Rudi Garcia, largement dominateurs, sont rentrés aux vestiaires la tête basse. Plombée par un but contre son camp de David Rozenhal, la prestation nordiste, quasi-impeccable, ne pouvait pas se terminer ainsi. C'est là qu'Eden Hazard se transforme en magicien. 54ème minute, le Lillois transforme les défenseurs stéphanois en piquets, envoie du crochet, du double-contact avant de conclure son chef d'œuvre d'un extérieur du droit bien senti. Le but est aussi beau qu'efficace, puisqu'il décomplexe totalement des Lillois frustrés par une domination stérile. S'en suit un récital des Dogues, avec à la clé, un doublé du Belge, d'une belle frappe du gauche suite à un joli mouvement avec Moussa Sow. La fête ne pouvait pas être parfaite sans l'entrée aussi attendue que remarquée de Joe Cole, passeur décisif pour Obraniak suite à un magnifique travail. Les sceptiques souligneront l'exclusion précoce de Nery, ou le but encaissé, certes, mais demain, les LOSC trustera une place de choix sur le site du Sun. Et ça, personne ne s'y attendait.

Sochaux - Lorient : 1-1

Buts : Butin (40eme) pour Sochaux - Emeghara (88eme) pour Lorient

Un poteau, ça arrive. Deux poteaux, c'est dur. Trois poteaux, c'est la poisse, ou des informations sur la vie Madame Lecompte, femme du portier lorientais. Plutôt dominateurs, les Sochaliens, qui ont logiquement ouvert le score par l'intermiédiaire de Butin, rentreront à la maison des regrets plein la tête. D'abord parce que Maïga et Peybernes ont vu leurs tentatives repoussées par les montants bretons, mais également parce que les ouailles de Christian Gourcuff ont trouvé le moyen d'égaliser à la 88ème minute après leur seul tir cadré du match. Les Doubistes se consoleront avec une 6ème place provisoire. C'est pas l'Europe, mais ç'est déjà ça.

AC Ajaccio - Valenciennes : 3-1

Buts : Sammaritano (47eme et 54eme) et Ilan (58eme) pour AC Ajaccio - Danic (36eme) pour Valenciennes

A l'aube de cette cinquième journée, les Marseillais en rêvent. Un peu plus au Sud, l'AC Ajaccio l'a fait. Et il paraît que ça soulage. Victorieux 3-1 de Valenciennes, les Corses ont obtenu leur première victoire de la saison. En tête à la pause après l'ouverture du score de Gaël Danic, les Valenciennois s'enfoncent un peu plus dans une crise sportive qui pourrait voir la tête de Daniel Sanchez tomber plus rapidement que prévu. Héros du soir, Frédéric Sammaritano a inscrit un deux buts, dont un magnifique coup-franc dans le petit filet de Nicolas Penneteau. Rejoint dans son bonheur par Ilan, l'ancien auxerrois s'occupe pleinement pendant l'intersaison de Fort Boyard. On attend la réponse de Mathieu Valbuena.

Bordeaux - Evian TGFC : 0-0

Parfois, Cédric Carrasso fait des folies. Ce soir, à la 55ème minute, le portier international a, en détournant magistralement une frappe de Khelifa, évité quelques insomnies à Francis Gillot. S'ils ont été relativement intéressants dans le jeu offensif, les Bordelais peinent toujours à la conclusion. En manque total de réalisme et d'inspiration dans les derniers mètres, ils auraient pu être piégés par une belle équipe d'Evian, efficace en contre. Toujours invaincus à l'extérieur, les promus talonnent leurs hôtes d'un soir au classement. Pas certains que ce scénario colle aux ambitions bordelaises...

Caen - Toulouse : 0-1

But : E.Capoue (92eme) pour Toulouse

Et vas-y que je saute du canapé, que je gueule un coup, que je montre le ralenti à ma femme et que je me dis, qu'avec deux points de moins, le classement était un brin plus laid. C'est un peu ce genre de soirée qu'ont vécue les supporteurs de Toulouse. Alors qu'après une rencontre intéressante, les 22 acteurs se dirigeaient vers un match nul et vierge, Etienne Capoue, sur corner, a offert la victoire aux siens à la 93ème minute. Résultat, les Toulousains s'accrochent à leur place sur le podium. Côté caennais, on se dit que les deux premières journées n'étaient pas si significatives que ça. Le ventre mou, c'est bien aussi.

Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Hazard reste le plus talentueux de L1, voyons si Pastore va le détroner?
En tout cas Cole ça sent vraiment le bon coup!
Soirée coup de gueule.
1er CG contre l'OL qui annonce ne plus vendre de billets et voir qu'il y avait encore 150 places au moins de dispo ds le parcage, bravo l'OL mais je ne suis même pas surpris.

Dijon hier soir ? c'était un soir a faire des cambriolages ou voler des voitures vu que les 300 CRS etaient tous au stade, flash ball au poing et regard aussi con que menacant. Etre accueilli par des rangées entière de CRS parce que la réception de Lyon est leur 1er test, cette bande de trous du cul qui vous obligent à longer le mur a la file plutôt que le terre plein central amenant à la tribune et qui est aussi large que vide...
Ensuite se sentant en force être accueilli par des stadiers impolis et subir la fouille la plus hallucinante de ma vie, obligé de vider toutes ses poches, enlever ses chaussures et en ce qui me concerne comme j'ai ouvert ma gueule, les chaussettes !!!! Comme je l'ai dit a leur responsable ensuite quand on traite les gens comme de la merde faut pas être surpris si après...

Franchement ca donne envie d'aller au stade mais pas ds ds parcages des accueils pareils.

Dernier coup de gueule, Dijon et sa pelouse injouable histoire d'équilibrer le jeu, super fair play, bravo que leur club de merde aille crever en L2.
@NikkoFromLyon :

Du calme coco ! Faut pas pleurer parce que t'on équipe n'est plus autant souveraine qu'auparavant hein ? Le terrain merdique ? Bah t'a pas vu celui de Toulouse !

Deuxièmement, oui les stadiers sont sur les dents, mais c'est pareil pour les dijonnais.

Enfin pour finir, Lyon et ses quelques supporters à la mentalité de merde, qui ont agressés des gamins pour leur voler leurs écharpes, superbe ! Que ton club joue la Ligue Europa l'an prochain.
Ahlala Hazard.. Et dire que notre entraineur national ne l'aime pas alors que pas mal de club le voudrait bien dans leur équipe :x
@Nikko from Bagdad: Si les CRS s'occupaient des hooligans bidons de l'OL au stade c'est peut être que ces ---- là n'ont rien trouvé de mieux que de faire ---- le centre ville avec leurs banderoles et leurs chants à la ---.

Sinon j'espère que ton club de ----- jouera le maintient prochainement...
Bonjour Nikko,

Je ne suis pas Lyonnais. Pire, je suis Arabe.

Les fouilles "hallucinantes" et l'impolitesse policière je connais bien.

En tout cas, je te comprend suffisamment pour tirer la même conclusion que toi : "[...]quand on traite les gens comme de la ----- faut pas être surpris si après[...]".

Bonne journée.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Première pour WBA !
0 6