1. //
  2. // 5e journée
  3. // Groupe B
  4. // Arsenal/Montpellier

Montpellier, club de mal élevés ?

Les punchlines de Loulou, le doigt d’honneur de Girard, les gueulantes d’Estrada ou Jourdren, le coup de coude de Yanga Mbiwa, le poing de Jeunechamp... Cette saison, ce n’est pas sur le terrain que Montpellier fait parler. Entre climat pesant et caractères, explications.

Modififié
12 21
Au soir du 18 novembre, Montpellier vient d’accrocher un nul sur le terrain de Valenciennes (1-1). L’heure est aux interviews d’après-match en zone mixte, et le gardien héraultais Geoffrey Jourdren entretient une discussion plutôt animée avec José Barroso, journaliste de L’Équipe. Cyril Jeunechamp attire alors Barroso hors de la salle de conférence de presse, et le ton monte. Les menaces fusent, un poing aussi. Le journaliste s’en tire avec un nez fracturé. Pourquoi ? Pour avoir écrit un article, un peu plus tôt dans la semaine, décrivant des tensions en coulisses au MHSC. En attendant, le journaliste a porté plainte, et le club condamné le geste de son joueur. Mais il n’est pas le premier à faire des vagues, cette saison. Si, évidemment, la violence de son geste est extrême, son coach et divers coéquipiers ont aussi fait preuve d’un certain manque d’éducation.

Sales résultats et joueurs mécontents

On pourra dire ce que l’on veut sur le geste de Jeunechamp, mais le mec en lui-même n’est pas connu pour être un violent (à deux, trois tacles trop appuyés près). L’explication d’un pétage de plombs se trouve donc, logiquement, dans le contexte actuel du club. Et tout part des résultats : champion de France en titre, Montpellier est actuellement 14e au classement de Ligue 1, avec seulement deux points d’avance sur la zone rouge. Il est aussi éliminé de la Ligue des champions. « Quand il n’y a pas de résultats, on est forcément énervé. C’est une situation plus compliquée que celle que l’on a connu la saison précédente, c’est tout simple » , décrit Nenad Džodić, ancien Pailladin, qui ne voit pas d’autre explication à cette recrudescence d'écarts de comportement. Pourtant, le poing de Jeunechamp est une sorte d’apothéose, quelque part. Avant lui, Yanga Mbiwa avait collé un très vilain coup de coude à Hamouma lors d’un match de championnat face à Saint-Étienne, héritant ainsi de cinq matchs de suspension. Voilà pour la partie physique.

S'inscrivent dans ces écarts (à un degré moindre, bien entendu) les joutes verbales, où Jourdren a été le premier à s’illustrer. Après une défaite face à Évian lors de la 8e journée (2-3), le gardien adresse des reproches en public à coach Girard : « Pourquoi tu changes une équipe qui gagne ? Pourquoi tu fais tout ça ? Il faut se poser les bonnes questions et piquer où ça pique. » Deux semaines après cet épisode (qui avait vu Jourdren être mis de côté pour un match à Rennes), c’est au tour d’Estrada de faire des siennes. Lors d’une séance d’entraînement, le Chilien apprend qu’il ne sera pas titulaire pour un match de Coupe de la Ligue face à Bordeaux. « Ça t’emmerde ? Je t’emmerde  » , lui énonce posément Girard. Le milieu jette son maillot à terre et se tire. « Il avait mal à la tête et est allé chercher un cachet d’aspirine  » , expliquera le coach à propos de la scène. Ces deux éléments permettaient logiquement, il faut l’avouer, d’évoquer des tensions dans le vestiaire montpelliérain. « Il ne faut pas oublier qu’avec la Ligue des champions, c’est la première fois dans l’histoire du club que l’effectif est aussi important (32 joueurs). Ce qui est plus difficile à gérer pour un entraîneur, avec les déceptions de certains… Je pense que ce n’est pas étranger aux tensions qu’il y a pu avoir » , éclaire Richard Gougis, responsable du service des sports au Midi Libre. Mais pour compléter le tableau, le coach et le président ne font pas non plus dans la discrétion.

Aussi quelque chose dans les gênes

Si on peut se montrer étonnés devant les gueulantes de certains ou le coup de poing d’un autre, le doigt d’honneur de René Girard à l’encontre de son homologue de Schalke, bizarrement, choque moins venant du personnage. Il faut bien dire qu’on s’est habitué au caractère bien trempé du coach, adepte d’un certain franc-parler. Les mots «  merde  » , « putain » , « connerie » et les sifflements en tout genre sont plutôt coutume chez le Gardois. Il en est de même pour le président Loulou Nicollin, dont la notoriété tient également au vocabulaire bien fleuri. Quitte à dire, soyons vulgaires, des conneries. Parce que c’est le Sud, aussi, hein. « Montpellier a toujours été un club un petit peu chaud, qui a souvent défrayé la chronique avec les coups de gueule de ses entraîneurs et de Louis Nicollin… Le terreau sudiste du club favorise ça » , explique Gougis. Un truc naturel, à la Paillade.

Le problème donc, et Gougis le pointe également, c’est que ces défauts de langage comme les récents débordements ne « donnent pas une bonne image de Montpellier. Dans l’affaire Jeunechamp, Nicollin devrait donner une sanction exemplaire, justement pour essayer de montrer que le MHSC n’est pas forcément le club de voyous que certains veulent laisser croire. » Mal élevés, les Montpelliérains, alors ? « En dehors de ces faits divers, c’est un club qui, quand même, a une tradition d’éducation dans son centre de formation. Un exemple : lorsqu’une équipe de jeunes sort de l’entraînement, qu’ils croisent des journalistes, ils s’arrêtent pour leur serrer la main, leur dire bonjour. Au niveau du club et des éducateurs, il y a une tradition d’éducation, et certaines valeurs à respecter. C’est d’autant plus dommage que l’on retienne du club ces gestes ou punchlines.  » Bien dommage qu’un Jeunechamp n’ait pas pris exemple sur les jeunes, pour la façon de traiter un journaliste… Le genre de choses qui font que Montpellier n’est pas près de lâcher sa réputation. Mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime, non ?

Par Alexandre Pauwels
Modifié

Vous avez oublié cet enfoiré* de Rémi Gaillard
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
C'est juste la vraie face de Montpellier...
L'année dernière ya eu de très bon résultat qui cachait toous les problèmes internes (carton rouge de belhanda etc).

Les médias de masse nous vendait ce club comme un club avec des vrai valeurs l'année derniere face aux supposés riches mal élevé de Paris. On voit la vérité aujourd'hui
Südkurve28 Niveau : CFA
Le folklore du Sud ça va deux secondes, comme les déclas transpirantes de beaufitude de Nicollin, mais bon à un moment donné faut prendre ses responsabilités et faire amende honorable.
Note : -1
faut pas tout voir en noir non plus.
je les aime pas c'est clair, mais d'une part ce ne sont pas nécessairement de mauvais gars au fond, de deux leur parcours l'année derniere force le respect.
reste que balancer une ou 2 grossièretés en moins ca ferait pas de mal non plus.
hein, sans se transformer en gendre idéal à la leonardo, c'est pas nécessaire, ni pour motiver qui que ce soit, ni pour passer pour des dingos sudistes (chose qu'ils aiment visiblement), ca fait juste beauf comme le disait un gars.
Les gueulantes, le sang chaud, ça date pas de cette année. C'est même ce qui nous a permis d'etre champions.

Le club n'a pas changé, mais le regard du monde extérieur oui.

Quand on est remonté les médias se félicitaient de revoir loulou sa gouaille et sa paillade, après on est passé par la case "bouchers menés par l'infame girard et le vulgaire nicollin", ensuite ce fut la case "champions héroiques face au Qatar", et maintenant retour a "bouchers vulgaires grosse tete mal élevés"

Sachez que vous nous faites bien rire, mais une chose est sur le club et son identité n'a jamais changé, et c'est bien ça le plus important ;)
arrêtez vous deux secondes... l'an dernier, au classement du fair play montpellier est relégable... 17ème je crois de mémoire... ça a été un des clubs les plus cartonnés de france... c'est pas un hasard. et c'est objectif.
Montpellier la sudiste
Montpellier la vulgaire
Montpellier la sang chaud
Montpellier la coup de poing

Tout ça est vrai, on parle mal, on a un langage fleuri (pour ne pas dire vulgaire), on a le sang chaud et la baffe facile.

Ok et donc ? On veut en venir où ?

Montpellier n'a pas sa place en L1 ? Soyons sérieux

Montpellier n'avait pas sa place en CL ? là, ceux qui aime pas ont du bien rager, mais c'est comme ça

Girard est un mauvais ? Je ne pense pas, il a été champion avec un budget réduit

Loulou est un con, un beauf ? Oui, mais il le dit lui même, c'est un éboueur qui place un peu (beaucoup) de SES sous dans sa maitresse (la Paillade)

Les joueurs sont violents ? c'est pas faux, mais aujourd'hui, ils sont, je trouve, hyper scrutés par rapport à certaines équipes (yanga m'biwa et ses 5 matchs vs amalfitano et matuidi). Il faut dire qu'avec Jeunechamp, spahic et même estrada, yanga, belhanda ou saihi, il y a du passif.

Enfin, Montpellier ne sait pas faire des petites phrases de putes* ou créer des polémiques enrobées de suffisances envers telle ou telle. Quand Loulou parle, il parle avec ses mots et ses mots sont vulgaires et il vous poignarde le cul* avec des saucisses.
"Mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime, non ?"

Oui !
Note : -1
"Quand Loulou parle, il parle avec ses mots et ses mots sont vulgaires et il vous poignarde le cul* avec des saucisses."

Exactement. Comme quand il a traité Pédretti de "pédale" et qu'il a stipulé qu'il "l'attendait au retour". Mais vous avez des excuses vous êtes du sud tout ça, le sang chaud ça doit être culturel, les bonnes manières c'est pour les autres, vous êtes des bonhommes pas des fiottes

(Quelle classe ce doigt d'honneur de Girard en LDC, vu l'image que tu te fais de ton club tu as du bander dur non ? )
Fraener, ton discours est d'un pitoyable... Je ne remets en cause la place de montpellier en L1, ce sont les résultats sportifs qui les y ont conduit.

En revanche, l'image elle se véhicule aussi à l'étranger vois tu, et quand t'as une image de boucher, ben c'est moyen parce que ça rejaillit sur tout le monde. tu crois que le doigt d'honneur en CL est bien passé.
Note : -4
Paic

Désolé mais Montpellier a bien changé car dans les 80's 90's, montpellier c'était des valderamma, des cantonna, des milla, des blanc, les stars etc... au début des 2000, les delaye, les laurent robert, les etc c'était quand même bien plus classe et loulou nicollin était toujours là...

Les gens du sud, les gens du nord, les parisiens, les bordelais etc... que des clichés...
Je viens de Montpellier et je déteste ce bouffon de Girard et ce mafieux de Nicolin. Je rajouterais que pratiquant les sports de combat, je suis toujours assez sceptique sur ces types qui font les caïds sur des terrains de foot. Parce que Girard, concrètement, en dehors il n'y a plus personne, ce qui est plus dans la normalité d'ailleurs. Il n'y a que sur un terrain de CL où tu peux faire un bras d'honneur dans te prendre une torgnole hein. Et c'est en ça que je le trouve naze, zéro classe et en plus de ça lâche. Pauvre mec quoi.
Mhsc le club qui fait rager toute la France.

Nous on l'aime comme il est avec toutes ses belles qualités et malgrès les dérappages.. c'est pas parce qu'on est champion que les valeurs doivent changer
fières de nos homes et de nos couleurs
MENTALITé SUDISTE

Bon moi aussi je suis Montpellierain, mais la "mentalité sudiste" faut pas abuser non plus. J'ai passé ma vie dans le sud ben c'est pas pour autant que j'irai faire des doigts d'honneur au premier qui me provoque. Et puis moi ça m'amuse pas de faire "rager toute la France" comme ça. Je préférais l'année dernière quand on faisait rager en étant meilleurs que tout le monde avec un budget serré. Là c'était plaisant, d'autant plus qu'on restait modeste. J'aime Girard et tout ce qu'il a fait pour ce club mais quand je l'ai vu faire un doigt à la télé, ben j'me suis dis " 'tin René qu'est-ce que t'es con*", et pas "voilà c'est bien lui il a des couilles* de sudiste !".
Je sais pas ce qui se passe au MHSC cette année avec toute cette nervosité mais ça devrait réjouir aucun supporter montpelliérain qu'on est aujourd'hui cette image si différente de celle de l'an passé.
En France il y a des agneaux comparé a certains pays au niveau des insultes entre joueurs et spectateurs ..
( et c'est tant mieux de rester poli et respectueux )

Il y a une différence a ne pas pratiqué une langue de bois aussi cru soit t'elle sur la forme , a dire tout haut ce que certains pourraient penser tout bas en osant le dire , ne pas etre aseptisé du politiquement correct , mais sans forcément dire des gros mots !

Il faut juste veiller a ne pas déborder , cependant perso Nicollin est un personnage attachant malgré ces détracteurs , je l'aime bien , un poète des temps modernes !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
12 21