1. //
  2. // Quart de finale
  3. // Montpellier/Nice (3-2)

Montpellier arrache sa demie

Largement dominateurs face à de très timides Niçois, les Montpelliérains ont pourtant galéré pour valider leur qualification pour les demies de Coupe de la Ligue (3-2). C'est Tinhan, déjà auteur du but de la victoire au tour précédent face à Bordeaux, qui a libéré la Mosson.

Modififié
0 8
Montpellier - OGC Nice : 3-2 (1-1)
Buts : Cabella (30e), Herrera (52e) et Tinhan (83e) pour Montpellier. Bosetti (22e) et Bauthéac (66e sp) pour Nice.

Équipe en forme du mois de novembre, Nice se déplaçait presque sereinement à Montpellier, pour un quart de finale de Coupe de la Ligue. Presque, parce que la dernière défaite des Aiglons avait justement eu lieu à la Mosson, en championnat (3-1). Et ce n'est finalement pas un hasard de voir la belle série niçoise prendre fin dans ce même lieu. Les hommes de Claude Puel n'ont pas proposé de jeu, et ont clairement été dominés par les Héraultais. Cela dit, le manque de réalisme des locaux aurait pu coûter cher, les Pailladins validant leur qualification seulement en toute fin de match, ce qui aurait dû être fait bien avant. La logique est respectée, et Montpellier confirme une nouvelle fois son regain de forme. « Les mouches changent d'âne » , comme dit René.

Domination héraultaise et réalisme niçois

Comme il est de coutume en Coupe de la Ligue, les coachs ont effectué un gros turnover. Du moins, plus Claude Puel que René Girard, qui décide quant à lui d'aligner, par exemple, un Cabella très en forme, buteur le weekend dernier face à Bordeaux. Grand bien lui en a pris, puisque l'ailier pailladin est de loin le plus remuant sur le terrain dans cette première période. Après l'ouverture du score surprise de Bosetti, qui profitait alors d'une perte de balle de Bédimo pour aller tromper Pionnier (0-1, 22e), il n'y a rien d'étonnant à le voir égaliser, bien servi face au but par Pitau (1-1, 30e). Il se retrouvera à plusieurs reprises en position de tir, mais entre une pelouse détrempée et la griffe de l'Aiglon Kevin Gomis, il ne parviendra pas à trouver la faille. La domination héraultaise est nette, mais l'arrière-garde niçoise veille au grain, ne concédant de l'espace qu'en fin de première période, avec un tir enveloppé de Mounier (41e) ou une reprise d'Herrera qui frôle le montant (42e). Offensivement, en revanche, les Aiglons ne proposent pas grand-chose. Montpellier peut donc regretter sa seule erreur défensive et un certain manque de réalisme.

Le coaching paye

À la reprise, le pressing pailladin, qui gênait déjà sensiblement les Niçois en première période, se fait plus intense. Le MSHC semble vouloir tuer le match d'entrée, et cette fois-ci, le réalisme ne fait pas défaut. Première occasion, et un but, celui d'Herrera : l'Argentin contrôle un centre de Mounier (astucieusement laissé par Cabella) et envoie une frappe sous la barre (2-1, 52e). Devant la faible réaction de ses hommes, Claude Puel comprend enfin que le coaching s'impose. Et les entrées de Digard et Maupay vont en effet changer la donne. Sur la première intrusion niçoise dans la surface adverse, le second nommé est fauché par Pionnier. Péno logique, et Bauthéac transforme cette occasion inespérée pour les Aiglons (2-2, 66e). D'autant que par la suite, la domination héraultaise reprendra son cours. Et après un péno inexplicablement oublié pour une faute de main de Pejčinović dans la surface (70e), Tinhan, qui venait également de faire son entrée en jeu, rétablit la logique en fusillant Delle à bout portant (3-2, 83e). Montpellier peut souffler, il valide son ticket pour les demies, mais l'a échappé belle.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Georges Frêches Niveau : DHR
Victoire logique malgré encore le fait que chaque erreur coûte un but! n'est pas Francois Clerc qui veut!
Par contre, on a assisté à une des plus belles erreurs d'arbitrage de la saison! un arbitre à 3 mètres d'un défenseur qui sauve de la main un tir à bout portant sur sa ligne (et encore faudrait voir si elle était pas rentrée tiens!) et qui laisse le jeu se poursuivre. Celle la est quand assez inconcevable ! même les niçois ont du se marrer!
Belle et logique victoire du MHSC! Beaucoup d'envie, de jeu, d'énergie collective deployée, avec par moments des séquences rappelant avec plaisir le jeu léché de l'année dernière. Mention évidente à "Miaou" Cabella, qui s'affirme de plus en plus! Saluons quand même une "courageuse" (mais vraiment pas "séduisante", honnêtement) équipe Niçoise, dangereuse en contre jusqu'à la fin. Et enfin, Mr Fautrel... Juste incroyable d'être à 3m d'un défenseur qui sauve sur sa ligne avec un contrôle cuisse / bras un but totalement évident... Décidément l'arbitrage en ce moment ! Enfin heureusement pas d'incidence sur le résultat final et logique. La qualif est là, allez MHSC !
Belle équipe de Montpellier ce soir, le match aurait pu être plié à la mi temps sans tant d'erreurs côté Montpellierain.
Cabella encore une fois au top.
L'erreur d'arbitrage est complètement ahurissante, surtout par le fait que l'arbitre est de face à 3m, que le bras est décoller à l'horizontal..
Ensuite, 2 incursions pour Nices, 2 buts : l'erreur (de Bedimo : belle passe en profondeur d'ailleurs..) payée cash (n'est pas Congré qui veut pourtant^^), un péno logique (Pionner devait se faire chier* je pense..) et comme toujours la poisse de Mounier et Herrera (leurs tirs qui frolent la lucarne..)

Les adversaires de MHSC ont besoin d'une ou 2 occasions pour marquer..
Le MHSC doit en avoir 10 pour marquer un seul but !

Ca me fait de la peine de dire ça, mais l’absence de Belhanda fait du bien..
P-è que El Kaoutari mérite une chance d'être titulaire à Lyon..

On se tape Bdx pis Nice (qui étaient tous deux en grande forme).. c'est de bonne augure !
Je vois une belle surprise à Gerland.. surtout qu'on a tjrs fait de belles prestations ! Et mm si Vercoutre a autant la baraka que Lloris (combien de poteaux et barres l'ont encore sauvé cette saison?), et mm si on ne corrige tjrs pas nos erreurs défensives, au minimum un p'tit nul =)
moi aussi je partage l'avis que sans belhanda et surtout avec cabella à sa place en meneur, montpellier est bien plus dangeureux notament parceque remy au contraire de younes, accelere le jeu.
Louis Nique Aulas Niveau : DHR
"Le fameux planté de bâton" HAHA ça m'a tué xD
Phallus Majestueux le Franc-Maçon Niveau : District
Il faut souligner les deux bons appels d'Herrera en début de match, dont un assorti d'un très joli contrôle. Après il a fait du caca (il chie beaucoup Manu) mais il martque un but. Putain, son meilleur match de la saison. Come on Manu !!!
Oui les gars, le réveil du tigre.

Je reprends en coeur ce qui vient d'etre dit, sans Belhanda ça va pas si mal. En espérant que lui aussi l'ait remarqué.

Et puis Mounier commencer à montrer tout l'étendue de son talent. C'est pas une surprise mais on s'y attendait un peu plus tot. Exigence de Champions...

Par contre, face à Lyon, on va avoir droit à un nouveau vrai test. Après la branlé qu'ils viennent de claquer à l'OM, va falloir etre costaud. Et oui, El Kahoutari mériterait une chance sur ce de match.

Allez Paillade !!!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 8