1. //
  2. // Groupe B
  3. // Schalke/Montpellier (2-2)

Montpellier arrache le nul au courage

Les soirées européennes se suivent et ne se ressemblent pas pour les Montpelliérains. Après avoir pris très tôt l'avantage, les joueurs de René Girard se sont encore trouvés menés 2-1. Au courage, ils sont cette fois revenus au score pour égaliser dans les derniers instants. À 10 contre 11. Presque une victoire.

Modififié
1 27
Schalke 04 - Montpellier : 2-2
Buts : Draxler (26e) et Huntelaar (53e) pour Null Vier. Aït-Fana (13e) et Camara (90e) pour le MHSC.

Pour cette deuxième journée du groupe B, René Girard alignait la même équipe que samedi contre Nancy. Une équipe qui avait ramené trois points de Marcel Picot, certes, mais surtout l'équipe du titre de l'année dernière. Dans ce schéma, et comme contre Arsenal, les Montpelliérains ont réussi leur entame, ponctuée par un but sublime de Aït-Fana, avant de céder deux fois face aux coups de boutoir répétés d'une équipe de Schalke 04 supérieure à domicile. Le bilan allait donc être le même. Prometteur, encourageant, mais peut mieux faire. En apprentissage. Avant que. Avant que, sur une dernière tentative désespérée, Camara n'égalise d'une superbe frappe et change la face de cette drôle de soirée qui voit les joueurs de René Girard finalement sortir la tête haute.

La caresse d'Aït-Fana, le coup de Draxler

La Veltins-Arena est pleine, l'ambiance du début de match est folle. Pas impressionnés, les Héraultais se rassurent et conservent la balle, sans subir, Schalke défend en bloc assez bas et paraît gêné dans sa relance. Les Königsblauen se rapprochent donc du but de Jourdren sur coup de pied arrêté, mais la tête d'Huntelaar passe au-dessus. Cabella répond, déborde et place un coup rein suivi d'un superbe centre tendu, mais personne n'est à sa retombée. Dans la minute qui suit, Cabella encore, s'avance, provoque pour décaler Aït-Fana à gauche, qui repique devant la surface, arme, enroule et lobe un Unnerstall un poil avancé. Un but superbe, un but de dingue ! Puis vient le show Draxler, qui bouffe tous ses tickets shoot en quelques minutes. Sa première frappe termine dans les bras de Jourdren. Pas dégoûté pour autant, il en enroule une seconde, plus lointaine et au-dessus. Pukki le sert ensuite idéalement dans la surface, mais il croise trop sa troisième tentative. Cette fois, les joueurs de René Girard ont donc tenu leur avance jusqu'à la 20e minute. Mais à la 25e, Draxler l'acharné, encore et toujours, lancé par Huntelaar dans le dos de la défense, part dribbler Jourdren et égalise. Pendant ce temps-là, René Girard et Huub Stevens n'ont cessé de s'ambiancer depuis leur banc respectif. Le tempo retombe et les « Septimaniens » éprouvent des difficultés à remettre le pied sur le ballon. Sur un corner de Fuchs, la tête de Papadopoulos passe à côté. Draxler sert Pukki, Hilton le gêne, sa frappe n'est donc pas cadrée. À la mi-temps, Montpellier va pouvoir souffler.

La frappe du désespoir de Camara

La deuxième période démarre de la même façon. Pukki croise sa frappe, Jourdren la dévie en corner. Draxler s'amuse dans la défense héraultaise, les joueurs deviennent des plots et Bocaly décide de mettre fin à ce one man show. Ou à ce supplice. Carton rouge-pénalty, la double peine est exécutée dans la seconde et c'est Huntelaar qui double la mise. Le coup est dur, pour Draxler aussi, qui se casse le poignet sur le coup. Congré remplace Aït-Fana et Montpellier doit donc se réinventer à dix dans un contexte hostile. Ce qui devait arriver arriva, Schalke gère son avance, accumule les occases, et les Héraultais se recroquevillent. La fin de match est donc une petite attaque-défense. Jourdren en profite pour se montrer et briller, sur une reprise de volée spectaculaire de Huntelaar ou sur une sublime frappe enroulée de Afellay côté gauche. Sur l'une des dernières actions, trois Montpelliérains partent défier sans trop y croire cinq défenseurs allemands, et Camara lancé, tente sa chance en pleine course à l'extérieur de la surface. Petit filet, BOOM ! Un truc de fou, il égalise donc dans une fin de match qui ne semblait plus envisageable. À trop gérer, Schalke s'est fait reprendre. Montpellier est, lui, revenu au courage et valide donc ses deux premières bonnes sorties dans cette Ligue des champions avec ce précieux point.


Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le_General Niveau : DHR
Des buts Champions League... Respect !
RahXephon Niveau : CFA
Note : 1
0 commentaires ici, 20 sur l'article du PSG... alors que c'est quand même formidable, ce qu'ils ont fait. Je n'ai pas vu le match, je ne sais pas quel était le rapport de force, ni comment Schalke a joué, mais égaliser avec un joueur en moins, fallait le faire, bravo.
woody vann halen Niveau : District
Bravo a Montpellier sa faiT plaisir.Sa ratrape le losc tout pourave qui n'a pas la culture et la mentalité pour l'europe.Je les vois bien finir second les loulou boyz
Souley rentre un peu plus dans l'histoire de Montpellier en offrant le premier point de l'histoire en ligue des champions...
Chaque club a ses légendes.
woody vann halen Niveau : District
rené girard j'aime bien au moins ya dla vie ya d cojones .Quand t dans un match tu peut devenir fou et puis avec tous les autres entraineurs de ligue 1 chiant ,triste et qui en + ce prene pour des philosophe (mon paf )sa change! et je suis pas de montpellier c dire
"Ce soir, s'ils nous ont manqué de respect, ils vont voir au retour". René Girard
@Ron

Avant de bassiner avec le même refrain classique et pénible sur René Girard. Faudrait au moins avant remettre les choses dans son contexte avant d'invoquer la morale et la honte. L’entraîneur d'en face l'a cherché tout le match, il l'a raillé. Sans parler de l'attitude de Papadopoulos et Huntelaar vis-à-vis de tout ça. Et puis à la fin, alors que Camara est blessé, l'arbitre ne sifflant pas, l'entraineur de Schalke raille encore Girard. Attends, j'veux pas dire qu'il a eu raison de faire ça, mais ça peut se comprendre sur le coup. Après, ceux qui pensent qu'il représente le foot français en mal, c'est leur problème.

Bref. Ce soir, c'est un exploit à la saveur de victoire. Le but de Camara est chanceux et bienvenu, mais il fait vraiment du bien.
Gerd Müller Niveau : CFA
Franchement Schalke a déconné. Déjà Huntelaar qui rate un but tout fait, ensuite un 3 contre 2 très mal négocié genre "on mène donc pas grave si on rate".

Du coup quand son équipe a égalisée, Girard s'est plus senti pisser et a voulu s'embrouiller avec le coach de Schalke.

Montpellier peut être content de ce nul mais vu comment ils ont couru comme des fou ce week end ils vont se faire taper en championnat et l'ami Girard va encore jouer les pleureuses mais il pourra pas dire que Porto c'est une équipe de Pink.
@woody toi non plus t'es pas un philosophe hein ! Mes yeux saignent !
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Note : -1
@Geronimo

Donc toi quand un type se venge sur quelqu'un tu l'approuves totalement et tu l'excuses parce qu'il y a le "contexte"! Le geste est inexcusable et pis c'est tout! Girard est un con et n'a pas le triomphe modeste et ne mérite pas son équipe qui a montré des cojones que n'a pas Lille par exemple...
roberto 2000 Niveau : District
la vraie pleureuse dans l'histoire demeure gerd muller, dont le prestigieux pseudonyme ne retire rien à l'insignifiance de sa prose.
roberto 2000 Niveau : District
girard n'est pas excusable, mais , bon, c'est un gardois, et contre cela il n'y a pas grand chose à faire, ce n'est pas culturel, c'est génétique.
corinthians Niveau : DHR
Je sais pas vous ?? Mais le petit cabella là, il ferait du bien en EDF non ?? Technique, rapide, intelligent dans les deplacements et ses passes, decisif, insouciant ... On en a pas trop en EDF des profils comme lui ... je lui voit un bel avenir à celui là, si il prend pas le melon, et qu'il continue à progresser comme il fait ...
Quand un mec te manque de respect en face, je comprends plus. Des fois, je trouve qu'il exagère mais vu ce soir l'attitude des Huntelaar, Papadopoulos et surtout Steevaens, c'est pas comme des fois où ça partait avec le quatrième. Si tu retiens que ça libre à toi.
Ah et au fait, l'équipe qui a montré des cojones, la jeunesse fougueuse, c'est Girard en partie qui en est l'architecte. Les fondations étant de Courbis. Donc bon, tu as raison, ne pas mériter une équipe que tu as construit, des jeunes que tu as lancé, tu repasseras...
Si j'en crois G'Eronimo, doigt d'honneur mérité. Et comme le dit l'autre (cojones, je ne sais pas quoi - j'ai oublié son pseudo), ça me fait plutôt marrer. On peut penser que les entraîneurs aient plus d'impunité quand il s'agit de faire ce genre de gestes que les joueurs.
gros match de cabella jourdren et stambouli, bocaly n'y est decidement pas cette saison, mapou, putain* il se prend pour Piqué avec ses relances et ses dribles, ok il le fait bien, mais faudrait avant tout assurer en defense !
"Il ne mérite pas son équipe" : C'est pas comme si c'était SON équipe ....

Et s'ils ont égalisé à la 90e à 10 contre 11 c'est grace à la hargne que Néné leur transmet.
Tout à fait d'accord avec Geronimo pour Girard. Qu'on aime pas le personnage ok. C'est une grande gueule etc je comprends que ça ne plaise pas. Mais changez de refrain ! "Il va pleurer etc." Bien sur qu'il va pleurer et qu'il pleure beaucoup, et heureusement pour Montpellier ! C'est lui qui transmet la hargne et la combativité à ses joueurs. Pas sur que Mapou, Cabella, Belhanda et les autres seraient de bons joueurs de Ligue 1 sans Girard. Quelqu'un disait que Cabella deviendrait un grand s'il ne prend pas le melon. C'est le type même de joueur à prendre le melon, sauf que quand tonton Néné lui souffle dans les bronches, d'après moi il doit vite redescendre sur terre, et c'est probablement pour ça qu'il est en train de confirmer cette saison.

Donc quand je lis qu'il ne mérite pas son équipe.. Geronimo a tout dit

Pour le geste de ce soir, c'est vrai c'est mal. Mais pour avoir les côtés positifs de son caractère, on a aussi les dérapages. Idem avec Loulou.
Note : -1
Tout a été dit sur Girard, geste déplacé, mais c'est un sanguin...
Ensuite, très beau match, perso, je me suis pas embêté une seconde;
J'ai regretté la faute de Bocaly..
j'ai pas compris pk Huntelaar chambré Jourdren.. y'a t-il eu provocation?

Sinon, c'est moi ou l'arbitre a été assez laxiste avec Schalke (Cabella x fois par terre.., mais qd il fait une faute, lui, il prend jaune) ?
J'parle mm pas de Camara à terre en fin de match..

Bref, 1 pt pour ces 2 belles prestations, (avec Arsenal) c'est bien et peu finalement ! mérité largement !
Rien ne sert de comparer avec Paris et Lille, en espérant que les 3 clubs s'en sortent !

ps: Girard pleureuse ou non, hasard du calendrier ou non.. sur les 2 matches de LDC joués : Lille et Paris ont tjrs eu 4 jours de récupération, le MHSC seulement 3... je dis ça, je dis rien..!
Il y a quelqu'un qui a pipé un mot de ce que woody a dit ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L’embrouille à Totò
1 27