Montpellier à la relance

Difficiles vainqueurs de Nancy à Marcel Picot (0-2), les joueurs de Montpellier se donnent un peu d’air avant la Ligue des champions. Vainqueurs solides à Troyes (0-2), les Toulousains confirment, tandis que Lorient conserve son invincibilité sur la pelouse d’Évian TG (1-1).

Modififié
3 7
Troyes 0 – 2 Toulouse

Pas satisfait d’une première mi-temps où son équipe a dominé sans se montrer trop dangereuse, Alain Casanova a su trouver les mots justes à la pause. À l’aise en première période, les coéquipiers de Franck Tabanou ont mis 45 minutes à prendre des risques et à ne pas se contenter des vives accélérations de Yannick Djalo. Inquiétés par les Troyens sur phases arrêtées, les Toulousains s’en sont une nouvelle fois remis à leur homme providentiel : Wissam Ben Yedder. Lancé en profondeur peu après l’heure de jeu, l’ancien du futsal claque un magnifique enchaînement passement de jambes – crochet avant d’ajuster parfaitement un Thuram impuissant. Tranquilles, les visiteurs profitent d’une maladresse de la défense troyenne et d’un mauvais dégagement contré par Emmanuel Rivière pour faire le break, et le métier. Ce Toulouse-là est costaud, il faudra compter sur lui.

Nancy 0 – 2 Montpellier

Deuxième semaine européenne en vue pour des Montpelliérains qui vont savourer, ce soir, à quelques jours de leur déplacement important sur la pelouse de Schalke 04. En visite à Marcel Picot, les joueurs de René Girard ont mis longtemps à trouver la faille. Bousculés par des Nancéiens limités mais solides, les coéquipiers de Geoffrey Jourdren ont longtemps peiné à se procurer des occasions. Seul au point de pénalty suite à une frappe déviée de Cabella, Belhanda a manqué un face-à-face facile en première période, avant de se faire pardonner en seconde, d’une frappe lointaine bien croisée. Auteur d’un bel enchaînement contrôle-mine, Souleymane Camara a offert le break et la paix à une équipe de Montpellier qui peine toujours à retrouver son rythme de l’année passée. Avec une deuxième victoire cette saison, les Héraultais prennent leurs distances avec la zone rouge. C’est déjà ça.

Ajaccio 1 – 0 Brest

Pas vraiment sexy, l’affiche entre Ajaccio et Brest était pourtant très attendue en Corse. En effet, c’était le moment choisi par Alex Dupont pour aligner pour la première fois Adrian Mutu et ses trois kilos en moins depuis son arrivée sur l’Île de beauté. Mal barré pour son pari avec Zlatan, le Roumain, en petite forme, a profité de sa grosse heure de jeu pour inquiéter Alexis Thébaux sur coup franc, avant de le dégommer d’un coup d’épaule viril. Toujours aussi faibles offensivement, les Brestois ont manqué leur seule occasion du match par l’intermédiaire de Ben Basat, très maladroit face à Ochoa. C’est finalement Medhi Mostefa qui, d’une frappe lointaine et avec l’aide de Paul Baysse, a délivré le stade René Coty. Avec neuf points et trois victoires en sept matchs, les Corses rejoignent leurs adversaires du soir et relèguent Lille à deux points…

Évian TG 1 – 1 Lorient

Les Lorientais tiennent à leur invincibilité. Menés, comme la semaine dernière, à quelques minutes de la fin de la rencontre, les joueurs de Christian Gourcuff, dominateurs, ont trouvé les ressources nécessaires pour refaire leur retard. Menés un peu contre le cours du jeu suite à un but de Saber Khelifa, bien servi par Bérigaud, les Bretons ont mis plus d’une heure à transpercer un Andersen inspiré. À son aise ce soir, c’est finalement Jérémie Aliadière qui, d’un joli service, a offert à Gilles Sunu le but de l’égalisation. Satisfaits de ne pas avoir perdu le moindre match après sept rencontres, les coéquipiers de Kévin Monnet-Paquet repartent toutefois avec des regrets plein la tête. Plus forts que leurs adversaires du soir, ils auraient pu ramener la victoire dans les derniers instants de la rencontre grâce à un rush exceptionnel d’un Corgnet toujours aussi impressionnant. Malheureusement pour les Merlus, la finition de l’ancien Dijonnais n’a pas été à la hauteur de son enchaînement. Avec 13 points, les Lorientais peuvent voir venir. Ce n’est pas le cas des Haut-Savoyards, qui regardent déjà derrière eux.

Nice 2 – 2 Bastia

Un miracle. Un véritable miracle que ce match, arbitré par monsieur Castro, se soit terminé à onze contre onze. Huit cartons jaunes, tout de même, à se mettre sous la dent, lors de cette opposition virile entre Niçois et Bastiais. Entre deux tacles, trois coups de gueules et quatre insultes, il y a quand même eu des buts. Le premier, de Cvitanich qui, auteur d’une frappe relativement anodine, peut remercier le portier bastiais. Visiblement en plein épisode de Jeanne et Serge, Novaes balance la balle dans son propre but d’une manchette solide. Dans ce match d’hommes, c’est sur un plongeon artistique qu’Anthony Modeste gagne le coup franc de l’égalisation. Un fait de jeu qui n’enlève rien à la réalisation de Jérôme Rothen, tout à fait sexy. La seconde mi-temps est du même genre. Du tacle, du bruit et deux pions. Civelli de la tête, un classique, puis Modeste, tranquillement. L’ancien Bordelais touche même la barre en toute fin de match, d’une énorme mine sur coup franc. Mais au final, c’est Nice qui s’impose : cinq cartons jaunes à trois.

Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Marek Hamsik Niveau : National
Ben Yedder impressionne, il a vraiment une excellente technique.
Est-ce que Thuram de Troyes a un lien de parenté avec Lilian Thuram? Si quelqu'un pouvait me répondre je le remercie d'avance
Marek Hamsik Niveau : National
Oui il a un lien de parenté, je me demande si c'est pas son neveu ou un truc comme ça.
Mark Renton Niveau : CFA2
Nicola MH

Y'a Google pour ça mec. Et oui, c'est son cousin. Puis rien qu'à la ganache...
Marek Hamsik Niveau : National
je sais je sais ;p
En parlant de liens de parentés, il parait qu'il y a Enzo Zidane dans le nouveau Fifa.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 7